Guerre en Ukraine : les frappes russes contre plusieurs villes ukrainiennes sont "particulièrement choquantes", réagit le secrétaire général de l'ONU

Article rédigé par Alice Galopin, Paolo Philippe
France Télévisions
Publié Mis à jour
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, au siège des Nations Unies à New York (Etats-Unis), le 24 juin 2024. (JOHN LAMPARSKI / NURPHOTO / AFP)
Ces attaques ont fait au moins 36 morts, dont 22 à Kiev, selon le cabinet de la présidence ukrainienne, cité par le média russophone dissident Meduza.

Ce qu'il faut savoir

Ce direct est désormais terminé.

Des frappes qui suscitent l'indignation. La Russie a mené, lundi 8 juillet, une attaque massive contre des villes d'Ukraine, qui a fait au moins 36 morts, dont 22 à Kiev, et 140 blessés, selon le cabinet de la présidence ukrainienne cité par le média russophone dissident Meduza. Dans la capitale, deux centres médicaux ont été touchés, dont un important établissement pour enfants. Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a qualifié ces attaques de "particulièrement choquantes". "Mener des attaques contre des civils est interdit par le droit international, et ce genre d'attaques est inacceptable et doit cesser immédiatement", a réagi le porte-parole du chef de l'ONU dans un communiqué. 

Volodymyr Zelensky réclame aux Occidentaux "une réponse plus forte". Depuis Varsovie (Pologne) où il effectue une visite, le président ukrainien a réclamé aux Occidentaux de fournir une "réponse plus forte" à la Russie. Volodymyr Zelensky a également demandé une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU.

Plus de 40 missiles ont été tirés, selon le président ukrainien "Les terroristes russes ont de nouveau attaqué lourdement l'Ukraine avec des missiles. Différentes villes : Kiev, Dnipro, Kryvyï Rig, Sloviansk, Kramatorsk. Des immeubles d'habitation, des infrastructures et un hôpital pour enfants ont été endommagés", a détaillé le président ukrainien sur Telegram. "Un des plus importants hôpitaux pour enfants d'Europe" a été endommagé dans la capitale, "il y a des gens sous les décombres et le nombre exact des victimes est pour l'heure inconnu", a fustigé Volodymyr Zelensky sur X.

Des installations électriques touchées. Les frappes russes ont touché des installations électriques à Kiev. "Trois sous-stations transformateurs de DTEK ont été détruites ou endommagées dans les quartiers Golosiivskyi et Chevtchenkivskyi" de la capitale ukrainienne, a précisé l'opérateur privé DTEK sur Telegram, précisant que des lignes électriques avaient aussi été endommagées. L'armée russe cible régulièrement des infrastructures comme des installations énergétiques et des usines et tuant des civils dans une stratégie qui vise à saper le moral des Ukrainiens.

Des frappes avant un sommet de l'Otan. Ces attaques ont lieu à la veille de la réunion de l'Otan aux Etats-Unis. Plusieurs pays ont condamné, en réaction, ces frappes massives de missiles russes. "Ces actes barbares visant directement et volontairement un hôpital pour enfants sont à ajouter à la liste des crimes de guerre dont la Russie devra rendre compte", a écrit le quai d'Orsay. Le chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell a déploré que la Russie "cible sans pitié les civils ukrainiens", tandis que Londres a dénoncé une "attaque épouvantable".

