Guerre en Ukraine : le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique réclame l'accès à la centrale de Zaporijjia après les bombardements dans la zone

De son côté, le président Ukrainien, Volodymyr Zelensky, a appelé le monde à "réagir immédiatement" pour "chasser les occupants" de la centrale.

Rafael Grossi à Vienne (Autriche), le 9 juin 2022.
Rafael Grossi à Vienne (Autriche), le 9 juin 2022. (JOE KLAMAR / AFP)
Ce qu'il faut savoir

 Il le dit et le répète depuis plusieurs jours, "l'heure est grave". Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, a réclamé l'accès à la centrale nucléaire de Zaporijjia que Moscou et Kiev s'accusent mutuellement d'avoir bombardée, jeudi 11 août, devant le Conseil de sécurité de l'ONU. "L'AIEA doit être autorisée à mener sa mission à Zaporijjia aussi vite que possible", a déclaré Rafael Grossi.

"Le monde entier doit réagir immédiatement pour chasser les occupants de la centrale de Zaporijjia", a de son côté réagi le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, dans son adresse vidéo quotidienne. Et le chef d'Etat d'ajouter : "Seul le retrait total des Russes (...) garantirait la sécurité nucléaire pour toute l'Europe". Ce direct est terminé.

La centrale nucléaire de Zaporijjia à nouveau bombardée. De nouvelles frappes ont visé le périmètre de la plus grande centrale d'Europe jeudi. La Russie et l'Ukraine s'en renvoient la responsabilité. "Les militants (du président ukrainien Volodymyr) Zelensky ont à nouveau tiré", a déclaré sur Telegram Vladimir Rogov, membre de l'administration d'occupation installée par les Russes dans cette région du sud de l'Ukraine. L'opérateur ukrainien, de son côté, évoque cinq frappes russes près d'un dépôt de substances radioactives. Cette centrale a déjà été visée par deux bombardements la semaine dernière, suscitant l'inquiétude de la communauté internationale.

La journaliste russe Marina Ovsiannikova, opposée à l'offensive en Ukraine, assignée à résidence. Connue pour avoir critiqué l'offensive en Ukraine en direct à la télévision, elle a été assignée à résidence jeudi dans le cadre d'une affaire pénale, a annoncé un tribunal de Moscou. Arrêtée mercredi, accusée d'avoir "discrédité" l'armée, Marina Ovsiannikova risque jusqu'à 10 ans de prison. Elle restera assignée à résidence jusqu'au 9 octobre.

Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit en urgence, jeudi dans l'après-midi. Ses membres doivent évoquer la guerre en Ukraine et notamment la situation de la centrale nucléaire de Zaporijjia. Le site, occupé par les Russes, a été la cible de plusieurs bombardements début août. Moscou et Kiev s'accusent mutuellement d'être responsables des frappes, ce qu'aucune source indépendante n'a pu vérifier. L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a annoncé qu'elle informerait le Conseil de sécurité "de la situation en matière de sûreté et de sécurité nucléaires" dans le complexe.

 La Suisse comme représentant de Kiev, la Russie dit non. La Russie a refusé que la Suisse représente diplomatiquement Kiev sur le territoire russe, a annoncé Moscou jeudi. La demande était partie de Kiev mercredi. La Suisse est habituée à jouer ce rôle quand deux Etats rompent entièrement ou partiellement leurs relations. "Malheureusement, la Suisse a perdu son statut d'Etat neutre et ne peut agir ni comme médiateur ni comme représentant des intérêts" ukrainiens, a déclaré jeudi à la presse un porte-parole de la diplomatie russe, Ivan Netchaïev.

