DIRECT. Moscou se dit "indignée" par les événements à Odessa

L'armée ukrainienne a également lancé une attaque pour reprendre le contrôle de Sloviansk, dans l'est du pays. Cette opération "retardera" la libération des inspecteurs de l'OSCE, d'après les séparatistes.

Les soldats ukrainiens à Sloviansk (Ukraine), le 2 mai 2014.
Les soldats ukrainiens à Sloviansk (Ukraine), le 2 mai 2014. (ROMAN PILIPEY / MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

La violence ne retombe pas en Ukraine. A Odessa, 35 personnes sont mortes lors d'affrontements. Une opération militaire est en cours, depuis l'aube, à Sloviansk, dans l'est de l'Ukraine. L'armée ukrainienne a lancé une offensive pour reprendre la ville des mains des rebelles. Cinq personnes ont été tuées. La Russie a demandé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU.

 Deux soldats ukrainiens sont morts dans de nouveaux combats avec des séparatistes dans l'est du pays, annonce le ministère de la Défense ukrainien.

Odessa, une ville portuaire sur les bords de la mer Noire, un incendie après des affrontements entre pro-russes et partisans de l'unité ukrainienne a fait au moins 31 mortsPeu avant, quatre personnes ont été tuées, et quinze autres blessées en marge d'un défilé.

 Sloviansk échappe depuis plus de deux semaines au contrôle des autorités de Kiev. C'est là qu'est retenue, depuis une semaine, une équipe d'observateurs de l'OSCE. L'assaut "retardera" la libération des inspecteurs de l'OSCE, a prévenu le leader séparatiste. 

Deux hélicoptères abattus. Le ministère ukrainien de la Défense a confirmé la mort de deux pilotes d'hélicoptères, abattus par des lance-roquettes, lors de l'opération à Sloviansk. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

00h01 : Ce direct est désormais terminé. Voici l'essentiel des titres développés par francetv info :

Moscou dénonce l'"irresponsabilité de Kiev" après un incendie meurtrier à Odessa, dans le sud du pays. Après des affrontements avec les pro-Européens, la Maison des syndicats, où des séparatistes s'étaient barricadés, a pris feu. 31 personnes sont mortes selon le ministère de l'Intérieur ukrainien, qui évoque un incendie "criminel".

L'armée ukrainienne est passée à l'offensive face aux insurgés pro-russes à Sloviansk, dans l'est du pays. Francetv info vous explique pourquoi cette ville est un symbole de la crise qui frappe la région. Sur place, la situation est confuse, selon les envoyés spéciaux de France 2 : regardez leur reportage.

L'effondrement d'un pan entier de montagne dans le nord-est de l'Afghanistan pourrait avoir fait 2 500 morts, craignent les autorités. Un bilan provisoire fait état de 350 morts après ce glissement de terrain, provoqué par des pluies torrentielles.

Sans même jouer, l'AS Monaco est désormais assuré de disputer la Ligue des champions la saison prochaine. Tout cela grâce au nul de Lille à Bastia (1-1) qui prive les Nordistes de tout espoir de rattraper les Monégasques, à la 2e place du classement. Francetv sport résume le match.

23h42 :  Bonsoir @anonyme. L'incendie a eu lieu dans la Maison des syndicats d'Odessa, où les séparatistes pro-russes s'étaient barricadés dans la soirée, rapporte l'AFP. Le bâtiment a pris feu dans des circonstances encore troubles, alors qu'il était assiégé par les pro-Européens : 31 personnes sont mortes, selon le ministère de l'Intérieur ukrainien.

23h42 :  Bonsoir, je ne comprends pas très bien à qui appartient le bâtiment qui a brûlé en Ukraine ? Une journaliste a dit que c'était le QG des pro-russes ?

23h16 :  @al198 Viatcheslav Ponomarev est le maire autoproclamé de Sloviansk, où l'armée ukrainienne a lancé aujourd'hui une opération militaire contre les séparatistes. Un journaliste d'ABC News dément la rumeur de sa mort sur Twitter.

23h16 :  Ponomarev est annoncé mort, des sources le confirmant ?

23h00 :  Après la mort d'au moins 31 personnes dans un incendie à Odessa, Moscou "appelle Kiev et ses soutiens occidentaux à mettre fin à l'anarchie et à prendre leur responsabilité devant le peuple ukrainien". Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères russe affirme que les autorités ukrainiennes "favorisent les radicaux nationalistes".

22h36 :  Moscou se dit "indignée" par les événements à Odessa, dénonce l'"irresponsabilité" de Kiev.

22h26 :  Le ministère de l'Intérieur ukrainien revoit à la baisse le bilan de l'incendie meurtrier de la Maison des syndicats d'Odessa. Selon le dernier bilan officiel, 31 personnes sont mortes après avoir été intoxiquées à l'oxyde de carbone ou avoir sauté par la fenêtre.

