Guerre en Ukraine : pour Kiev, l'adhésion à l'UE est une "question de guerre ou de paix"

L'adhésion de l'Ukraine à l'UE, dans le contexte de l'invasion du pays par la Russie, est devenue une "question de guerre ou de paix", a estimé mardi le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba.

Des immeubles bombardés, le 8 mai 2022 à Borodyanka (Ukraine).
Des immeubles bombardés, le 8 mai 2022 à Borodyanka (Ukraine). (CARLOS REYES / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Kiev répète son intention d'intégrer l'Union européenne. "Je tiens à souligner que l'adhésion de l'Ukraine à l'UE est une question de guerre ou de paix en Europe", a déclaré, mardi 10 mai, le ministre des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, lors d'une conférence de presse à Kiev avec son homologue allemande Annalena Baerbock. Selon lui, "l'une des raisons pour lesquelles la guerre a commencé est que Poutine était convaincu que l'Europe n'avait pas besoin de l'Ukraine"Ce direct est désormais terminé.

Les avertissements du renseignement américain. Vladimir Poutine n'a pas l'intention de limiter sa volonté d'occupation à la seule région du Donbass en Ukraine, mais veut porter le conflit à la Transdniestrie, région de Moldavie qui a fait sécession en 1990. C'est ce qu'a déclaré mardi la cheffe du renseignement américain, Avril Haines. Le président russe, qui compte selon elle sur un essoufflement du soutien occidental à l'Ukraine, se prépare à un long conflit, pour lequel il va "probablement" imposer la loi martiale en Russie.

L'Allemagne rouvre son ambassade à Kiev. La ministre allemande des Affaires étrangères a annoncé la réouverture de l'ambassade de son pays à Kiev, lors d'une visite dans la capitale ukrainienne. L'ambassade, fermée peu après l'invasion russe du 24 février, sera rouverte dans un premier temps "en présence minimale", a précisé Annalena Baerbock.

Plus de 8 millions de personnes ont été déplacées à l'intérieur de l'Ukraine à la date du 3 mai. Au total, l'OIM estime que 13,686 millions de personnes ont été forcées de fuir leur lieu de résidence à cause de l'attaque ordonnée par Vladimir Poutine le 24 février, dont 8,029 millions ont été s'installer ailleurs en Ukraine, le restant ayant fui le pays.

La cheffe de la diplomatie allemande à Boutcha. Annalena Baerbock s'est rendue à Boutcha, ville ukrainienne près de Kiev, où des centaines de civils tués avaient été découverts après l'occupation russe au mois de mars. Arrivée dans la matinée, la ministre a commencé sa visite surprise en s'entretenant avec des résidents de cette localité située au nord-ouest de la capitale.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

00h03 : Voici les principales informations de la soirée :

• Le renseignement américain prévoit une extension du conflit au-delà de l'Ukraine, estimant que Vladimir Poutine veut le porter en Moldavie. L'adhésion de l'Ukraine à l'UE est devenue une "question de guerre ou de paix", a estimé de son côté le ministre ukrainien des Affaires étrangères.

• Le Parti socialiste et la France insoumise ont dévoilé leurs premières investitures au sein de la Nupes pour les législatives. Venu rendre visite aux candidats de la majorité présidentielle à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), Emmanuel Macron a renvoyé dos à dos le bloc de gauche et l'extrême droite.

Le gouvernement du Sri Lanka a ordonné de "tirer à vue" sur les personnes impliquées dans des violences, au lendemain des affrontements qui ont précipité la démission du Premier ministre.

Elon Musk s'est dit prêt à lever la suspension définitive de Donald Trump de Twitter, une décision "moralement mauvaise" à ses yeux.

23h58 : "C'est la situation de guerre en Ukraine qui a amené ces couples à prendre cette décision" exceptionnelle de faire venir et accoucher la mère porteuse en France, a expliqué l'avocate Clélia Richard, avocate de cinq couples concernés. "Il n’y a pas de volonté d’importer la GPA."

