Guerre en Ukraine : Moscou estime que l'Union européenne vise à "contenir la Russie" en accordant à Kiev le statut de candidat à l'adhésion

Le ministère russe des Affaires étrangères voit dans la décision des Vingt-Sept "un accaparement géopolitique" de l'espace de l'ex-URSS.

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères russe, Maria Zakharova, le 22 juin 2022 à Moscou.
La porte-parole du ministère des Affaires étrangères russe, Maria Zakharova, le 22 juin 2022 à Moscou. (RUSSIAN FOREIGN MINISTRY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La diplomatie russe a dénoncé la décision des Vingt-Sept d'octroyer à l'Ukraine et à la Moldavie le statut de candidat à l'Union européenne. Le ministère russe des Affaires étrangères voit dans le choix de l'UE "un accaparement géopolitique" de l'espace de l'ex-URSS qui vise à "contenir la Russie", a affirmé la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. Elle a affirmé que Bruxelles usait de "méthodes de chantage politique et économique" et faisait pression sur les Etats candidats pour qu'ils prennent des "sanctions illégitimes" contre Moscou. Ce direct est maintenant terminé.

Moscou a qualifié d'"affaire intérieure à l'Europe" la décision des Vingt-Sept. le Kremlin a réagi après la décision d'accorder à l'Ukraine et à la Moldavie le statut de candidat à l'UE, tout en accusant les Occidentaux de vouloir faire la guerre à la Russie. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, relève néanmoins qu'il est "important" pour Moscou que "tous ces processus n'apportent pas davantage de problèmes à la Russie". Les dirigeants des Vingt-Sept ont reconnu jeudi, lors d'un sommet, à l'Ukraine et à la Moldavie, deux ex-républiques soviétiques pro-occidentales, le statut de candidat à l'UE.

La ville a été "presque réduite en ruines". Les forces ukrainiennes ont reçu l'ordre de se retirer de la ville de Sievierodonetsk, dans l'est du pays, théâtre d'âpres combats avec l'armée russe, a annoncé le gouverneur de Louhansk, Serguiï Gaïdaï. "Cela ne fait plus aucun sens de rester sur des positions qui ont été constamment bombardées depuis des mois", a-t-il expliqué sur la messagerie Telegram. Selon lui, "toutes les infrastructures essentielles ont été détruites. 90% de la ville est endommagée, 80% des maisons devront être détruites".

Un fonctionnaire de l'occupation russe tué à Kherson, ville sous contrôle russe, dans un attentat. "C'était une attaque ciblée sur un collaborateur de l'administration civile et militaire, et qui l'a tué", a réagi l'administration à l'agence russe Tass. Dmitri Savloutchenko a été tué dans l'explosion de sa voiture.

L'Ukraine et à la Moldavie sont officiellement candidates à l'adhésion à l'UE. C'est un "moment historique", ont salué jeudi le président du Conseil européen Charles Michel et le président ukrainien, Volodymyr Zelensky. Jamais des avis n'auront été rendus en si peu de temps sur une demande de candidature, une urgence due à la guerre menée par la Russie. Mais cette étape décisive marque seulement le début d'un chemin long et complexe. Les deux pays devront encore mettre en place de nombreuses réformes avant d'intégrer officiellement l'UE.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

20h46 : Pour l'Allemagne, la Russie utilise la faim "délibérément comme une arme de guerre" et prend "le monde entier en otage". A l'occasion d'une conférence organisée avant le sommet des dirigeants du G7, la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, a alerté sur un véritable "tsunami" de la faim risquant de s'abattre sur certains pays. L'invasion russe de l'Ukraine, avec notamment le blocus imposé aux ports de la mer Noire, fait grimper en flèche les prix des denrées alimentaires et a contribué à la flambée mondiale de l'inflation.

20h23 : Des épées, des sabres, des casques, des amphores et des pièces de monnaie... Des œuvres qui auraient été volées dans les musées de la péninsule de Crimée, annexée par la Russie, avant de se retrouver entre les mains de collectionneurs privés, ont été retrouvées lors d'un raid mené par la police ukrainienne, a annoncé la procureure générale, Iryna Venediktova. Objets antiques figurant dans la collection saisie par la police ukrainienne, présentés à une conférence de presse à Kiev, au Musée de l'Histoire de l'Ukraine (24 juin 2022) (GENYA SAVILOV / AFP)(GENYA SAVILOV / AFP)

16h43 : "L'Europe de juin 2022 est très différente de janvier 2022. Avant tout parce que la Russie a décidé de lancer une guerre mais aussi parce que nous avons acté, unis, des décisions extrêmement structurantes pour notre union", a déclaré Emmanuel Macron à Bruxelles.

15h13 : L'Allemagne court à la pénurie de gaz et devra faire des "choix de société très difficiles" pour les ménages et les entreprises si les livraisons russes diminuent encore, a prévenu le ministre de l'Economie Robert Habeck.

13h36 : Moscou a qualifié d'"affaire intérieure à l'Europe" la décision des Vingt-Sept d'accorder à l'Ukraine et à la Moldavie le statut de candidat à l'UE, tout en accusant les Occidentaux de vouloir faire la guerre à la Russie.

