Guerre en Ukraine : à Marioupol, des premiers civils ont été évacués de l’usine d’Azovstal

Publié
Guerre en Ukraine : à Marioupol, des premiers civils ont été évacués de l’usine d’Azovstal
France 3
Article rédigé par
S. Perez, S. Lacombe - France 3
France Télévisions

Les premières évacuations de civils de l’usine d’Azovstal ont eu lieu à Marioupol, dimanche 1er mai. Ils étaient retranchés depuis près de deux mois. 

Au moins une centaine de civils sont sortis de l’enfer de l’usine d’Azovstal, à Marioupol (Ukraine). C’est une première. Ils étaient terrés depuis des semaines dans les souterrains du complexe industriel, la dernière poche de résistance ukrainienne. Dans les bus affrétés par l’armée russe et sous escorte de l’ONU et de la Croix-Rouge, les civils sont d’abord emmenés dans des zones tenues par les séparatistes russes. Ils doivent y recevoir les premiers soins ainsi qu’une aide alimentaire.

Des soldats encore présents dans l’usine

Des mères de familles craquent. Les civils n’osaient plus croire en l'évacuation, reportée à de nombreuses reprises. Selon le président ukrainien, ils devraient être conduits dès le 2 mai à Zaporijia, la ville qui accueille les réfugiés ukrainiens de Marioupol. Les derniers combattants ukrainiens, encore dans l’usine, le souhaitent. "Nous espérons que ces femmes et ces enfants sorti des décombres vont être transférés sur le territoire ukrainien", a déclaré le commandant du bataillon Azov. Il resterait plusieurs centaines de soldats dans le complexe industriel, dont des blessés pris sous l’intense feu russe.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.