22h00 : 22 heures, prenons le temps de faire le point sur l'actualité :

Plusieurs dizaines de personnes sont mortes dans l'incendie de la Maison des syndicats d'Odessa, à la suite d'affrontements entre partisans de l'Ukraine et de séparatistes pro-russes. Le feu est "d'origine criminelle", selon le ministère de l'Intérieur ukrainien. Suivez les événements en direct.

Regain de tension sur le terrain diplomatique. Devant le Conseil de sécurité de l'ONU, la Russie a exigé que Kiev "mette fin à ses opérations punitives", après que l'armée ukrainienne a lancé une opération militaire contre les insurgés dans l'est du pays. De leur côté, Barack Obama et Angela Merkel menacent Moscou de sanctions plus sévères, sans en préciser les contours.

Au moins 350 personnes sont mortes, mais le bilan pourrait encore s'alourdir car des centaines de disparus seraient encore ensevelis. Des pluies torrentielles ont provoqué d'importants glissements de terrain dans le nord-est de l'Afghanistan.

C'est officiel : Marcelo Bielsa est nommé entraîneur de l'Olympique de Marseille pour les deux prochaines saisons. Francetv info dresse le portrait de cet Argentin, un technicien obsédé par la discipline et la tactique. 

21h55 : Les deux soldats ukrainiens tués près de Sloviansk ont été visés par "un groupe d'extrémistes armés", explique le ministère de la Défense ukrainien, qui affirme que "des combats intenses se poursuivent".

21h38 :  De nouvelles photos de l'incendie meurtrier à Odessa nous parviennent, par l'intermédiaire de l'agence Reuters. Voici les images de la Maison des syndicats en flammes.



(REUTERS)

21h33 :  Deux soldats ukrainiens sont morts dans de nouveaux combats avec des séparatistes dans l'est du pays, annonce le ministère de la Défense ukrainien.

21h11 : La situation reste confuse à Sloviansk, où l'armée ukrainienne a lancé une opération militaire contre les séparatistes pro-russes. Récit des reporters de France 2, installés sur les faubourgs de la ville.


(FRANCK GENAUZEAU, STEPHANIE PEREZ, VALERIE LUCAS et BAPTISTE RIMBERT - FRANCE 2)

21h05 :  L'incendie à Odessa est "d'origine criminelle", selon le ministère de l'Intérieur ukrainien. Il s'est déclaré dans la maison des syndicats, à la suite d'affrontements entre partisans de l'Ukraine et des militants pro-russes. Sur Twitter, une journaliste précise qu'il s'agit du QG des séparatistes, un autre publie une photo du bâtiment en flammes et des dégâts à l'extérieur.

20h57 :  38 personnes sont mortes dans un incendie après des affrontements à Odessa, dans le sud de l'Ukraine.

20h34 : Elle n'est ni la plus grande, ni la plus peuplée, ni la plus riche des cités de la région industrielle du Donbass. Pourtant, c'est à Sloviansk que l'armée ukrainienne est passée à l'offensive face aux séparatistes pro-russes. Francetv info vous présente cette ville, symbole de la crise que traverse l'est du pays.


(GUILLAUME BRIQUET / CITIZENSIDE.COM / AFP)

20h31 : La Russie s'expose-t-elle à des sanctions plus sévères, après le regain de tensions dans l'est de l'Ukraine ? C'est la menace que laissent planer Barack Obama et Angela Merkel.

En visite aux Etats-Unis, la chancelière allemande s'est dit prête à entamer la "phase 3" des sanctions économiques contre Moscou, visant cette fois-ci des secteurs économiques plutôt que des individus. Elle n'a cependant pas donné de détails sur les contours précis de ces nouvelles sanctions.

20h07 : Le "19/20" de France 3 vient de se terminer, le 20 heures de France 2 de commencer. C'est le moment de faire un point sur l'actualité :

Nouvelles violences dans l'est de l'Ukraine, où l'armée a lancé l'assaut contre les séparatistes. Plusieurs morts sont à déplorer après des affrontements dans les villes de Sloviansk et d'Odessa. Sur le terrain diplomatique, Barack Obama et Angela Merkel menacent Moscou de nouvelles sanctions. Suivez la situation en direct.

Au moins 350 personnes sont mortes, selon un bilan de l'ONU, après un glissement de terrain dans le nord-est de l'Afghanistan. Le bilan pourrait encore s'alourdir : 2 000 disparus pourraient encore être ensevelis d'après les autorités locales.

