DIRECT. Ukraine : la "république de Donetsk" demande à être rattachée à la Russie

C'est ce qu'a déclaré lundi le chef séparatiste Denis Pouchiline, au lendemain d'un référendum d'indépendance de la région non reconnu par la communauté internationale.

Des militants pro-russes gardent leur barricade dans la ville de Donetsk en Ukraine le 12 mai 2014.
Des militants pro-russes gardent leur barricade dans la ville de Donetsk en Ukraine le 12 mai 2014. (GENYA SAVILOV / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Sans surprise, le référendum organisé dimanche 11 mai dans les régions de Donetsk et Louhansk a consacré les velléités séparatistes du Donbass, ce bassin houiller de l'est de l'Ukraine. Selon les autorités pro-russes locales, le "oui" l'a emporté à 89% dans l'oblast de Donetsk, où les séparatistes avaient proclamé début avril une "république populaire de Donetsk". Suivez ici les événements en direct. 

Les séparatistes réclament que la "république de Donetsk" soit rattachée à la Russie. 

 L'élection présidentielle prévue le 25 mai en Ukraine "n'aura pas lieu dans la "république populaire de Donetsk", affirme le chef séparatiste Denis Pouchiline.

L'Union européenne a décidé d'élargir sa liste des personnes sanctionnées à treize noms. Ces personnalités russes ou pro-russes sont visées par une interdiction de visas et un gel de leurs avoirs, de même que deux entreprises.

 

 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

22h39 :  Viatcheslav Ponomariov, le maire de Sloviansk, ne veut plus voir de troupes ukrainiennes dans l'est de l'Ukraine. "Elles devraient partir(...). Nous allons défendre notre territoire, a-t-il lancé depuis le bastion pro-russe. Et ils verraient bien l'armée russe les remplacer: "Nous avons besoin de troupes russes pour apporter la stabilité et la paix à l'avenir de la région"Francetv info revient sur les événements de la journée.


(DIMITAR DILKOFF / AFP)

22h06 : Il est 22 heures et voici les principaux titres de l'actualité :Les autorités nigérianes excluent de libérer des membres de Boko Haram en échange des lycéennes, comme le demande la secte islamiste dans une nouvelle vidéo. Francetv info dresse le portrait de son chef, Abubakar Shekau. Retrouvez aussi le reportage de France 2 qui est allé à la rencontre de jeunes filles d'un lycée d'Abuja, la capitale.

•  Les régions de Louhansk et de Donetsk annoncent qu'elles n'organiseront pas l'élection présidentielle prévue en Ukraine le 15 mai. Dans ces deux bastions séparatistes, le "oui" l'a emporté à l'occasion du référendum d'indépendance d'hier. Elles ont ainsi demandé leur rattachement à la Russie.

La présidente de la région de León, Isabel Carrasco, a été abattue en pleine rue à León (Espagne). Une femme a été arrêtée. On ignore encore le mobile du meurtre.

Christiane Taubira n'a pas chanté la Marseillaise, le 10 mai et se trouve à nouveau prise dans une vive polémique. Nous vous expliquons pourquoi l'opposition adore la détester.

20h03 : Il est 20 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :La présidente de la région de León, Isabel Carrasco, a été abattue en pleine rue à León (Espagne). Une femme a été arrêtée. On ignore encore le mobile du meurtre.

Les autorités nigérianes excluent de libérer des membres de Boko Haram en échange des lycéennes, comme le demande la secte islamiste dans une nouvelle vidéo. Francetv info dresse le portrait de son chef, Abubakar Shekau.

•  Les régions de Louhansk et de Donetsk annoncent qu'elles n'organiseront pas l'élection présidentielle prévue en Ukraine le 15 mai. Dans ces deux bastions séparatistes, le "oui" l'a emporté à l'occasion du référendum d'indépendance d'hier. Elles ont ainsi demandé leur rattachement à la Russie.

Un bateau chargé d'immigrants clandestins a fait naufrage au large des côtes libyennes, au sud de l'île italienne de Lampedusa. Selon les garde-côtes italiens, quelque 200 personnes ont été sauvées, mais il y a au moins dix morts. 