La Russie, un "Etat soutenant le terrorisme", selon le Parlement letton. Il estime que les actes en Ukraine constituent un "génocide ciblé contre le peuple ukrainien". Cette déclaration du pays limitrophe à la Russie, publiée sur son site internet jeudi, a été immédiatement saluée par Kiev. Dans ce texte, le Parlement "appelle les autres pays" partageant cette opinion "à l'exprimer". Les parlementaires de Riga demandent aussi à l'Union européenne de cesser de délivrer des visas touristiques aux citoyens russes et biélorusses.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

00h06 : Et on termine par un dernier point sur l'actualité :

Huit feux importants brûlent sur le territoire, en Gironde, dans le Maine-et-Loire, le Jura, la Drôme, l'Aveyron et la Lozère... En Gironde, 7 400 hectares de forêt sont désormais partis en fumée. Dans l'Aveyron, l'incendie qui s'est déclaré dans les villages de Rivière-sur-Tarn et Mostuéjouls a été fixé dans la soirée.

L'UE a envoyé quatre avions de sa flotte de lutte contre les incendies à la France, depuis la Grèce et la Suède, a annoncé la Commission européenne. Plus tôt dans la journée, Emmanuel Macron avait annoncé que l'Allemagne, la Roumanie, la Pologne et la Grèce et l'Autriche allait envoyer des pompiers pour lutter contre les incendies en France.


Le Petit Nicolas a perdu son deuxième papa. Le dessinateur Jean-Jacques Sempé est mort à l'âge de 89 ans. Grand maître de l'humour et de la poésie, il était aussi connu pour ses dessins de presse.

"L'heure est grave", a mis en garde le chef de l'Agence internationale de l'énergie lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU. L'agence s'inquiète de la situation à la centrale nucléaire de Zaporijjia, alors que la Russie et l'Ukraine s'accusent mutuellement d'avoir mené de nouvelles frappes dans cette zone.


21h48 : Volodymyr Zelensky réagit à son tour. Le président ukrainien appelle le monde à "réagir immédiatement" pour chasser "les occupants" russes de la centrale nucléaire de Zaporijjia.

21h45 : "L'heure est grave." Devant le Conseil de sécurité de l'ONU, le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique a demandé que son organisme soit "autorisé à mener sa mission à Zaporijjia aussi vite que possible". La centrale est sous le contrôle de Moscou depuis début mars. La Russie et l'Ukraine s'accusent mutuellement d'y avoir mené de nouvelles frappes.

20h07 : Plusieurs capteurs de radiation ont été endommagés dans les nouveaux bombardements sur la centrale de Zaporijjia, a affirmé l'opérateur ukrainien. "La situation s'aggrave, des substances radioactives sont situées à proximité et plusieurs capteurs de radiation ont été endommagés", a écrit Energoatom sur Telegram.

20h00 : A 20 heures, voici les principaux titres de l'actualité :

Huit feux importants brûlent sur le territoire, en Gironde, dans le Maine-et-Loire, le Jura, la Drôme, l'Aveyron et la Lozère... En Gironde, 7 400 hectares de forêt sont désormais partis en fumée. Suivez notre direct.

L'UE a envoyé quatre avions de sa flotte de lutte contre les incendies à la France, depuis la Grèce et la Suède, a annoncé la Commission européenne. Plus tôt dans la journée, Emmanuel Macron avait annoncé que l'Allemagne, la Roumanie, la Pologne et la Grèce et l'Autriche allait envoyer des pompiers pour lutter contre les incendies en France.


La Russie et l'Ukraine s'accusent mutuellement d'avoir mené de nouvelles frappes dans le périmètre de la centrale nucléaire de Zaporijjia. Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit en urgence. Suivez notre direct.


18h52 : Les Etats-Unis soutiennent l'appel de l'Ukraine à une "zone démilitarisée" à Zaporijjia. Ils demandent également à la Russie de cesser toutes ses opérations militaires dans et autour des centrales nucléaires ukrainiennes. Moscou et Kiev s'accusent mutuellement d'avoir mené de nouvelles frappes à Zaporijjia.

18h12 : Un milliard et demi d'euros pour l'équipement et la formation des troupes ukrainiennes ont été collectés lors d'une conférence internationale rassemblant 26 pays à Copenhague, au Danemark. Les montants exacts des donations de tous les pays, parmi lesquels la France, l'Allemagne et les Etats-Unis, n'ont pas été rendus publics.

