Guerre en Ukraine : Joe Biden promet une réponse "rapide et sévère" en cas d'annexions en Ukraine par la Russie

"Les référendums de la Russie sont un simulacre, un prétexte fallacieux pour essayer d'annexer des parties de l'Ukraine par la force", a dénoncé le président américain. 

Le président américain Joe Biden, à Washington DC (Etats-Unis), le 23 septembre 2022. 
Le président américain Joe Biden, à Washington DC (Etats-Unis), le 23 septembre 2022.  (SAMUEL CORUM / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les Etats-Unis "vont travailler avec [leurs] alliés et partenaires pour infliger des mesures économiques supplémentaires rapides et sévères à la Russie" si celle-ci annexe des territoires en Ukraine, a prévenu Joe Biden vendredi 23 septembre dans un communiqué. "Les référendums de la Russie sont un simulacre, un prétexte fallacieux pour essayer d'annexer des parties de l'Ukraine par la force", a dénoncé le président américain, qui a déjà pris plusieurs trains de sanctions économiques et financières contre le régime de Vladimir Poutine. Ce direct est maintenant terminé. 

 Tombes à Izioum en Ukraine : 447 corps exhumés, 30 avec des "signes de torture". Les autorités ukrainiennes ont annoncé vendredi avoir exhumé 447 cadavres qui étaient enterrés dans une forêt près de la ville d'Izioum reprise aux Russes, et dont 30 présentent des "signes de torture" voire sont émasculés. Le Parquet régional a précisé Facebook qu'il s'agissait de 425 civils, dont 5 enfants, et 22 militaires ukrainiens. Le gouverneur de la réion de Kharkiv, Oleg Sinegoubov, a lui écrit sur Telegram que "la plupart présentent des signes de mort violente et 30 présentent des signes de torture"

La Finlande annonce qu'elle va "significativement" limiter l'entrée des ressortissants russes sur son sol. L'exécutif finlandais annonce, dans un communiqué, qu'il va "significativement restreindre l'entrée de citoyens russes et la délivrance de visas sur le fondement d'une atteinte grave à la position internationale de la Finlande". Depuis mercredi et la mobilisation partielle décrétée par Vladimir Poutine, le pays voit augmenter les entrées de ressortissants russes à sa frontière terrestre.

Kiev affirme avoir repris une localité dans la région de Donetsk, le jour des référendums d'annexion à la Russie. Cette annonce intervient au moment où Moscou organise, dans quatre régions d'Ukraine sous contrôle russe, des référendums d'annexion qualifiés de "simulacres" et considérés comme illégitimes par l'Ukraine et les Occidentaux"L'armée ukrainienne a repris Iatskivka", a annoncé à la télévision Oleksiï Gromov, un responsable de l'état-major militaire ukrainien. La prise de cette localité sur la rive orientale de la rivière Oskil semble confirmer la poursuite d'une contre-offensive, qui a déjà permis à Kiev de reprendre plusieurs milliers de kilomètres carrés dans la région voisine de Kharkiv.

"Des crimes de guerre ont été commis en Ukraine", affirment les enquêteurs de l'ONU. "Sur la base des preuves recueillies par la Commission, celle-ci a conclu que des crimes de guerre ont été commis en Ukraine", a affirmé le président de la commission d'enquête de l'ONU, Erik Mose, lors d'un premier compte rendu oral (lien en anglais) vendredi. L'immense majorité des exactions listées (des bombardements sur des zones civiles, de nombreuses exécutions, la torture et les mauvais traitements de prisonniers, des violences sexuelles...) sont imputées aux forces russes.