23h57 : Fuyant la guerre, des mères porteuses ukrainiennes ont accouché sous X en France. L'association Juristes pour l'enfance, opposée à la GPA, a déposé cinq plaintes contre X auprès de différents tribunaux, estimant qu'il s'agit d'une manière de contourner l'interdiction de la GPA.

23h44 : Les combats font toujours rage dans l'est et le sud de l'Ukraine, mais une sorte de "normalisation" se met en place à Kiev, où sont revenus près des deux tiers des habitants et où les dirigeants européens multiplient les visites de soutien. Franceinfo revient sur les événements de la journée.

Un véhicule de l'armée ukrainienne chargé sur un transporteur de chars près de Bakhmut, dans l'est de l'Ukraine, le 10 mai 2022. (YASUYOSHI CHIBA / AFP)

(YASUYOSHI CHIBA / AFP)

23h05 : L'opérateur rappelle que près d'un tiers du gaz russe à destination de l'Europe transite par la station de Sohranivka. Il ajoute qu'il est "possible de transférer temporairement la capacité indisponible du point physique de connexion de Sokhranivka au point physique de connexion de Sudzha", situé sur le territoire contrôlé par Ukraine.

23h04 : A partir de demain matin, l'opérateur GTS d'Ukraine va mettre fin au transit de gaz vers l'Europe via la station de distribution de Sohranivka, située dans la région de Louhansk (Donbass séparatiste), et la station de compression de Novopskov. Les installations sont situées dans des territoires contrôlées par les Russes et l'opérateur évoque un "cas de force majeure", dans un communiqué.

(OGTSU)

21h58 : Bonsoir Selon la cheffe du renseignement américain, le président russe va "probablement" imposer la loi martiale en Russie pour soutenir l'effort de guerre. Cette loi permet d'instaurer un état juridique d’exception, au sein duquel l'armée assure le maintien de l'ordre à la place de la police ou en collaboration avec celle-ci, précise 20 Minutes.

21h58 : Poutine pense à l'état martial. Cela veut dire quoi ?

21h45 : Au total, quelque 390 bâtiments ont été endommagés à Kiev pendant la guerre, annonce le maire Vitaly Klitschko sur Telegram, dont 222 disposent de logements. Les bombardements ont causé des dégâts dans 75 établissements d'enseignement, dont 30 écoles maternelles, selon la même source. Le coût des reconstructions est évalué autour de 70 millions d'euros.

21h30 : Le ministère russe de la Défense a lui annoncé la prise de Popasna dans le nord du Donbass. Cette prise permet aux forces russes et prorusses d'atteindre la "frontière" entre la république de Lougansk et la république autoproclamée de Donetsk, toutes deux séparatistes pro-russes.

21h28 : Dans le Donbass, les Russes "continuent de préparer des opérations offensives dans les régions de Lyman et Severodonetsk", annonce l'état-major ukrainien.

21h13 : Des articles anti-Poutine ont brièvement été diffusés sur le site Lenta, un site d'information pro-Kremlin. Le président russe y a notamment été qualifié de "dictateur paranoïaque pitoyable", décrit Le Monde. La quarantaine d'articles a rapidement été retirée du site.

20h38 : Le premier président de l'Ukraine indépendante et l'un des fossoyeurs de l'URSS, Léonid Kravtchouk, est morts à l'âge de 88 ans, a annoncé le maire de Kiev, Vitali Klitschko.



(Sergii Kharchenko / NurPhoto via AFP)

20h09 : On fait le point sur l'actualité :

Les corps de 44 civils ont été retrouvés dans les décombres d'un immeuble détruit en mars à Izioum, une ville sous contrôle russe de la région de Kharkiv, ont annoncé les autorités ukrainiennes. Suivez notre direct.

• La menace d'un procès pour Eric Dupond-Moretti se rapproche. Le ministère public a requis le renvoi devant la Cour de justice de la République (CJR) de l'ancien avocat et actuel garde des Sceaux, mis en examen depuis juillet 2021 pour prises illégales d'intérêts.

L'Allemand Lennard Kämna a ajouté son nom à la liste des vainqueurs de l'Etna sur le Giro, 55 ans après la première arrivée gagnée par Franco Bitossi.

