DIRECT. Un avion de chasse ukrainien abattu par des séparatistes prorusses

Le pilote est sain et sauf mais l'incident risque de raviver les tensions alors qu'un convoi humanitaire patiente toujours à la frontière russo-ukrainienne.

Un soldat ukrainien en poste sur un blindé flanqué d\'un drapeau ukrainien, le 16 août 2014 dans la région de Donetsk (Ukraine).
Un soldat ukrainien en poste sur un blindé flanqué d'un drapeau ukrainien, le 16 août 2014 dans la région de Donetsk (Ukraine). (ANATOLII STEPANOV / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La situation reste très tendue dans l'Est de l'Ukraine. Un avion de chasse MiG-29 de l'armée ukrainienne a été abattu, dimanche 17 août, par les séparatistes dans la région de Lougansk, selon l'armée ukrainienne. Cet incident intervient alors qu'un accord a été trouvé, la veille pour l'entrée d'un convoi humanitaire russe dans le pays.

L'appareil militaire ukrainien "a été abattu par les terroristes dimanche matin après avoir mené à bien sa tâche et liquidé un groupe" de rebelles, a expliqué un porte-parole de l'opération militaire ukrainienne dans l'Est. "Le pilote s'est éjecté. Après une opération de recherche, il a été retrouvé et se trouve actuellement dans un endroit sûr".

Les représentants du Comité international de la Croix-Rouge sont à l'endroit où se trouve le convoi humanitaire russe destiné à l'est de l'Ukraine, mais l'inspection n'a pas encore commencé. Elle devrait avoir lieu en début de semaine.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

22h30 :  La tombe d'un ancien chef de file des nationalistes ukrainiens, Stepan Bandera (1909-1959), enterré à Munich, a été profanée, annonce la police allemande. Célébré dans l'Ouest de l'Ukraine comme un héros de la lutte pour l'indépendance, il est honni par les séparatistes pro-russes à l'Est, qui le considèrent comme un fasciste et dénoncent ses liens avec les nazis.
 (SVEN HOPPE / DPA / AFP)

22h14 :  La mairie de Donetsk a appelé ses habitants à faire d'urgence des réserves d'eau, en soulignant que l'approvisionnement en eau de la ville serait "entièrement coupé" dès ce soir. Cette mesure s'explique par le fait qu'une ligne électrique qui alimente la principale usine de traitement d'eau a été endommagée et doit être réparée.

20h12 :  La diplomatie dans un jardin. Un correspondant du Guardian à Moscou relaie une photo de la réunion en cours entre les ministres français, allemand, russe et ukrainien des Affaires étrangères, à Berlin. On y voit le chef de la diplomatie russe, à l'écart pendant que les responsables français et allemand encadrent leur homologue ukrainien.

19h20 : "Si nous ne faisons pas très attention (...) nous allons déraper toujours plus vers une confrontation directe entre forces armées ukrainiennes et russes."

 Le chef de la diplomatie allemande estime que la réunion à laquelle il participe actuellement, avec ses homologues russe, ukrainien et français, à Berlin, doit "tenter de rendre possibles des avancées vers un cessez-le-feu".

15h58 :  Accusé par l'Ukraine, le Kremlin dément avoir livré des équipements militaires aux séparatistes prorusses, selon un porte-parole. "Nous l'avons répété à plusieurs reprises que nous ne livrons aucun équipement militaire là-bas", déclare le porte-parole Kremlin Dmitri Peskov.

12h43 : Les douanes ukrainienne et russe sont tombées d'accord. L'inspection d'un premier groupe du convoi humanitaire russe pourrait débuter sous peu, annonce le Comité international de la Croix-Rouge.

12h12 : Quelque16 des 280 camions du convoi humanitaire russe arrivent désormais à la frontière ukrainienne, selon un journaliste du New York Times

12h00 :  L'armée ukrainienne dit avoir repris la station de police de Luhansk aux séparatistes pro-russes.

10h53 : Seize camions appartenant au convoi humanitaire russe ont quitté leur parking pour se diriger vers la frontière ukrainienne, selon Reuters. Le convoi compte au total 280 camions.