Guerre en Ukraine : une attaque menée en Russie fait un mort et trois blessés

Les autorités dans les régions frontalières de l'Ukraine accusent régulièrement les forces de Kiev de lancer des attaques contre la Russie.

Des munitions parmi des débris après un bombardement à Pryvillya, dans l\'est de l\'Ukraine, le 11 mai 2022.
Des munitions parmi des débris après un bombardement à Pryvillya, dans l'est de l'Ukraine, le 11 mai 2022. (YASUYOSHI CHIBA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Une personne a été tuée et trois autres blessées dans le sud-ouest de la Russie après des bombardements provenant d'Ukraine, a annoncé mercredi 11 mai le gouverneur russe de la région touchée. Ce dernier a accusé l'Ukraine d'avoir visé le village de Solokhi, précisant qu'une maison avait été en partie détruite. Ce direct est désormais terminé.

Berlin prévoit des conséquences "pendant 100 ans". L'Ukraine devra "lutter pendant 100 ans" contre les conséquences de la guerre actuelle. C'est l'avertissement lancé, mercredi 11 mai, le chancelier allemand Olaf Scholz, en faisant un parallèle avec celles de la Seconde Guerre mondiale dans son pays. "Ceux qui vivent en Allemagne savent que les bombes qui sont tombées pendant la Seconde Guerre mondiale sont encore découvertes aujourd'hui et que les alertes à la bombe continuent", a affirmé Olaf Scholz lors d'une conférence de presse à Berlin. 

Les prorusses de Kherson veulent être annexés. Les autorités installées par Moscou dans la région ukrainienne de Kherson ont annoncé, mercredi 11 mai, leur intention de demander à Vladimir Poutine une annexion. Un mode opératoire qui rappelle les annexions de deux régions du Donbass avant le déclenchement du conflit. Suivez notre direct.

L'usine Azovstal toujours bombardée. L'armée russe a mené 38 attaques aériennes à proximité de l'usine Azovstal à Marioupol, où sont retranchés "plus d'un millier" de soldats ukrainiens. En parallèle, l'Ukraine tente d'extraire ses troupes du site, une opération menée sous le contrôle direct du président ukrainien.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

00h03 : Voici les principales informations de la soirée :

Une personne a été tuée et trois autres blessées dans le sud-ouest de la Russie après des bombardements provenant d'Ukraine, a annoncé le gouverneur russe de la région de Belgorod. Voici ce qu'il faut retenir de cette nouvelle journée de conflit.

• Quatre jours après avoir remporté la Coupe de France, les Nantais ont remporté leur rencontre face à Rennes (2-1). Durant le match, des supporters niçois ont entonné un chant se moquant de la disparition du joueur nantais Emiliano Sala en 2019, suscitant l'émoi.

• Le Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'homme exige une enquête indépendante sur les circonstances de la mort de la journaliste américano-palestinienne Shireen Abu Akleh en Cisjordanie. Voici ce que l'on sait de son décès.


• Les voyageurs ne devront plus porter le masque dans les transports en commun dès lundi. Au niveau de l'Union européenne, cette levée entrera aussi en vigueur dans les aéroports et à bord des avions.

23h15 : L'Ukraine affirme être en train de repousser les forces russes de la région de Kharkiv. De leur côté, les pro-russes de la région de Kherson envisagent de réclamer une annexion à Vladimir Poutine. Voici ce qu'il faut retenir de cette nouelle journée de conflit.

22h04 : Poland’s embassy in Moscow gets the red-paint treatment, following a similar attack against Russia’s ambassador in Warsaw on Victory Day. https://t.co/jAi0xBRqEQ https://t.co/DsK6R8mqwY

22h04 : Bonsoir. L'ambassade de Pologne à Moscou a été aspergée de peinture rouge. Le 9 mai à Varsovie, l'ambassadeur russe Sergei Andreev avait été arrosé d'un liquide rouge alors qu'il tentait de déposer une gerbe au cimetière des soldats soviétiques.

22h04 : Les Russes peint le mur de l'ambassade de Pologne en rouge a Moscou en représailles

21h44 : Un groupe d'épouses de militaires ukrainiens du régiment Azov a rencontré le pape François. Elles lui ont demandé d'intervenir pour "sauver la vie" de ces militaires. Selon Kiev, "plus d'un millier" de militaires ukrainiens se trouvent toujours dans les galeries souterraines de l'aciérie.

21h42 : Voici quelques photos des combattants du régiment Azov, blessés et enfermés dans l'aciérie d'Azovstal. Depuis plusieurs semaines, Marioupol est presque entièrement sous contrôle des forces russes. Seule leur échappe cette immense usine, que l'armée russe pilonne sans relâche.







