DIRECT. La Russie reconnaît la Crimée comme Etat indépendant

Le président russe, Vladimir Poutine, a signé, lundi, le décret reconnaissant l'indépendance de la Crimée, au lendemain du référendum.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

La Russie est le premier pays à reconnaître la Crimée comme Etat souverain. Vladimir Poutine a signé, lundi 17 mars, le décret reconnaissant l'indépendance de la péninsule. Le matin même, le parlement de la République de Crimée avait appelé les "Nations unies et tous les pays du monde de la reconnaître comme un Etat indépendant", au lendemain du référendum lors duquel plus de 95% des habitants de Crimée ont voté "oui" au rattachement à la Russie.

En Crimée, la transition s'accélère. Le rouble est devenu la monnaie officielle, le passage à l'heure de Moscou est prévu pour le 30 mars, les unités militaires ukrainiennes sont dissoutes et les biens ukraniens sont "nationalisés".

 A Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères européens ont décidé de sanctionner 21 responsables ukrainiens et russes. Ces sanctions de l'UE comprennent des interdictions de voyage et des gels d'avoirs, ainsi que d'autres mesures qui seront précisées dans les jours à venir.

Le président américain Barack Obama a décrété des sanctions contre onze hauts responsables russes et ukrainiens, dont le président déchu Viktor Ianoukovitch. Il a averti Vladimir Poutine que les Etats-Unis et leurs alliés ne reconnaîtraient "jamais" le référendum sur la Crimée. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

23h02 :  A Kiev (Ukraine), certains de ceux qui manifestaient contre Ianoukovitch craignent désormais une action militaire russe. Du coup, des camps d'entraînement militaires amateurs se sont montés en banlieue de la ville, où des anciens soldats forment Monsieur et Madame Tout-le-monde apprennent à tirer à la kalachnikov. 


(FRANCK GENAUZEAU et JEAN-FRANCOIS MONIER - FRANCE 2 )

22h43 :  Comment vit-on à Simféropol (Crimée), lorsque l'on n'approuve pas le rattachement à la Russie plébiscité hier ? Les personnes dans cette situation rencontrées par David Pujadas se sentent sous pression du reste de la population.


(STEPHANIE PEREZ, NICOLAS AUER et LUDOVIC LAVIEILLLE - FRANCE 2)

20h50 :  @anonyme : On l'ignore. Laurent Fabius, qui s'exprimait sur TF1, a tout juste indiqué que la France pouvait envisager de prendre de telles sanctions si d'autres pays européens en faisaient de même.

20h50 :  Qu'est ce qu'on va faire des navires si on annule la vente?

20h40 :  La France doit normalement livrer deux navires de ce type à la Russie d'ici 2016. Fabriqués sur les chantiers de Saint-Nazaire, ils peuvent embarquer des hélicoptères et transporter plus de 400 soldats.

20h37 :  La France "pourra envisager" d'annuler la vente de navires militaires Mistral à la Russie en cas d'escalade sur le dossier de la Crimée, indique Laurent Fabius.

20h03 : Il est 20 heures, voici le point sur l'actualité :

 Vladimir Poutine a signé un décret reconnaissant la souveraineté de la Crimée. Une étape supplémentaire dans le processus d'intégration de la province à la Russie. Nous vous détaillons toutes les autres dans un article

•  Le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin, a annoncé la levée de la circulation alternée, à Paris et dans la petite couronne, dès ce soir minuit. 

•  Toujours pas de trace du Boeing de la Malaysia Airlines. Les enquêteurs se concentrent désormais sur la personnalité des deux pilotes. Le copilote a souhaité "bonne nuit" aux contrôleurs aériens, avant que l'avion disparaisse des radars. 

• L'Wren Scott, la compagne de Mick Jagger, a été trouvée morte à New York. Agée de 49 ans, l'ex-mannequin et styliste serait morte pendue, précise The Daily Beast (en anglais).

19h39 :  Moscou a donc signé un décret reconnaissant la souveraineté de la Crimée. Une étape supplémentaire dans le processus d'intégration de la province à la Russie. Nous vous détaillons toutes les autres dans un article

 
(HANNIBAL HANSCHKE / DPA / AFP)

19h28 :  Poutine devient donc le premier chef d'Etat à reconnaître l'indépendance de la Crimée, dont les habitants ont émis le souhait, lors d'un référendum contesté par les Occidentaux, de rejoindre la Russie.

19h25 :  Vladimir Poutine a signé un décret reconnaissant la souveraineté de la Crimée, affirme l'agence de presse russe RIA.

19h08 :  Jean-Yves Le Drian et Laurent Fabius, qui devaient se rendre demain à Moscou, ont reporté leur visite, indique une source au sein du ministère russe des Affaires étrangères.