Après un hiver particulièrement doux et sec sur l'Hexagone, une vague de chaleur touche le pays en ce mois de mai. Quinze départements sont soumis à des restrictions d'eau, alors que la sécheresse menace des cultures, notamment les céréales. Suivez notre direct.

18h56 : Bonsoir @dudu Les Russes concentrent leur action sur la zone de Sloviansk, Kramatorsk et Severodonetsk. Leur avancée est concrète, mais le rythme de progression est lent, rapportait le Grand Continent, au 8 mai. "Nous estimons que le président Poutine (...) a encore l'intention d'atteindre des objectifs au-delà du Donbass", a déclaré plus tôt le renseignement américain.

18h56 : Les russes avancent-t-ils rapidement dans le Donbass?

18h25 : Les corps de 44 civils ont été retrouvés dans les décombres d'un immeuble détruit en mars à Izioum, une ville sous contrôle russe de la région de Kharkiv, ont annoncé les autorités ukrainiennes. Le parquet régional a ouvert une enquête pour "violation des lois et coutumes de la guerre et meurtres prémédités".

18h01 : Voici les titres de l'actualité à 18 heures :

Le procureur général près la Cour de cassation demande un procès contre Eric Dupond-Moretti devant la Cour de justice de la République pour des faits de prises illégales d’intérêt. Le garde des Sceaux est soupçonné d'avoir profité de sa fonction de ministre pour régler des comptes avec des magistrats avec lesquels il avait eu maille à partir quand il était avocat dans deux dossiers.


Après un hiver particulièrement doux sur l'Hexagone, 15 départements sont soumis à des restrictions d'eau, alors que la sécheresse menace des cultures, notamment les céréales. Suivez notre direct.



La cheffe du renseignement américain en est persuadée : Vladimir Poutine ne va pas s’arrêter au Donbass. Avril Haines avance que l’objectif du président russe est de porter la guerre jusqu’en Transnistrie, région séparatiste de Moldavie.

17h17 : Son collègue du gouvernement, le ministre des Affaires étrangères, a lui redit aujourd'hui l'importance pour l'Ukraine d'adhérer à l'UE. C'est une "question de guerre ou de paix, a assuré Dmytro Kouleba. Une des raisons pour lesquelles la guerre a commencé est que Poutine était convaincu que l'Europe n'avait pas besoin de l'Ukraine."

17h10 : "Plus d'un millier" de militaires ukrainiens se trouvent toujours dans l'aciérie Azovstal assiégée par les troupes russes à Marioupol. Selon la vice-Première ministre ukrainienne, qui donne ce chiffre, "il y a des blessés graves qui nécessitent une évacuation urgente".

Iryna Verechtchouk confirme aussi que plus "aucun civil, aucune femme, enfant ou personne âgée" ne se trouve encore à l'intérieur.

16h41 : La coïncidence interpelle. En Russie, pas moins de cinq gouverneurs régionaux ont renoncé aujourd'hui à leurs fonctions. Sergueï Zhvachkin (Tomsk), Igor Vasiliev (Kirov), Alexander Evstifeïev (République des Maris) et Valery Radaïev (Saratov) ont annoncé leur démission avant la fin de leur mandat, précisant que cette décision avait été prise en accord avec Vladimir Poutine. Nikolaï Lioubimov (Riazan) a annoncé qu'il ne briguerait pas de nouveau mandat.

16h26 : Selon la cheffe du renseignement américain, le président russe compte sur un essoufflement du soutien occidental à l'Ukraine. Il se prépare à un long conflit, pour lequel il va "probablement" imposer la loi martiale en Russie.Quant à l'arme nucléaire, Avril Haines continue de penser que Poutine "n'autorisera son usage que s'il perçoit une menace existentielle pour l'Etat ou le régime russe".

16h25 : Depuis le début de la guerre, les renseignements américains ont toujours été très bien informés. Ils disent aujourd'hui être persuadés que le président russe veut aller au-delà de cette région située dans l'est du pays. Vladimir Poutine veut porter le conflit à la Transdniestrie, cette région de Moldavie qui a fait sécession en 1990, a déclaré la cheffe du renseignement américain, Avril Haines.

