DIRECT. L'Ukraine affirme avoir attaqué les véhicules militaires russes entrés sur son territoire

Une colonne de véhicules militaires a pénétré jeudi soir sur le territoire ukrainien.

Une colonne de blindés russes près de Kamensk-Shakhtinsky, près de la frontière ukrainienne, en Russie, le 15 août 2014.
Une colonne de blindés russes près de Kamensk-Shakhtinsky, près de la frontière ukrainienne, en Russie, le 15 août 2014. (MAXIM SHEMETOV / REUTERS)
Ce qu'il faut savoir

Il s'agirait de la première altercation directe avérée entre les forces militaires russes et ukrainiennes : l'Ukraine a annoncé, vendredi 15 août, avoir attaqué et partiellement détruit une colonne de véhicules militaires russes entrés sur son territoire.

L'entrée de cette colonne sur le territoire ukrainien a été signalée pour la première fois jeudi soir par des journalistes britanniques, qui ont dénombré 23 véhicules blindés de transports de troupes, des camions à essence et d'autres véhicules logistiques ont traversé la frontière, tous avec des immatriculations militaires russes. Kiev a ensuite confirmé l'intrusion.

 Moscou dément. "Aucune colonne militaire russe n'a franchi la frontière russo-ukrainienne ni de nuit ni de jour", a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Le ministère russe qualifie les accusations ukrainiennes d'"espèce de fantasme".

Dans le même temps, un convoi humanitaire russe à destination des populations de l'Est de l'Ukraine est resté bloqué jeudi soir à une trentaine de kilomètres de la frontière ukrainienne, l'Ukraine et des pays occidentaux le soupçonnant de servir de couverture à une intervention de la Russie.