(Dmytro 'Orest' Kozatskyi / Azov Special Forces Regiment of the Ukrainian National Guard Press Office / AFP)

21h23 : "Pour le moment, une personne a perdu la vie, il est mort dans l'ambulance, et il y a trois blessés", a déclaré le gouverneur de la région de Belgorod sur Telegram. Il accusé l'Ukraine d'avoir visé le village de Solokhi, précisant qu'une maison avait été en partie détruite.




(GOOGLE MAPS)

21h19 : Une personne a été tuée et trois autres blessées dans le sud-ouest de la Russie après des bombardements provenant d'Ukraine, affirme le gouverneur russe de la région touchée.

21h12 : This is what Kremlin proxy Pushilin meant when he said their hands were no longer tied re Azovstal. Aide to Mariupol mayor Petro Andryushchenko, however, said there were 100 civilians left at Azovstal, in contradiction with dep PM Vereshchuk’s claims all civilians were evacuated https://t.co/WbXSwG9inY

21h11 : Une journaliste de la BBC en Ukraine publie une vidéo de l'usine Azovstal, envoyée par l'adjoint du maire de Marioupol. Selon lui, il reste 100 civils dans l'usine.

20h52 : La Russie a imposé des sanctions contre plus de 30 sociétés de l'Union européenne, des Etats-Unis et de Singapour, en représailles aux sanctions qui la touche depuis le début de la guerre en Ukraine. Les sanctions incluent une interdiction de transactions et d'entrée dans les ports russes de navires liés aux sociétés concernées.

20h32 : The city of Kharkiv changed the names of 4 toponyms associated with Russia:

🔸Moscow Avenue ➡️ Kharkiv Heroes Avenue

🔸Belgorodskyi Descent ➡️ Rescue Heroes Street

🔸Belgorod Highway ➡️ Kharkiv Highway



🔸Moscow district ➡️ Saltovskyi district

20h31 : L'Ukraine affirme être en train de repousser les forces russes de la région de Kharkiv, deuxième ville du pays. Selon Euromaidan Press (journal en ligne indépendant fondé en 2014), quatre noms de rues ont été modifiés pour qu'ils ne soient plus associés à la Russie.

20h05 : C'est l'heure de faire le point sur l'actualité :

• Le Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'homme exige une enquête indépendante sur les circonstances de la mort de la journaliste américano-palestinienne Shireen Abu Akleh en Cisjordanie. Voici ce que l'on sait de son décès.

• Les voyageurs ne devront plus porter le masque dans les transports en commun dès lundi. Au niveau de l'Union européenne, cette levée entrera aussi en vigueur dans les aéroports et à bord des avions.

La région ukrainienne de Kherson, occupée par les Russes depuis début mars, va demander à être annexée par la Russie, a affirmé un de ses responsables prorusses. Dans le même temps, les livraisons de gaz russe à l'Allemagne transitant par l'Ukraine sont pour la première fois affectées par le conflit.

• Clément Turpin a été nommé pour arbitrer la finale de Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid, qui aura lieu le samedi 28 mai au Stade de France.

19h22 : Le régiment Azov, qui assure la défense de l'aciérie, a publié les photos de soldats blessés qui se terrent toujours dans cet immense complexe sidérurgique, appelant à nouveau le monde à "agir" pour leur évacuation. "A ceux qui respectent la Convention de Genève : aidez les soldats blessés", dit l'un d'entre eux.

19h21 : A Marioupol, les centaines de combattants ukrainiens retranchés tiennent toujours l'aciérie Azovstal, mais ils sont aussi constamment bombardés, selon Kiev.

17h29 : Depuis le début de la guerre, 561 soldats de la Garde nationale ukrainienne ont été tués, affirme le chef de cette institution. Oleksiï Nadtotchy précise aussi que 1 697 de ses membres ont eux été blessés. Mi-avril, le président ukrainien avait évalué à environ 2 500 à 3 000 le nombre de soldats ukrainiens morts.

16h51 : A ce propos, notre envoyée spéciale Agathe Mahuet est retournée à Boutcha, près de Kiev. Elle a rencontré des habitants qui ont perdu leur emploi depuis le début de la guerre. "La vie économique reprend difficilement", raconte-t-elle dans son reportage.

Natalya, gérante d'un café de Boutcha (Ukraine), mardi 10 mai 2022. (AGATHE MAHUET / RADIO FRANCE)

Tetiana Lipinska, chargé de la vie économique à la mairie de Boutcha (Ukraine). (AGATHE MAHUET / RADIO FRANCE)(AGATHE MAHUET / RADIO FRANCE)

17h01 : Le chancelier allemand, Olaf Scholz, a fait un parallèle entre la guerre en Ukraine et la Seconde Guerre mondiale cet après-midi : "Ceux qui vivent en Allemagne savent que les bombes qui sont tombées pendant la Seconde Guerre mondiale sont encore découvertes aujourd'hui et que les alertes à la bombe continuent. L'Ukraine devra donc se préparer dès maintenant à lutter pendant cent ans contre les conséquences de cette guerre."