16h22 : Vladimir Poutine n'a pas l'intention de s'arrêter au Donbass, assurent les renseignements américains. Suivez notre direct.

16h05 : 4/4 Au-delà des symboles, nul doute que les prochains matchs amicaux de l'Ukraine seront chargés en émotions. De son côté, la Russie - exclue du sport mondial - prépare déjà sa riposte en cherchant à créer un nouvel ordre mondial du sport.Sport et géopolitique, encore.

16h04 : 3/4 Au-dessus, on peut voir l'inscription U24 qui fait référence à une éventuelle intégration de l'Ukraine à l'Union Européenne en 2024. Enfin, au dos du maillot, dans le numéro, sont inscrits le nom des villes ukrainiennes bombardées par les forces russes comme Boutcha ou Kyiv.

16h04 : 2/4 Au centre du maillot, une carte géographique de l'Ukraine intégrant la Crimée et l'Est du pays est représentée avec l'inscription "United For Ukraine". Les frontières du pays sont représentées par une succession de drapeaux accolés les uns aux autres.

16h04 : 1/4 Le nouveau maillot de football de l'équipe nationale d'Ukraine a été dévoilé. Comme pour l'Euro 2020, il est très (géo)politique et fera probablement date dans l'histoire du sport. Quelques courtes explications ⤵️






16h08 : A l'approche de son match qualificatif pour la Coupe du monde 2022, l'équipe nationale d'Ukraine a dévoilé son nouveau maillot. Lukas Aubin, spécialiste de la géopolitique du sport, décrypte sur Twitter cette tunique aux références très géopolitiques. Vous aurez notamment repéré cette carte de l'Ukraine... englobant la Crimée et l'est du pays.

15h40 : Au tour de l'Allemagne de rouvrir son ambassade à Kiev. Elle fonctionnera dans un premier temps "en présence minimale", a dit Annalena Baerbock, la ministre allemande des Affaires étrangères, actuellement en visite dans la capitale ukrainienne.

15h24 : The @LRSeimas unanimously recognizes Russia's actions in #Ukraine as genocide. #resoliution #Lithuania

15h25 : Et pendant ce temps, les députés lituaniens ont "à l'unanimité" adopté une résolution pour qualifier de "génocide" les crimes commis par l’armée russe en Ukraine.

14h59 : Pour la toute première fois, l'Union européenne accuse les autorités russes d'avoir mené une cyberattaque contre un réseau de satellites juste avant de lancer son assaut. "La cyberattaque a eu lieu une heure avant l'invasion non provoquée et injustifiée de l'Ukraine par la Russie le 24 février 2022, facilitant ainsi l'agression militaire, souligne l'UE dans une déclaration au nom des 27 Etats membres. L'attaque a causé des perturbations importantes dans les communications qui ont affecté les services publics, les entreprises et les citoyens utilisateurs en Ukraine, et elle a également touché plusieurs Etats membres de l'UE."

14h03 : L'Organisation internationale pour les migrations a fait le calcul. Depuis le début du conflit, plus de 8 millions de personnes ont été déplacées à l'intérieur de l'Ukraine. Au total, l'OIM estime que 13,686 millions de personnes ont été forcées de fuir leur lieu de résidence. Suivez notre direct.

Des réfugiés quittent la ville d\'Irpin (Ukraine), le 5 mars 2022.(ANTONI LALLICAN / HANS LUCAS / AFP)

14h01 : Voici les titres de l'actualité à 14 heures :

Après un hiver particulièrement doux sur l'Hexagone, 15 départements sont soumis à des restrictions d'eau, alors que la sécheresse menace des cultures, notamment les céréales. Suivez notre direct.



Taha Bouhafs, candidat contesté de la Nupes dans le Rhône, annonce son retrait. Le journaliste et militant renonce à se présenter en raison "d'attaques sans précédent". Cible de nombreuses critiques, le jeune homme dit aussi avoir été victime de menaces de mort.