La ministre de la Justice suscite de vives critiques de la droite, parce qu'elle s'est abstenue de chanter l'hymne national lors d'une cérémonie commémorant l'abolition de l'esclavage, à Paris, samedi. Le président de l'UMP, Jean-François Copé, demande sa démission, tandis que le ministre de l'Education, Benoît Hamon, la soutient. Retour sur la polémique en cinq actes.

19h38 : Les Etats-Unis dénoncent un "référendum illégal" dans l'Est de l'Ukraine. Pour Washington, il est fauteur "de division et de désordre".

18h02 : Voici un nouveau point sur l'actualité :

Les autorités nigérianes excluent de libérer des membres de Boko Haram en échange des lycéennes, comme le demande la secte islamiste dans une nouvelle vidéo. Francetv info dresse le portrait de son chef, Abubakar Shekau.

•  Les régions de Louhansk et de Donetsk annoncent qu'elles n'organiseront pas l'élection présidentielle prévue en Ukraine le 15 mai. Dans ces deux bastions séparatistes, le "oui" l'a emporté à l'occasion du référendum d'indépendance d'hier. Elles ont ainsi demandé leur rattachement à la Russie.

Un bateau chargé d'immigrants clandestins a fait naufrage au large des côtes libyennes, au sud de l'île italienne de Lampedusa. Selon les garde-côtes italiens, quelque 200 personnes ont été sauvées, mais il y a au moins dix morts. 

La ministre de la Justice suscite de vives critiques de la droite, parce qu'elle s'est abstenue de chanter l'hymne national lors d'une cérémonie commémorant l'abolition de l'esclavage, à Paris, samedi. Le président de l'UMP, Jean-François Copé, demande sa démission, tandis que le ministre de l'Education, Benoît Hamon, la soutient. Retour sur la polémique en cinq actes.

17h16 :  La "république de Donetsk" demande à être rattachée à la Russie, déclarent les séparatistes. 

17h10 :  La Russie menace de couper ses livraisons de gaz à l'Ukraine à partir du 3 juin, annonce le PDG de Gazprom.

16h30 :  Le chef séparatiste Denis Pouchiline demande à Moscou d'envisager un rattachement de la région ukrainienne de Donetsk à la Russie.

16h06 : Voici un nouveau point sur l'actualité :

Les autorités nigérianes excluent de libérer des membres de Boko Haram en échange des lycéennes, comme le demande la secte islamiste dans une nouvelle vidéo.

Une embarcation chargée d'immigrants clandestins a fait naufrage au large des côtes libyennes, au sud de l'île italienne de Lampedusa. Selon les garde-côtes italiens, quelque 200 personnes ont été sauvées, mais il y aurait plusieurs victimes. 

•  Les régions de Louhansk et de Donetsk annoncent qu'elles n'organiseront pas l'élection présidentielle prévue en Ukraine le 15 mai. Dans ces deux bastions séparatistes, le "oui" l'a emporté à l'occasion du référendum d'indépendance d'hier. 

La ministre de la Justice suscite de vives critiques de la droite, parce qu'elle s'est abstenue de chanter l'hymne national lors d'une cérémonie commémorant l'abolition de l'esclavage, à Paris, samedi. Le président de l'UMP, Jean-François Copé, demande sa démission, tandis que le ministre de l'Education, Benoît Hamon, la soutient. Retour sur la polémique en cinq actes.

15h31 :  Il n'y aura "pas d'élection présidentielle à Donetsk" en mai, indique un chef rebelle. Cette décision a également été prise dans la région de Louhansk, plus tôt dans la journée. 

14h35 : Voici un nouveau point sur l'actualité :

 Dans une nouvelle vidéo, la secte islamiste Boko Haram annonce que les lycéennes nigérianes enlevées mi-avril dans le nord-est du pays seront libérées en échange de prisonniers.

•  La région de Louhansk pourrait organiser un référendum sur un rattachement à la Russie, rapporte l'agence Ria. Comme à Donetsk, le "oui" l'a emporté dans cette région (avec 96,2% des voix) à l'occasion du référendum d'indépendance d'hier. Dans ce contexte, l'UE élargit sa liste de sanctions à 13 personnes russes et pro-russes supplémentaires, ainsi qu'à deux entreprises.