13h37 : L'adhésion de l'Ukraine à l'UE, au mieux, ne pourra être envisagée qu'à partir de 2029, estime Natalya Forsiouk, directrice de l'office gouvernemental pour l'intégration européenne. "Avant [cette date], c'est peu probable, en raison de la grande quantité de lois qui doivent être adoptées et mises en œuvre", a-t-elle précisé à la télévision ukrainienne.

12h41 : Sergueï Lavrov a également comparé l'UE au régime nazi. "Hitler sous son étendard avait rassemblé une grande partie de l'Europe pour faire la guerre contre l'Union soviétique", a-t-il dit.

12h38 : "Aujourd'hui, l'UE et l'Otan rassemblent une telle coalition contemporaine pour lutter et, dans une large mesure, faire la guerre à la Russie", a déclaré Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères russe, lors d'un déplacement en Azerbaïdjan..

12h24 : L'armée russe poursuit sa progression vers Lyssytchansk, ville jumelle de Sievierodonetsk, et revendique désormais la prise de la localité de Zolote, quelques kilomètres plus au sud. Le lieutenant-colonel Andreï Marotchko, de la milice séparatiste de Louhansk, a publié une vidéo du fronton de l'administration locale, où le drapeau ukrainien a été remplacé par une bannière rouge "de la victoire".



(ANDREÏ MAROTCHKO / TELEGRAM)

12h00 : Voici le point sur l'actualité :

• Les forces ukrainiennes ont reçu l'ordre de se retirer de Sievierodonetsk, dans l'est du pays, théâtre d'âpres combats avec l'armée russe. Bombardée par les forces russes depuis des semaines, la ville est une étape cruciale dans leur plan de conquête de l'intégralité du Donbass.

• Une dernière chance de convaincre la cour : au procès des attentats du 13-Novembre, les avocats de Salah Abdeslam vont plaider pour le seul membre encore en vie des commandos qui ont frappé Paris et Saint-Denis, avec l'espoir de lui éviter la prison à vie.

Ils veulent une hausse des salaires pour mieux faire face à l'inflation. Les syndicats de la SNCF ont appelé aujourd'hui les cheminots à se mettre en grève le mercredi 6 juillet.

• Météo France a actualisé ses prévisions cette nuit. Seuls cinq départements restent placés en vigilance orange aux orages : l'Ardèche, la Drôme, l'Isère, la Haute-Savoie ainsi que la Savoie.

11h21 : L'armée ukrainienne a annoncé son retrait de la ville de Severodonetsk. Dans la foulée, la milice séparatiste de Louhansk a annoncé le nomination d'un nouveau maire par intérim, Mark Vorzhal. "Je suis moi-même originaire de cette ville, je n'étais plus rentré depuis huit ans", a-t-il déclaré, selon l'agence russe RIA Novosti. Il ajoute que 10 000 personnes vivent toujours dans cette ville, en grande partie détruite par les combats.

10h44 : Un fonctionnaire de l'administration pro-russe a été tué dans l'explosion de son véhicule, ce matin à Kherson, dans le sud de l'Ukraine. La victime, Dmitri Savloutchenko, était en charge des sports et de la jeunesse dans la région. Ce type d'attaques se multiplie dans certaines zones occupées par les forces russes.

10h19 : Prisonniers de guerre ou mercenaires ? Deux anciens militaires américains, capturés dans le Donbass, ont été condamnés à mort par la justice prorusse de ce territoire. Les autorités leur refusent en effet le statut de "prisonniers de guerre", les privant de la protection des conventions de Genève, comme l'explique Fabien Magnenou dans son article.




(KONSTANTIN MIHALCHEVSKIY / SPOUTNIK / AFP)

09h12 : Voici le point sur l'actualité :

• Une dernière chance de convaincre la cour : au procès des attentats du 13-Novembre, les avocats de Salah Abdeslam vont plaider pour le seul membre encore en vie des commandos qui ont frappé Paris et Saint-Denis, avec l'espoir de lui éviter la prison à vie.

Le Parti conservateur du Premier ministre britannique Boris Johnson a essuyé deux cuisantes défaites lors d'élections parlementaires partielles. De quoi provoquer la démission ce matin du président du parti au motif que "quelqu'un doit prendre ses responsabilités".

• Les forces ukrainiennes ont reçu l'ordre de se retirer de la ville de Sievierodonetsk, dans l'est du pays, théâtre d'âpres combats avec l'armée russe.

Météo France a actualisé ses prévisions cette nuit. Seuls sept départements restent placés en vigilance orange aux orages : le Tarn, l'Aveyron, l'Ardèche, la Drôme, l'Isère, la Haute-Savoie ainsi que la Savoie.

08h18 : Située dans l'oblast de Louhansk, dans l'est de l'Ukraine, Sievierodonestk subit depuis plusieurs semaines une offensive de grande ampleur menée par les forces russes.

08h06 : Les forces ukrainiennes ont reçu l'ordre de se retirer de la ville de Sievierodonetsk, annonce le gouverneur régional.