Plus de deux mois après le début de la guerre, plus de 8 millions de personnes ont été déplacées à l'intérieur de l'Ukraine, annonce l'Organisation internationale pour les migrations. Suivez notre direct.

14h24 : Kiev, qui s'était vidé de la moitié de ses habitants, se remplit de nouveau. Selon son maire Vitali Klitschko, "près des deux tiers" des 3,5 millions d'habitants sont désormais rentrés chez eux. L'édile de la capitale, qui jusqu'ici appelait les habitants à patienter, ne s'oppose désormais pas à leur retour. Je vous racontais il y a quelques jours l'histoire d'une famille qui a justement fait le choix de rentrer à Kiev.

Sophie, Anastasiia et leur maman Larissa préparent leurs valises à Toulouse (Haute-Garonne), le 8 avril 2022, pour rentrer en Ukraine. (RAPHAEL GODET / FRANCEINFO)(RAPHAEL GODET / FRANCEINFO)

13h01 : C'est l'heure de notre best-of. Voici les contenus qu'il ne fallait pas rater sur notre site :

Margaux Duguet vous raconte pourquoi Emmanuel Macron prend autant de temps à former son nouveau gouvernement

Marie-Violette Bernard vous dresse le portrait de Yoon Suk-yeol, le président antiféministe qui veut ramener la Corée du Sud dans la "norme conservatrice"

Agathe Mahuet et Arthur Gerbault vous raconte comme civils et militaires exposent des trophées de guerre en pleine rue comme "preuves" de l'invasion russe.

12h24 : Six véhicules incendie, autant d'ambulances, neuf véhicules de protection civile, plus de 20 000 rations alimentaires ou encore 56 000 litres de produit pour lutter contre les feux d’hydrocarbure composent notamment le convoi. Après un voyage à travers l’Europe, l’ensemble sera remis à l'Ukraine à la frontière avec la Roumanie, d’ici 48 à 72 heures.

12h30 : Depuis le département de l'Essonne, le Premier ministre Jean Castex a donné le départ ce matin d'un nouveau convoi humanitaire à destination de l'Ukraine, le troisième depuis le début de la guerre. Il comprend 115 tonnes de matériels offerts par un millier de collectivités locales et une cinquantaine d’entreprises. Montant total : 2,7 millions d'euros.

(GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

12h09 : A midi, voici les titres de l'actualité :



En visite à Berlin, Emmanuel Macron a assuré qu'il connaissait "bien entendu" le nom du prochain Premier ministre, mais a refusé d'en dévoiler l'identité. On vous explique pourquoi Emmanuel Macron prend autant de temps à former son nouveau gouvernement.

Taha Bouhafs, candidat contesté de la Nupes dans le Rhône, annonce son retrait. Le journaliste et militant renonce à se présenter en raison "d'attaques sans précédent".

Le conservateur Yoon Suk-yeol, élu président avec moins d'un point d'avance en mars dernier, prend officiellement ses fonctions aujourd'hui. Portrait de cet antiféministe, qui a marqué la campagne par ses déclarations incendiaires.

Les combats s'intensifient dans le sud et l'est de l'Ukraine, où les livraisons d'armes américaines doivent s'accélérer. "Vous n'êtes pas seuls. L'UE est à vos côtés", a déclaré hier le président du Conseil européen, Charles Michel, en visite surprise à Odessa.

11h53 : Un accord sur un projet d'embargo de l'Union européenne sur le pétrole russe, actuellement bloqué par la Hongrie, est possible "dans la semaine", estime sur LCI le secrétaire d'État français aux Affaires européennes, Clément Beaune. "On y travaille d'arrache-pied. C'est sans doute une question de jours."

11h27 : "Nous avons des preuves formelles" de crimes de guerre à Boutcha, affirme par ailleurs le procureur adjoint de la ville. Sept jours sur sept, du matin au soir, accompagné d'experts légistes français, cet enquêteur recueille les traces des exactions commises par l'armée russe en les confrontant aux témoignages. Franceinfo l'a accompagné sur le terrain.