C'est officiel : Marcelo Bielsa est nommé entraîneur de l'Olympique de Marseille pour les deux prochaines saisons. Francetv info dresse le portrait de cet Argentin, un technicien obsédé par la discipline et la tactique.

• Le SNPL, principal syndicat de pilotes de ligne, lève son préavis de grève nationale

19h55 :  Devant le Conseil de sécurité de l'ONU, la Russie exige que Kiev "mette fin à ses opérations punitives" dans l'est de l'Ukraine contre les séparatistes. De leur côté, les Occidentaux rendent le Kremlin responsable du regain de tension dans la région : l'ambassadeur français a accusé Moscou de se comporter en "pompier pyromane".

19h11 : Derrière l'offensive de l'armée ukrainienne sur les rebelles à Sloviansk se joue aussi une guerre des images. Des images parviennent de chacun des camps, montrant à chaque fois une réalité différente.


(images APTN)

19h02 :  Le bilan des affrontements entre pro-russes et supporters de Kiev à Odessa, dans le sud du pays, monte à trois morts et quinze blessés, selon la police municipale.

18h49 : Le président américain Barack Obama menace Moscou de nouvelles sanctions "sectorielles" si les prochaines élections ukrainiennes sont perturbées.

18h10 : Voici l'essentiel de l'actu de ce vendredi 2 mai :

•  Trois rebelles pro-russes et deux civils ont été tués dans l'assaut de Sloviansk lors de l'opération lancée par l'armée ukrainienne pour reprendre le contrôle de ce bastion séparatiste. A Odessa, des affrontements entre des militants pour l'unité de l'Ukraine et des pro-russes ont fait un mort et plusieurs blessés. Kiev et Moscou ne cessent de hausser le ton. La situation est à suivre dans notre direct.  
• Jusqu'à 500 personnes sont mortes dans le nord-est de l'Afghanistan, après un glissement de terrain provoqué par des pluies torrentielles. 

• Le SNPL, principal syndicat de pilotes de ligne, lève son préavis de grève nationale

La France a expulsé hier un Algérien de 37 ans, soupçonné de recruter des Français pour aller mener le jihad en Syrie. Ses proches ne se doutaient rien. Voici ce que l'on sait de lui

17h41 :  L'assaut contre Sloviansk "retardera" la libération des inspecteurs de l'OSCE, prévient un leader séparatiste. 

17h24 :  Kiev "doit mettre fin au meurtre de ses propres citoyens", déclare le Premier ministre russe Dmitri Medvedev. 

17h14 :  Des images en direct (visibles ici) d'Odessa montrent les affrontements entre manifestants pro-russes et partisans de l'unité ukrainienne  On peut y voir des jets de cocktails molotov, de pavés et des barricades dressées dans cette ville portuaire russophone du sud du pays.

18h37 :  Le président ukrainien par intérim déclare que les garde-frontières ont repoussé dans la nuit des "saboteurs armés" russes qui tentaient de s'introduire dans le sud-est de l'Ukraine, où l'armée a lancé une offensive contre les séparatistes. 

Il reconnaît que l'opération militaire lancée dans la nuit à Sloviansk ne s'est pas déroulée aussi vite qu'il l'espérait en raison, selon lui, du recours par les insurgés à des "boucliers humains" et de la présence de tireurs embusqués dans des immeubles d'habitation.

16h51 :   Trois rebelles pro-russes et deux civils ont été tués dans l'assaut de Sloviansk, dans l'est du pays, selon les séparatistes.

16h42 :  Un homme a été tué lors d'affrontements entre pro-russes et supporters de Kiev,  à Odessa, dans le sud du pays. 

16h31 :   Le président ukrainien par interim demande à la Russie d'"arrêter l'hystérie et les menaces"

16h31 :  Conséquences de l'offensive de l'armée ukrainienne à Sloviansk, dans l'est du pays : "beaucoup de morts" côté rebelles, deux côté ukrainien, selon le président par intérim. 

16h11 : Les principaux titres de l'actu :   Une opération militaire est en cours depuis l'aube, à Sloviansk, dans l'est de l'Ukraine. L'armée ukrainienne a lancé une offensive pour reprendre la ville des mains des rebelles. Dans le sud du pays, des pro-russes ont agressé des partisans de Kiev à Odessa. Une dizaine de personnes sont blessées. Face à cette situation, la Russie demande une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU.
 
• Le SNPL, principal syndicat de pilotes de ligne, lève son préavis de grève nationale

La France a expulsé hier un Algérien de 37 ans, soupçonné de recruter des Français pour aller mener le jihad en Syrie. Ses proches ne se doutaient rien. Voici ce que l'on sait de lui.  Le taux de chômage aux Etats-Unis a chuté de façon spectaculaire en avril pour atteindre son plus faible niveau depuis septembre 2008, selon les chiffres officiels. Le taux de chômage s'est établi 6,3% en avril, contre 6,7% en mars tandis que l'économie a créé plus d'emplois que prévu à 288 000.

