DIRECT. Ukraine : le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit d'urgence

Selon l'Otan, plus d'un millier de soldats russes combattent actuellement sur le territoire ukrainien.

Un combattant pro-russe à Troitsko-Khartsyzk, près de Donetsk (Ukraine), le 28 août 2014.
Un combattant pro-russe à Troitsko-Khartsyzk, près de Donetsk (Ukraine), le 28 août 2014. (FRANCISCO LEONG / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La situation dans l'est de l'Ukraine suscite toujours autant d'inquiétude de la communauté internationale. Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit d'urgence, jeudi 28 août, pour discuter de la crise, après la publication d'informations selon lesquelles des troupes russes sont bien entrées en Ukraine.

Des militaires russes sur le sol ukrainien. Selon l'Otan, plus d'un millier de soldats russes combattent actuellement sur le territoire ukrainien, notamment dans la zone de Novoazovsk. De son côté, le chef des pro-Russes de Donetsk a reconnu qu'entre 3 000 et 4 000 soldats russes combattaient les forces gouvernementales avec eux. Volontairement, selon lui, et non sur ordre du Kremlin. 

 La communauté internationale sur le qui-vive. "S'il était avéré que des soldats russes sont présents sur le sol ukrainien, ce serait intolérable et inacceptable", a déclaré François Hollande. David Cameron, le Premier ministre britannique, a lancé un nouvel avertissement à la Russie, menaçant de nouvelles sanctions si une solution politique à la crise n'est pas trouvée.

Par ailleurs, l'Ukraine va rétablir le service militaire obligatoire. La mesure prendra effet dès cet automne, a précisé jeudi le conseil national de défense et de sécurité. La durée de ce service militaire n'a en revanche pas été communiquée.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

23h52 :  Où s'arrête l'Ukraine et où commence la Russie ? Le conflit dans l'est de l'Ukraine est aussi une question de tracé des frontières. Les délégations canadienne et russe à l'Otan s'affrontent sur Twitter à coup de cartes.

23h49 :   Vladimir Poutine demande aux rebelles pro-russes de l'est de l'Ukraine d'établir un corridor humanitaire pour laisser partir des soldats ukrainiens qu'ils ont encerclés. Le Kremlin l'annonce ce soir.

23h36 :  De nouvelles sanctions semblent plus que probables. La chancelière allemande Angela Merkel et le président américain Barack Obama ont convenu ce soir lors d'un entretien téléphonique que le comportement de la Russie en Ukraine "ne peut rester sans conséquences".

22h46 : Barack Obama exclut un recours à la force en Ukraine.

22h41 :  Un témoignage de soutien sans ambiguïté. Barack Obama annonce qu'il recevra son homologue ukrainien Petro Porochenko le mois prochain à la Maison Blanche.

22h39 :  "Il est évident aux yeux du monde entier" que des forces russes se trouvent en Ukraine, affirme Barack Obama. "L'incursion russe qui se déroule à l'heure actuelle en Ukraine ne peut qu'engendrer" des sanctions supplémentaires à l'encontre de la Russie, ajoute le président des Etats-Unis.

21h37 : @c0by : Kiev a demandé une "aide pratique" à l'Otan. Et des réunions en urgence sont prévues demain au sein de l'Alliance atlantique. Sans aller jusqu'à une intervention militaire, le Pentagone a fait une annonce destinée à rassurer les alliés de l'Otan qui s'inquiètent de l'incursion de la Russie en Ukraine.

Les Etats-Unis vont envoyer des chars et environ 600 soldats en octobre en Pologne et dans les pays baltes pour des exercices avec des membres de l'Alliance atlantique. Washington a aussi envoyé des avions de chasse F-16 en Pologne et a participé à des missions aériennes conjointes au-dessus des Etats baltes.

Washington et certains pays européens ont déjà fourni "une assistance non létale" à l'Ukraine. Comprenez un appui technique et logistique.

21h35 :  Peut-on aller vers un engagements militaire de l'Otan, de pays européen et/ou américain après l'appel de Kiev ?

21h03 : "La Russie doit cesser de mentir et d'alimenter le conflit."

 Le Conseil de sécurité des Nations unies est réuni en urgence ce soir. L'ambassadrice américaine à l'Onu vient d'y dresser une longue liste des indices montrant une implication directe des forces russes aux côtés des séparatistes pro-russes. Elle affirme que "face à cette menace, ne pas agir coûterait trop cher".





(ANDREW BURTON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

20h35 :  Les dirigeants européens, qui se réunissent samedi, devraient discuter de nouvelles sanctions contre la Russie accusée d'incursion militaire en Ukraine, 

20h15 :  Les Etats-Unis se disent prêts à imposer de nouvelles sanctions contre la Russie accusée d'intervention militaire directe en Ukraine.

20h12 :  Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon estime que si les combats dans l'est de l'Ukraine se déplaçaient vers le sud cela constituerait une "escalade dangereuse". Il exhorte Moscou et Kiev à négocier une issue au conflit.

19h48 :  Une menace à peine voilée. La chancelière allemande Angela Merkel évoque l'éventualité de "nouvelles sanctions" de l'Union européenne contre la Russie, à l'avant-veille d'un Conseil européen prévu samedi et alors que les accusations d'incursion militaire russe en Ukraine se multiplient.

19h33 : Après les informations sur une entrée de troupes russes en Ukraine, les ambassadeurs à l'Otan se réuniront en urgence demain matin à Bruxelles.

19h04 :  Les autorités ukrainiennes décident de rétablir dès l'automne le service militaire, alors que Kiev est confronté depuis plus de quatre mois à un conflit meurtrier avec une rébellion pro-russe armée dans l'est du pays.

18h31 :  Le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, dont le pays préside actuellement l'Union européenne, a appelé le président russe, Vladimir Poutine, pour dénoncer "l'entrée" des troupes russes en Ukraine, qualifiée d'"escalade intolérable".

18h16 :  Quinze civils ont été tués dans les bombardements qui ont touché plusieurs quartiers du bastion pro-russe de Donetsk dans l'est de l'Ukraine. Les autorités municipales l'annoncent.

18h11 : ministère russe de la Défense dément la présence de troupes russes dans l'est de l'Ukraine.

17h15 :  Une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU doit avoir lieu à 18 heures. Plus de 1 000 soldats russes combattent actuellement sur le territoire ukrainien, a indiqué un haut responsable militaire de l'Otan. Suivez sur notre carte la situation militaire en Ukraine.