La ministre de la Justice suscite de vives critiques de la droite, parce qu'elle s'est abstenue de chanter l'hymne national lors d'une cérémonie commémorant l'abolition de l'esclavage, à Paris, samedi. Le président de l'UMP, Jean-François Copé, demande sa démission, tandis que le ministre de l'Education, Benoît Hamon, la soutient. Retour sur la polémique en cinq actes.

• La Banque de France prévoit une croissance du produit intérieur brut français de 0,2% au deuxième trimestre. C'est sa première estimation sur la période. Elle est un peu plus pessimiste que celle de l'Insee.

13h30 :   L'UE élargit sa liste de sanctions à 13 personnes supplémentaires, ainsi qu'à deux entreprises. 

12h40 :  La région de Lougansk pourrait organiser un référendum sur un rattachement à la russie, rapporte l'agence Ria. Le "oui" l'a emporté avec 96,2% des voix à l'occasion du référendum d'indépendance d'hier.

12h29 :  La région de Lougansk ne participera pas à l'élection présidentielle ukrainienne du 25 mai, annonce un chef séparatiste à l'agence de presse Ria.

12h18 :  Dans la région de Donestk, le "oui" à l'indépendance l'a également emporté avec 89% des voix, a-t-on appris plus tôt dans la journée. Des chiffres communiqués par les insurgés pro-russes. 

12h17 :  A Lougansk, le "oui" l'a emporté avec 96,2% des voix à l'occasion du référendum d'hier dans l'est de l'Ukraine, selon l'agence Ria.

12h09 : Il est midi et des poussières, voici les titres de l'actualité :

 Dans une nouvelle vidéo, la secte islamiste Boko Haram annonce que les lycéennes nigérianes enlevées mi-avril dans le nord-est du pays seront libérées en échange de prisonniers.

 La ministre de la Justice suscite de vives critiques de la droite, parce qu'elle s'est abstenue de chanter l'hymne national lors d'une cérémonie commémorant l'abolition de l'esclavage, à Paris, samedi. Le président de l'UMP Jean-François Copé demande sa démission, tandis que le ministre de l'Education Benoît Hamon la soutient. Retour sur la polémique en cinq actes.

•  La Russie a annoncé qu'elle allait "respecter" la volonté des Ukrainiens de l'Est au lendemain du "oui" massif à un référendum séparatiste ouvrant la voie à une partition du pays. 

• La Banque de France prévoit une croissance du produit intérieur brut français de 0,2% au deuxième trimestre. C'est sa première estimation sur la période. Elle est un peu plus pessimiste que celle de l'Insee.

10h46 :  "Il faut tout faire pour que les élections se tiennent le 25 mai." Le président de l'OSCE et les ministres européens des Affaires étrangères plaident pour le dialogue, et insistent sur l'importance de l'élection présidentielle en Ukraine, au lendemain des référendums d'indépendance "illégaux" dans l'est du pays.

10h29 :  La Russie appelle au respect dans le "dialogue" du résultat des référendums d'indépendance dans l'est de l'Ukraine. 

"Nous respectons à Moscou l'expression de la volonté des populations des régions de Donetsk et Lougansk et partons du principe que la mise en œuvre pratique du résultat des référendums se fera de manière civilisée, sans aucune récidive de violence, par le dialogue entre les représentants de Kiev, Donetsk et Lougansk", estime le Kremlin.

10h50 : Que faut-il retenir de l'actualité en ce milieu de matinée ?

•  Le "oui" à l'indépendance l'a emporté avec 89% des voix après le référendum dans la région de Donetsk, selon les insurgés pro-russes. Que va changer ce référendum ? Eléments de réponse dans un reportage de France 2.

• La Banque de France prévoit une croissance du produit intérieur brut français de 0,2% au deuxième trimestre. C'est sa première estimation sur la période. Elle est un peu plus pessimiste que celle de l'Insee.

