DIRECT. Ukraine : Poutine met ses forces armées en état d'alerte

Une brusque remontée des tensions est en cours à la frontière est de l'Ukraine. Kiev accuse les séparatistes d'avoir violé le cessez-le-feu ordonné la veille.

Un soldat ukrainien le 20 juin 2014 à Izyum, près de Donetsk (Ukraine).
Un soldat ukrainien le 20 juin 2014 à Izyum, près de Donetsk (Ukraine). (SERGEY BOBOK / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Malgré l'annonce d'un plan de paix, la situation se tend à nouveau en Ukraine, samedi 21 juin. Selon les gardes-frontières ukrainiens, des séparatistes prorusses ont ignoré un cessez-le-feu unilatéral ordonné par Kiev et continué à attaquer les forces gouvernementales dans l'Est du pays.

Trois soldats auraient été blessés dans une attaque au mortier ayant visé dans la nuit l'un des postes de contrôle dans la région de Donestk, quatre heures après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu ordonné par le président Petro Porochenko pour permettre aux rebelles de déposer les armes.

Les Etats-Unis ont mis en garde la Russie, vendredi, pour avoir déployé selon eux des soldats près de la frontière avec l'Ukraine. Un pas en arrière dans la difficile résolution du conflit, alors que les Occidentaux s'étaient félicités il y a plusieurs semaines d'un retrait des dizaines de milliers de soldats russes massés à la frontière.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

19h17 :  Le plan de paix élaboré par le nouveau président ukrainien ne convainc pas Vladimir Poutine. Selon lui, ce plan n'aura aucune chance de fonctionner sans dialogue avec les insurgés de l'est de l'Ukraine. "Le plan de paix de M. Porochenko ne doit pas avoir un caractère d'ultimatum pour les insurgés", a-t-il ajouté dans un communiqué.

14h00 : Il est 14 heures, que retenir de l'actualité ?

 La France a brillamment battu la Suisse 5-2, hier soir. Mais les Bleus ne sont pas encore qualifiés pour les 8es de finale après la victoire de l’Equateur face au Honduras (2-1).


Les discussions entre l'État et Bouygues pour le rachat de 20% du capital d'Alstom sont "bloquées", indiquent des sources proches du dossier. Et le temps presse. La transaction doit être négociée avant la réouverture du marché parisien lundi, à 9 heures.


•  Le président russe Vladimir Poutine met ses forces armées en état d'alerte maximale. Selon les gardes-frontières ukrainiens, des séparatistes prorusses ont ignoré un cessez-le-feu unilatéral ordonné par Kiev. Ils ont continué à attaquer les forces gouvernementales dans l'Est du pays.


•  Le trafic revient à la normale sur la majeure partie du territoire, excepté en Ile-de-France. Les détails ici.

13h37 : "Le fait que ladite opération antiterroriste [de l'Ukraine] connaisse une intensification parallèlement à l'avancement du plan de paix est très alarmant et inquiétant."Le chef de la diplomatie russe l'a déclaré lors d'une visite en Arabie saoudite. Selon des garde-frontières ukrainiens, le cessez-le-feu n'a pas été respecté dans la nuit de vendredi à samedi. Ce matin, Vladimir Poutine a mis ses forces armées en état d'alerte maximale.

13h16 :  Moscou est préoccupée par l'"intensification" de l'opération militaire ukrainienne, déclare le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

12h02 : Il est midi, le soleil brille. Faisons un nouveau point sur l'actu avant de passer à table :

 Hier soir, la France a largement battu la Suisse 5-2. Mais les Bleus ne sont pas encore qualifiés pour les 8es de finale après la victoire de l’Equateur face au Honduras (2-1).

 Le XV de France s'est incliné face à l'Australie (39-13). C'est la troisième fois que la France perd face aux Wallabies. Cela "pose de sérieuses questions sur son avenir et sa capacité à bousculer les nations du sud à un an du Mondial en Angleterre", commente francetv sport.

•  Le mouvement s'essouffle à la SNCF. Le trafic revient à la normale sur la majeure partie du territoire, excepté en Ile-de-France. Les détails ici.


• Le président russe Vladimir Poutine met ses forces armées en état d'alerte maximale. Selon les gardes-frontières ukrainiens, des séparatistes prorusses ont ignoré un cessez-le-feu unilatéral ordonné par Kiev. Ils ont continué à attaquer les forces gouvernementales dans l'Est du pays.

10h54 :  Que se passe-t-il sur place ? Résumé de la situation en trois points :

• Le président ukrainien Petro Porochenko a déclaré hier soir un un cessez-le-feu unilatéral d'une semaine.
• Mais cela n'a visiblement pas eu de conséquences. Selon le service ukrainien des gardes-frontières, trois soldats ont été blessés dans une attaque au mortier ayant visé, dans la nuit, l'une de leurs positions dans la région de Donestk.
• Le ministre de la Défense russe annonce, ce matin, que Vladimir Poutine met ses forces armées en état d'alerte maximale, après avoir confirmé le renforcement de sa présence militaire à la frontière avec l'Ukraine.

10h39 : Le président russe Vladimir Poutine met ses forces armées en état d'alerte. Selon les gardes-frontières ukrainiens, des séparatistes prorusses ont ignoré un cessez-le-feu unilatéral ordonné par Kiev et continué à attaquer les forces gouvernementales dans l'Est du pays.