18h07 : Il est 18 heures, c'est donc le moment de faire un nouveau point sur l'actualité :

Huit feux importants brûlent sur le territoire, en Gironde, dans le Maine-et-Loire, le Jura, la Drôme, l'Aveyron et la Lozère... Sans compter d'innombrables départs de feux plus petits chaque jour du Nord au Sud. Suivez notre direct.

De nouvelles frappes d'artillerie ont visé aujourd'hui le périmètre de la centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus grande d'Europe, a affirmé un responsable de l'occupation prorusse, accusant les forces de Kiev d'avoir tiré. L'opérateur ukrainien de la centrale a quant à lui évoqué "cinq frappes russes". Suivez notre direct.


L'UE a envoyé quatre avions de sa flotte de lutte contre les incendies à la France, depuis la Grèce et la Suède, a annoncé la Commission européenne. Plus tôt dans la journée, Emmanuel Macron avait annoncé que l'Allemagne, la Roumanie, la Pologne et la Grèce et l'Autriche allaient envoyer des pompiers pour lutter contre les incendies en France.

17h53 : Plusieurs capteurs de radiation ont été endommagés à la suite des bombardements sur la centrale nucléaire de Zaporijjia, près d'un réacteur nucléaire, a affirmé l'opérateur ukrainien Energoatom, sur Telegram.

17h17 : Aucune fuite radioactive n'a été détectée après les frappes qui ont visé aujourd'hui la centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus grande d'Ukraine et d'Europe, a affirmé un responsable de l'administration prorusse d'occupation.

16h47 : La journaliste russe Marina Ovsiannikova a été assignée à résidence, a annoncé un tribunal de Moscou. Elle est accusée d'avoir "discrédité" l'armée lors d'une action de protestation en solitaire mi-juillet, lorsqu'elle avait, près du Kremlin, brandi une pancarte accusant les forces russes de commettre des exactions en Ukraine.

16h28 : De nouvelles frappes d'artillerie ont visé jeudi le périmètre de la centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus grande d'Europe, a affirmé un responsable de l'occupation prorusse, accusant les forces de Kiev d'avoir tiré. L'opérateur ukrainien de la centrale a quand à lui évoqué "cinq frappes russes".

15h00 : La Russie a annoncé avoir refusé que la Suisse représente diplomatiquement Kiev sur le territoire russe. Moscou a estimé que Berne avait "perdu son statut neutre" en sanctionnant Moscou pour son offensive militaire contre l'Ukraine. Hier, le ministère suisse des Affaires étrangères a annoncé que l'Ukraine souhaitait que la Suisse représente ses intérêts en Russie.

14h18 : C'est l'heure de faire un point sur l'actualité.

Huit feux importants brûlent sur le territoire, en Gironde, dans le Maine-et-Loire, le Jura, la Drôme, l'Aveyron et la Lozère... Sans compter d'innombrables départs de feux plus petits chaque jour du Nord au Sud. Suivez notre direct.

L'UE a envoyé quatre avions de sa flotte de lutte contre les incendies à la France, depuis la Grèce et la Suède, a annoncé la Commission européenne. Plus tôt dans la journée, Emmanuel Macron avait annoncé que l'Allemagne, la Roumanie, la Pologne et la Grèce et l'Autriche allait envoyer des pompiers pour lutter contre les incendies en France.


Les pompiers des Landes et de Gironde, où est arrivée Elisabeth Borne, continuent à affronter des "conditions climatiques extrêmes" dans leur lutte contre le feu, où près de 6 800 hectares de forêt de pins sont partis en fumée. En Aveyron, l'incendie qui s'est déclaré lundi étant toujours actif, 500 vacanciers et habitants ont été évacués hier soir.

Les bombardements ont continué cette nuit sur la ligne de front en Ukraine, y compris non loin de la centrale nucléaire de Zaporijjia qui sera dans la journée au menu d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU. Suivez notre direct.