La ministre de la Justice suscite de vives critiques de la droite, parce qu'elle s'est abstenue de chanter l'hymne national lors d'une cérémonie commémorant l'abolition de l'esclavage, à Paris, samedi.

 Le Premier ministre a promis sur TF1 la sortie de 650 000 foyers modestes de l'impôt sur le revenu dès cette année. Que promet-il exactement ? Qui est concerné ? Francetv info revient sur les promesses de Manuel Valls.

09h40 :  Sans surprise, le référendum organisé dans les régions de Donetsk et Louhansk, dans l'est de l'Ukraine, a consacré les velléités séparatistes du Donbass. Selon les autorités pro-russes locales, le "oui" l'a emporté à 89% dans l'"oblast" de Donetsk. Ce qui inspire la dessinatrice Kam sur Twitter.

09h25 :  La France va livrer ses Mistral à la Russie, malgré la crise en Ukraine. Le premier navire doit être livré en octobre 2014 et le second en 2015, pour un montant total de 1,2 milliard d'euros. Les détails dans notre article.

09h09 :  De nombreuses détonations retentissent à Sloviansk, bastion de la rébellion armée de l'est de l'Ukraine. Les combats ont repris, comme presque chaque jour, dans le village d'Andriïvka, sur la "ligne de front", à l'entrée sud de cette cité de 110 000 habitants.

08h54 :  De son côté, le président russe Vladimir Poutine formulera sa réaction aux référendums d'indépendance dans l'est de l'Ukraine "en fonction du résultat", a annoncé son porte-parole.

08h53 : "La farce que les terroristes appellent référendum n'est rien de plus qu'une couverture de propagande pour des meurtres, des enlèvements, des violences et d'autres crimes graves."

 Kiev persiste et signe. Le référendum tenu par les séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine est "une farce", a déclaré le président ukrainien par intérim, Olexandre Tourtchinov.

08h09 : En ce début de matinée, voici ce qu'il faut retenir de l'actualité :

•  Le "oui" à l'indépendance l'a emporté avec 89% des voix après le référendum dans la région de Donetsk, selon les insurgés pro-russes. Que va changer ce référendum ? Eléments de réponse dans un reportage de France 2.

 Entre 1 500 et 2 000 postes pourraient être supprimés chez Bouygues Telecom, selon les craintes des organisations syndicales du groupe. C'est ce que révèle Le Figaro Economie. Les suppressions de postes représenteraient 23% des effectifs.

• Christiane Taubira est vivement critiquée pour ne pas avoir chanté la Marseillaise. La ministre de la Justice a suscité hier de vives critiques,  en particulier du Front national, en s'abstenant de chanter l'hymne national lors d'une cérémonie commémorant l'abolition de l'esclavage, à Paris.

08h03 :  Quelles conséquences après le référendum sur l'indépendance dans l'est de l'Ukraine ? A Donestk, les rebelles comptent désormais mettre en place des organes étatiques et indiquer leur choix quant au régime politique. France 2 revient sur ce que va changer le référendum.


(STEPHANIE PEREZ - VALERIE LUCAS / FRANCE 2)

10h48 : Pour commencer la journée d'un bon pied, voici un point sur l'actualité :

•  Le "oui" à l'indépendance l'a emporté avec 89% des voix après le référendum dans la région de Donetsk, selon les insurgés pro-russes. Aucun résultat n'a encore été donné pour la région de Lougansk. Ces scrutins ont été qualifiés de "vraies fausses consultations" par François Hollande. 

 Entre 1 500 et 2 000 postes pourraient être supprimés chez Bouygues Telecom, selon les craintes des organisations syndicales du groupe. C'est ce que révèle Le Figaro Economie. Les suppressions de postes représenteraient 23% des effectifs.

Manuel Valls promet des mesures qui permettront de faire sortir de l'impôt sur le revenu quelque 650 000 ménages "à faible revenu", dès cette année. Plus de précisions dans notre article.

•Zlatan Ibrahimovic a été désigné meilleur joueur de la saison de Ligue 1, lors des trophées UNFP. De son côté, le gardien bastiais Mickaël Landreau a lui annoncé la fin de sa carrière.