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #UKRAINE Les Etats-Unis exhortent le Premier ministre indien, Narendra Modi, à insister sur la "souveraineté" de l'Ukraine lors de sa visite en cours à Moscou. Le dirigeant, qui a été reçu par Vladimir Poutine, se doit de "dire clairement que toute résolution du conflit en Ukraine implique le respect de la charte des Nations unies en ce qui concerne l'intégrité territoriale de l'Ukraine", a déclaré le porte-parole de la diplomatie américaine, Matthew Miller.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #UKRAINE La journée en Ukraine a été marquée par des frappes russes sur plusieurs villes ukrainiennes, mais aussi la signature d'un accord de sécurité entre la Pologne et l'Ukraine. Voici un petit récapitulatif de la journée sur le front de la guerre.
    L'établissement pour enfants d'Okhmatdyt à Kiev après une frappe, le 8 juillet 2024. (STATE EMERGENCY SERVICE OF UKRAI / ANADOLU / AFP)
    (STATE EMERGENCY SERVICE OF UKRAI / ANADOLU / AFP)
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #UKRAINE Le bilan des frappes russes contre plusieurs villes ukrainiennes s'alourdit. Ces attaques ont désormais fait 36 morts, selon les services d'urgence mentionnés par le média russophone dissident Meduza. 140 personnes ont également été blessées.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #UKRAINE Les Etats-Unis sont "préoccupés" par la visite du Premier ministre hongrois Viktor Orban en Chine et jugent qu'elle n'est "pas constructive" pour les efforts visant à aboutir à une "paix juste" en Ukraine. Ce voyage "ne semble certainement pas constructif pour ce qu'il faut faire en Ukraine et pour les efforts visant à avancer vers une paix juste", a dit John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #UKRAINE "La Russie a mené une nouvelle attaque barbare au missile visant des civils", a déclaré le porte-parole de la diplomatie américaine Matthew Miller, quelques heures après des raids massifs de Moscou contre des villes d'Ukraine qui ont fait au moins 33 morts.
  • Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    Il est 20 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :
    • #LEGISLATIVES "Le Nouveau Front populaire est arrivé en tête et constitue la première force politique à l'Assemblée nationale", s'est réjoui le coordinateur de La France insoumise, Manuel Bompard, à l'issue d'une réunion avec plusieurs figures de LFI. Les tractations se poursuivent au sein du NFP, notamment pour désigner un Premier ministre. Suivez notre direct.
    • #LEGISLATIVES Le Premier ministre, Gabriel Attal, a obtenu un sursis à Matignon en attendant la nomination de son successeur après l'échec de son camp aux législatives. Il a remis en fin de matinée sa démission à Emmanuel Macron qui lui a demandé de rester "pour le moment, afin d'assurer la stabilité du pays".
    • #UKRAINE Le bilan des frappes russes contre plusieurs villes ukrainiennes s'élève à 33 morts. Le secrétaire général de l'ONU a qualifié ces attaques de "particulièrement choquantes". Suivez notre direct.
    • #EDUCATION Près de 3 200 postes n'ont pas été pourvus cette année aux concours des enseignants dans le public et le privé, selon le ministère de l'Education nationale.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #UKRAINE Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, condamne les frappes russes contre plusieurs villes ukrainiennes, qui ont fait plus de 30 morts. "Mener des attaques contre des civils est interdit par le droit international, et ce genre d'attaques est inacceptable et doit cesser immédiatement", a déclaré le porte-parole du chef de l'ONU dans un communiqué.
    editor-image
    (JOHN LAMPARSKI / AFP)
  • Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    Faisons un point sur l'actualité :
    #LEGISLATIVES "Le Nouveau Front populaire est arrivé en tête et constitue la première force politique à l'Assemblée nationale", s'est réjoui le coordinateur de La France insoumise, Manuel Bompard, à l'issue d'une réunion avec plusieurs figures de LFI. Pour la secrétaire nationale des Ecologistes-EELV, Marine Tondelier, "le sujet, ce n'est pas qui, c'est : pour faire quoi ? La question de qui n'est pas prioritaire", a-t-elle estimé sur BFMTV. Suivez notre direct.
    #LEGISLATIVES Le Premier ministre, Gabriel Attal, a obtenu un sursis à Matignon en attendant la nomination de son successeur après l'échec de son camp aux législatives. Il a remis en fin de matinée sa démission à Emmanuel Macron qui lui a demandé de rester "pour le moment, afin d'assurer la stabilité du pays".
    #UKRAINE La Russie a mené ce matin une attaque massive contre des villes d'Ukraine, qui a fait au moins 33 morts, dont certains dans des hôpitaux, suscitant l'indignation de Kiev et de ses soutiens. Parmi les villes visées se trouvent "Kiev, Dnipro, Kryvyï Rig, Sloviansk, Kramatorsk", a précisé sur Telegram Volodymyr Zelensky, selon lequel "des immeubles d'habitation, des infrastructures et un hôpital pour enfants ont été endommagés". Suivez notre direct.
    #BAC Quelque 614 100 candidats ont été reçus au baccalauréat 2024 avant la session de rattrapage, soit un taux de réussite provisoire de 85,5%, en très légère hausse par rapport à juillet 2023, a annoncé le ministère de l'Education nationale. Consultez tous les résultats sur notre moteur de recherche.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #UKRAINE Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, et le Premier ministre polonais, Donald Tusk, ont signé à Varsovie un accord de coopération dans le domaine de la sécurité entre les deux pays. Selon le texte, la valeur totale de l'aide de la Pologne à l'Ukraine "a dépassé 4 milliards d'euros".
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #UKRAINE "J'aimerais que nos partenaires fassent preuve d'une plus grande résilience et d'une réponse plus forte au coup que la Russie a une fois de plus porté à notre population", a lancé le président ukrainien lors d'une conférence de presse en Pologne, avant de se rendre au sommet de l'Otan à Washington.
    editor-image
    (Wojtek Radwanski / AFP)
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #UKRAINE Volodymyr Zelensky demande par ailleurs la convocation d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité des Nations unies après les frappes qu'elle attribue à la Russie sur des bâtiments civils, dont un hôpital pour enfants à Kiev, a-t-il déclaré sur X.