13h25 : "Profiter de l'isolement pour renouer avec nos traditions": de plus en plus coupée du monde occidental à cause de son offensive en Ukraine, la Russie a lancé une "révolution culturelle" conservatrice aux allures d'épuration artistique. Explications.

12h06 : Faisons un point sur l'actualité :

L'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France, touchée par de multiples incendies, annonce Emmanuel Macron. Huit feux importants brûlent sur le territoire, en Gironde, dans le Maine-et-Loire, le Jura, la Drôme, l'Aveyron et la Lozère... Sans compter d'innombrables départs de feux plus petits chaque jour du nord au sud. Suivez notre direct.

Les pompiers des Landes et de Gironde, où est arrivée Elisabeth Borne, continuent à affronter des "conditions climatiques extrêmes" dans leur lutte contre le feu, où près de 6 800 hectares de forêt de pins sont partis en fumée. En Aveyron, l'incendie qui s'est déclaré lundi étant toujours actif, 500 vacanciers et habitants ont été évacués hier soir.

Les bombardements ont continué cette nuit sur la ligne de front en Ukraine, y compris non loin de la centrale nucléaire de Zaporijjia qui sera dans la journée au menu d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU. Suivez notre direct.

11h32 : Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunira en urgence cet après-midi pour évoquer la guerre en Ukraine et notamment la situation de la centrale nucléaire de Zaporijjia. Moscou et Kiev s'accusent mutuellement d'être responsables des frappes, ce qu'aucune source indépendante n'a pu vérifier.

La centrale nucléaire de Zaporijjia, en Ukraine, le 27 avril 2022.(ED JONES / AFP)

11h17 : "Ils comptent sur le fait que cette centrale nucléaire représente un grand danger, un grand risque si jamais elle était touchée (…) pour que l'armée ukrainienne retienne ses coups".

Depuis quelques jours, Zaporijjia se retrouve à nouveau au cœur du conflit ukrainien. Aux mains des Russes depuis le mois de mars, elle est située en face d'un territoire encore tenu par l'armée ukrainienne. Un site depuis lequel les Russes sont accusés de frapper les Ukrainiens de l'autre rive. En tirant d'ici, ils se serviraient de la centrale nucléaire comme d'un bouclier.

07h21 : On commence avec un point sur l'actualité :

Après un mois de juillet éprouvant, des milliers de pompiers s'acharnent en France contre de nouveaux brasiers dans des forêts complètement desséchées par les vagues de chaleur et le manque historique de pluie d'un été qui restera dans les annales. Hier soir, huit feux importants brûlaient en France, en Gironde, dans le Maine-et-Loire, le Jura, la Drôme, l'Aveyron et la Lozère... Sans compter d'innombrables départs de feux plus petits chaque jour du nord au sud.

C'est en Gironde que le feu est le plus spectaculaire : il a déjà dévoré 6 000 hectares, une reprise de l'incendie monstre qui avait noirci 14 000 hectares il y a un mois exactement. Au total, 10 000 personnes ont été évacuées dont 2 000 dans les Landes, certains pour la seconde fois.

Dans le Maine-et-Loire, "le feu est enfin fixé", a annoncé hier soir le maire de Baugé-en-Anjou. Au total selon l'édile, "1 540 hectares ont été détruits". Il a également tenu à remercier les "600 pompiers, aux agriculteurs, aux bénévoles et aux habitants pour leur solidarité".

Des bombardements russes ont tué au moins 14 civils dans la nuit de mardi à mercredi dans le centre-est de l'Ukraine, selon les autorités locales, non loin de la centrale nucléaire de Zaporijjia que Moscou et Kiev s'accusent mutuellement d'avoir bombardée.


• Serena Williams a été éliminée par Belinda Bencic au 2e tour du WTA 1000 de Toronto, battue 6-2, 6-4 par la Suissesse Belinda Bencic, 12e mondiale. L'Américaine âgée de 40 ans sera attendue la semaine prochaine à Cincinnati avant l'US Open à la fin du mois, qu'elle a remporté à six reprises et qui semble être l'endroit désigné pour des adieux.