11h26 : Le cheffe de la diplomatie allemande s'est rendue à Boutcha, ville ukrainienne près de Kiev où des centaines de civils tués ont été découverts après l'occupation russe au mois de mars. Annalena Baerbock a commencé sa visite surprise en s'entretenant avec des habitants.

10h13 : Joe Biden réactive une loi d'assistance militaire datant de la Seconde Guerre mondiale. Le président américain entend ainsi donner une réponse à forte charge historique à la parade militaire à Moscou organisée le 9 mai.

09h59 : A Kiev, des civils et des militaires exposent des trophées de guerre en pleine rue comme "preuves" de l'invasion russe. De nombreux passants se photographient devant ces engins de l'armée russe, symboles des "exploits de l'armée urkainienne". Certains habitants constituent même leurs propres collections d'objets. Reportage.




(AGATHE MAHUET / RADIO FRANCE)

09h22 : A 9 heures, voici les titres de l'actualité :



En visite officielle à Berlin hier, Emmanuel Macron a assuré qu'il connaissait "bien entendu" le nom du prochain Premier ministre, mais a refusé d'en dévoiler l'identité. On vous explique pourquoi Emmanuel Macron prend autant de temps à former son nouveau gouvernement.


L'ONU estime à 50% le risque pour que la température mondiale annuelle moyenne soit temporairement supérieure de 1,5°C aux valeurs préindustrielles pendant l'une des cinq prochaines années au moins.

Taha Bouhafs, candidat contesté de la Nupes dans le Rhône, annonce son retrait. Le journaliste et militant renonce à se présenter en raison "d'attaques sans précédent".

Le conservateur Yoon Suk-yeol, élu président avec moins d'un point d'avance en mars dernier, prend officiellement ses fonctions aujourd'hui. Portrait de cet antiféministe, qui a marqué la campagne par ses déclarations incendiaires.

Les combats s'intensifient dans le sud et l'est de l'Ukraine, où les livraisons d'armes américaines doivent s'accélérer. "Vous n'êtes pas seuls. L'UE est à vos côtés", a déclaré hier le président du Conseil européen, Charles Michel, en visite surprise à Odessa.

09h25 : La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd) a fortement aggravé ses prévisions de contraction économique pour l'Ukraine au regard de l'invasion russe qui se prolonge. Elle table désormais sur une contraction brutale de 30% de l'économie ukrainienne cette année au lieu de 20% attendus en mars, au tout début de l'offensive russe.

07h22 : Libération recueille les confessions d'un mercenaire de Wagner. "La Russie a toujours nié fermement notre existence", explique Marat Gabidullin.





06h47 : Le Conseil de sécurité de l'ONU devrait tenir jeudi une nouvelle réunion publique sur la guerre en Ukraine, au vu de "la dégradation continue de la situation humanitaire", annoncent des diplomates. Demandée par la France et le Mexique, cette session sera la 16e du Conseil de sécurité depuis l'invasion russe du 24 février.

07h37 : On débute avec un rappel des titres de l'actualité :

L'ONU estime à 50% le risque pour que la température mondiale annuelle moyenne soit temporairement supérieure de 1,5°C aux valeurs préindustrielles pendant l'une des cinq prochaines années au moins.

En visite officielle à Berlin hier, Emmanuel Macron a assuré qu'il connaissait "bien entendu" le nom du prochain Premier ministre, mais a refusé d'en dévoiler l'identité. "Ce n'est pas ici que je vais le dire, ni maintenant", a-t-il répondu.


Ferdinand Marcos Junior, fils du défunt dictateur du même nom, a remporté une victoire écrasante à la présidentielle, réinstallant son clan familial au sommet du pouvoir, 36 ans après la révolte populaire qui l'en avait chassé.

Les combats s'intensifient dans le sud et l'est de l'Ukraine, où les livraisons d'armes américaines doivent s'accélérer. "Vous n'êtes pas seuls. L'UE est à vos côtés", a déclaré hier le président du Conseil européen, Charles Michel, en visite surprise à Odessa.

L'inflation va continuer d'accélérer dans les prochains mois. Elle devrait dépasser les 5% en mai et atteindre 5,4% en juin.