18h01 : Il est 18 heures, voici les titres :

•  Après avoir dit "oui" au rattachement à la Russie, la Crimée vote son inclusion dans le pays. Conséquences : Simferopol passe à l'heure de Moscou et le rouble devient monnaie officielle. L'Union européenne et Washington ripostent en sanctionnant des responsables russes et ukrainiens.

•  Le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin, a annoncé la levée de la circulation alternée, à Paris et dans la petite couronne, dès ce soir minuit. 

•  Toujours pas de trace du Boeing de la Malaysia Airlines. Les enquêteurs se concentrent désormais sur la personnalité des deux pilotes. Le copilote a souhaité "bonne nuit" aux contrôleurs aériens, avant que l'avion disparaisse des radars. 

• Christiane Taubira n'était peut-être pas informée de la mise sur écoute de Nicolas Sarkozy. I-Télé et Le Nouvel Obs affirment que sa directrice de cabinet était au courant, mais pas la ministre de la Justice.

17h39 : "Le gouvernement russe rêve de reconstruire l'Empire. Ils ont une peur panique de l'exemple de l'Ukraine où le peuple a vaincu un régime totalitaire. Le Kremlin a peur de l'Ukraine démocratique, européenne et prospère que nous sommes en train de construire."
 Le président ukrainien explique ainsi "l'agression" russe, dans un discours adressé à la nation.

16h05 : Il est un peu plus de 16 heures, voici les titres :

•  Après avoir dit "oui" au rattachement à la Russie, la Crimée vote son inclusion dans le pays. Conséquences : Simferopol passe à l'heure de Moscou et le rouble devient monnaie officielle. L'Union européenne et Washington ripostent en sanctionnant des responsables russes et ukrainiens.

•  Près de 3 000 PV ont été dressés pour non-respect de la circulation alternée, ce matin. Autre conséquence du dispositif : deux fois moins de bouchons ont été constatés en région parisienne. Il pourrait être prolongé demain.

•  Toujours pas de trace du Boeing de la Malaysia Airlines. Les enquêteurs se concentrent désormais sur la personnalité des deux pilotes. Le copilote a souhaité "bonne nuit" aux contrôleurs aériens, avant que l'avion disparaisse des radars. 

• Le spationaute français Thomas Pesquet voyagera dans l'espace en 2016.

15h59 :  Alors que jusqu'à présent, Kiev semblait disposé à maintenir le dialogue avec Moscou pour sortir de la crise, le gouvernement commence à couper les relations diplomatiques, en rappelant son ambassadeur en Russie.

15h51 :  Kiev rappelle son ambassadeur en Russie.

15h49 : "J'autorise des sanctions contre des responsables russes, notamment ceux qui travaillent dans le secteur des armes"

 "La Russie prend le risque de voir sa place dans le monde diminuer", menace Barack Obama. Le président des Etats-Unis réaffirme son soutien à Kiev, après le référendum sur le rattachement de la Crimée à la Russie et justifie les sanctions imposées par Washington.

15h23 :  L'équipe du JT de France 2 prépare une édition spéciale, en direct de Simferopol, en Crimée. David Pujadas est sur le terrain.

14h47 :  Le président ukrainien déchu Viktor Ianoukovitch compte aussi parmi les personnalités visées par les sanctions américaines.

14h42 :  Après l'Union européenne, Washington sanctionne à son tour sept hauts responsables russes, dont le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine, le leader séparatiste de Crimée Sergueï Aksionov et des membres de la Douma (Assemblée nationale russe).

14h29 :  L'Union européenne et l'Ukraine signeront le volet politique de leur accord d'association vendredi, afin de marquer le soutien européen à Kiev, après le référendum séparatiste en Crimée.

14h00 : Il est 14 heures, voici les titres :

•  Après avoir dit "oui" au rattachement à la Russie, la Crimée vote son inclusion dans le pays. Conséquences : Simferopol passe à l'heure de Moscou et le rouble devient monnaie officielle. L'Union européenne riposte en sanctionnant 21 responsables russes et ukrainiens.

•  Près de 3 000 PV ont été dressés pour non-respect de la circulation alternée, ce matin. Autre conséquence du dispositif : deux fois moins de bouchons ont été constatés en région parisienne. Il pourrait être prolongé demain.

•  Toujours pas de trace du Boeing de la Malaysia Airlines. Les enquêteurs se concentrent désormais sur la personnalité des deux pilotes. Le copilote a souhaité "bonne nuit" aux contrôleurs aériens, avant que l'avion disparaisse des radars. 

• Marc Blondel, ancien secrétaire général de Force ouvrière (FO) de 1989 à 2004, est mort à 75 ans. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a salué "un grand militant du dialogue social"

13h55 :  Les sanctions de l'UE comprennent interdictions de voyage, gels d'avoirs, ainsi que d'autres mesures qui seront précisées dans les jours à venir.

13h53 :  Après le référendum en Crimée, l'Union européenne sanctionne 21 responsables ukrainiens et russes, annonce le chef de la diplomatie lituanienne.