16h04 :  Des pro-russes agressent des partisans de Kiev à Odessa, dans le sud du pays. Une dizaine de personnes sont blessées. 

16h01 :  La Russie demande une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU. 

14h13 : Voici l'essentiel de l'actu :  
  Une opération militaire est en cours depuis l'aube, à Sloviansk, dans l'est de l'Ukraine. L'armée ukrainienne a lancé une offensive pour reprendre la ville des mains des rebelles. Un "raid de représailles" de Kiev qui discrédite l'accord de Genève, selon le Kremlin. La situation est à suivre dans notre direct.
 

• Le SNPL, principal syndicat de pilotes de ligne, lève son préavis de grève nationale

Le nombre d'immatriculations de voitures neuves en France est en hausse de 5,8% en avril par rapport à avril 2013. PSA Peugeot Citroën a gagné 5,1%, Renault a bondi de 18,4%. Le détail dans notre article

13h49 :  L'armée ukrainienne passe à l'offensive à Sloviansk pour tenter de reprendre ce bastion des pro-russes situé dans l'est du pays.


(FRANCK GENAUZEAU / FRANCE 2)

12h54 :  L'opération militaire dans l'Est conduite par le pouvoir de Kiev mène l'Ukraine à la "catastrophe", affirme la Russie.

12h15 : A midi, on fait le point sur l'actu. 

• 
 Une opération militaire est en cours depuis l'aube, à Sloviansk, dans l'est de l'Ukraine. L'armée ukrainienne a lancé une offensive pour reprendre la ville des mains des rebelles. Un "raid de représailles" de Kiev dans l'Est qui discrédite l'accord de Genève, selon le Kremlin. La situation est à suivre dans notre direct.
  
• Le SNPL, principal syndicat de pilotes de ligne, lève son préavisde grève nationale

Le nombre d'immatriculations de voitures neuves en France est en hausse de 5,8% pour le mois d'avril. PSA Peugeot Citroën a gagné 5,1%, Renault a bondi de 18,4%. Le détail dans notre article

11h54 :  Les pro-russes répliquent. Les séparatistes se sont emparés du poste de contrôle du trafic ferroviaire de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, ce qui a mis quasiment tous les trains à l'arrêt. 

10h48 :  A l'extérieur de la ville de Sloviansk, où l'assaut des forces ukrainiennes a débuté tôt ce matin pour tenter de déloger les pro-russes, les journalistes sont bloqués par des barricades. Les forces séparatistes "sont extrêmement tendues et hostiles à l'égard des journalistes occidentaux", nous explique Stéphanie Pérez de France 2, sur place. Elle indique que des equipes américaines des chaînes CBN et Sky News ont vraisemblablement été arrêtées, tandis qu'un journaliste ukrainien relate sur Twitter l'arrestation de journalistes de Buzzfeed.

10h42 :  En quoi consistait l'accord de Genève dont parle le Kremlin ? Dans une déclaration commune, le 17 avril dernier, les Etats-Unis, l'Union européenne et l'Ukraine s'étaient engagés à "s'abstenir d'actions violentes, d'actes d'intimidation ou d'actions provocatrices". Le détail dans notre article.

10h39 :  Le "raid de représailles" de Kiev dans l'Est discrédite l'accord de Genève, selon le Kremlin.

10h23 :  La Russie demande l'aide de l'OSCE pour stopper le "raid de représailles" à l'est de l'Ukraine.

10h22 :  Sur Twitter, un journaliste relaie une vidéo où l'on peut voir le crash d'un des deux hélicoptères à Sloviansk. 

10h06 : A 10 heures, on refait le point sur l'actualité de ce vendredi. 

 Une opération militaire est en cours depuis l'aube, à Sloviansk, dans l'est de l'Ukraine. Deux militaires ukrainiens ont été tués et deux hélicoptères ont été abattus avec des lance-roquettes. La situation est à suivre dans notre direct.
Le nombre d'immatriculations de voitures neuves en France est en hausse de 5,8% pour le mois d'avril. PSA Peugeot Citroën a gagné 5,1%, Renault a bondi de 18,4%.

• La France expulse un Algérien de 37 ans, soupçonné de recruter des Français pour mener le jihad en Syrie. Résident régulier dans l'Hexagone, l'homme a été interpellé en Turquie dans un bus convoyant un groupe vers la Syrie. Francetv info revient sur ce que l'on sait de cette expulsion.

09h20 :  Deux militaires ont été tués et deux hélicoptères ont été abattus aujourd'hui à Sloviansk, rapporte le ministère ukrainien de la Défense.