12h41 :  Moscou a versé à la Crimée une aide de 295 millions d'euros, selon le Premier ministre séparatiste de la péninsule, Sergiï Axionov.

14h04 : L'heure du déjeuner pointe son nez, et le point de la mi-journée aussi  

•  Après avoir dit "oui" au rattachement à la Russie, la Crimée vote officiellement son inclusion dans le pays. Conséquence concrète : le rouble devient monnaie officielle. Mais côté occidental, on dénonce toujours l'illégitimité de ce vote.

•  Près de 3 000 PV ont été dressés pour non-respect de la circulation alternée, ce matin. Autre conséquence du dispositif : deux fois moins de bouchons ont été constatés en région parisienne. Il pourrait être prolongé demain, même si de nombreux véhicules bénéficient de dérogations

• Marc Blondel, ancien secrétaire général de Force ouvrière (FO) de 1989 à 2004, est mort à 75 ans. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a salué "un grand militant du dialogue social". •  Toujours pas de trace du Boeing de la Malaysia Airlines. Les enquêteurs se concentrent désormais sur la personnalité des deux pilotes. Le copilote a souhaité "bonne nuit" aux contrôleurs aériens, avant que l'avion disparaisse des radars. 

11h51 :  Les premières mesures concrètes du rattachement controversé de la Crimée à la Russie se font sentir. Le rouble est désormais la monnaie officielle de la république séparatiste.

11h10 :  Le président russe Vladimir Poutine s'exprimera demain devant le Parlement russe sur la Crimée, qui a plébiscité un rattachement à la Russie.

10h49 :  Le président du Parlement de Crimée annonce la dissolution des unités militaires ukrainiennes. Par ailleurs, la région nationalise tous les biens de l'Etat ukrainien.

10h30 : "La Russie cherche à couvrir son agression en Crimée par une grande farce nommée référendum qui ne sera jamais reconnu ni par l'Ukraine, ni par le monde civilisé."

 Réaction glaciale de Kiev, après le référendum en Crimée, validé à 96,6%. De leur côté, les Européens préparent leur riposte

10h38 : A la pause café, on regarde les titres de ce matin 

•  Après avoir dit "oui" au rattachement à la Russie, à 96,6%, la Crimée vient de demander officiellement son inclusion dans le pays. Mais côté occidental, on dénonce l'illégitimité du vote.

•  C'était plus facile de conduire en région parisienne ce matin (en tout cas pour les véhicules dont la plaque porte un numéro impair), circulation alternée oblige. Deux fois moins de bouchons ont été relevés par Bison futé. Jean-Marc Ayrault n'exclut pas de prolonger le dispositif demain.

• Marc Blondel, ancien secrétaire général de Force ouvrière (FO) de 1989 à 2004, est mort à 75 ans. En 2011, le militant avait été condamné dans le dossier des emplois fictifs de la ville de Paris.•  Toujours pas de trace du Boeing de la Malaysia Airlines. Les enquêteurs se concentrent désormais sur la personnalité des deux pilotes.

10h01 :  Le Parlement de la Crimée vient de voter à l'unanimité son rattachement à la Russie. Mais pour beaucoup, ce référendum est jugé comme illégitime

(VASILY FEDOSENKO / REUTERS)

09h57 :  La Crimée demande officiellement son rattachement à la Russie, annoncent les agences de presse russes. 

09h26 :  Catherine Ashton hausse le ton contre Moscou. Au lendemain du référendum en Crimée, la chef de la diplomatie européenne envisage d'imposer des sanctions à la Russie pour qu'elle "comprenne combien la situation est sérieuse".

08h08 : Courage si vous êtes dans les transports et bonne route aux "impairs". Voilà le point sur l'actu du matin : 

•  On roule en circulation alternée aujourd'hui, en région parisienne. Les plaques paires sont interdites sur les routes, sauf dérogations. On vous explique tout ici. Pour compenser, les transports sont gratuits, mais bondés. •  Un plébiscite. La Crimée dit "oui" au rattachement à la Russie, à 96,6%. La foule en liesse a fêté ce résultat, hier, mais côté occidental, on refuse de reconnaître la légitimité du vote.

Une bijouterie des environs de la place Vendôme a été cambriolée tôt ce matin, annonce Europe 1. Le montant du butin n'est pas encore connu. 

•  Alors que le Boeing de la Malaysia Airlines est toujours introuvable, l'enquête se concentre sur la personnalité des pilotes.

07h46 :  Hier soir, des milliers de personnes se sont réunies dans une ambiance festive sur la place Lénine de Simféropol, pour fêter le "oui" à la Russie, au son de l'hymne national russe. Elan patriotique aussi à la télévision publique russe.


(FREDERIC VION - FRANCE 2)

07h42 :  Les résultats définitifs du vote pour le rattachement de la Crimée à la Russie viennent de tomber : 96,6% de votants ont dit "oui".