16h25 : Jusqu'où ira Poutine ? Les responsables occidentaux n'ont pas la réponse mais ils ont quelques certitudes, et notamment celle-ci : le président russe a bien l'intention de poursuivre ses opérations militaires au-delà du Donbass. Notre journaliste Pierre-Louis Caron vous raconte pourquoi ici.

Le président russe Vladimir Poutine prononce un discours à Saint-Pétersbourg (Russie), le 27 avril 2022. (ALEXANDR DEMYANCHUK / SPUTNIK / AFP)(ALEXANDR DEMYANCHUK / SPUTNIK / AFP)

15h54 : Le porte-parole de Gazprom, Sergei Kupriyanov, déclare qu'il n'existe plus qu'une seule sortie pour le gaz russe vers l'Europe. En effet, l'opérateur GTS d'Ukraine a coupé ce matin le transit depuis la station de distribution de Sohranivka. La compagnie a évoqué un "cas de force majeure" pour expliquer sa décision, car la station est située dans un territoire passé aux mains des Russes. Selon Gazprom, cette décision a entraîné une baisse de 34% des approvisionnements en gaz vers l'Europe.

Une installation gazière, le 27 avril 2022 à Varsovie (Pologne). (JANEK SKARZYNSKI / AFP)(JANEK SKARZYNSKI / AFP)

15h07 : Le président ukrainien a aussi re-re-re-défendu l'intégration de son pays à l'Union européenne. "Notre entrée ne pourra que renforcer l’UE, assure Volodymyr Zelensky. On ne peut pas nous garder à distance, nous prendre sans nous prendre dans l’UE. On ne peut pas rester dans l’incertitude de manière constante. Comme un couple fiancé dont le mariage n’arrive jamais. C’est comme si on invitait quelqu’un sans lui donner une chaise. Ce n’est pas juste."

15h05 : "Si l’Ukraine avait fait partie de l’Otan, il n’y aurait pas eu de guerre."

Le président ukrainien a répondu pendant une heure aux questions d’étudiants d'universités et d'écoles françaises depuis Kiev. Il a estimé que la guerre n’aurait pas eu lieu si l’Ukraine avait fait partie de l'Alliance atlantique.

14h11 : A 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Les autorités prorusses de la région de Kherson vont demander à Vladimir Poutine d'annexer leur territoire à la Fédération de Russie. Pour y arriver, elles écartent la voie d'un référendum et espèrent un décret présidentiel d'ici la fin de l'année. Suivez notre direct.

Le gouvernement de Jean Castex est toujours réuni pour la dernière fois en Conseil des ministres. Selon nos informations, le Premier ministre ne souhaite pas entrer dans le prochain gouvernement et se dit "pressé de quitter son poste".


Une journaliste d'Al-Jazeera a été tuée au cours d'une opération israélienne en Cisjordanie. La chaîne qatarie affirme qu'elle a été "assassinée de sang froid" par l'armée israélienne. Pour le Premier ministre israélien, elle a "probablement" été tuée par des tirs palestiniens.

13h54 : La procureure générale ukrainienne annonce la première inculpation pour des crimes commis par des soldats russes. Le suspect est en l'occurrence un militaire de 21 ans, poursuivi pour avoir tué un civil de 62 ans qui circulait à vélo dans le village de Choupakhiva, rapporte Iryna Venediktova. Le sergent russe aurait reçu l'ordre de le supprimer, pour ne pas qu'il informe l'armée ukrainienne des positions russes. Le suspect est en détention et risque la prison à vie.

13h02 : C'est l'heure de notre best-of. Voici les contenus qu'il ne fallait pas rater sur notre site :

Choix des sujets, notation, résultats... On vous raconte dans cet article comment se déroulent les premières épreuves de spécialité du bac qui ont démarré ce matin

Comment Maria Aliokhina, figure des Pussy Riot, s'est déguisée en livreuse pour fuir la Russiedéguisée en livreuse pour fuir la Russie


Marie Vidéosurveillance, logiciels de lecture de mails, enregistreurs de claviers... On vous raconte dans cet article quand des entreprises "fliquent" leurs salariés en télétravail.

12h50 : Si vous regardez la carte, vous verrez que la région de Kherson, située juste au nord de la Crimée annexée par Moscou en 2014, est essentielle pour approvisionner la péninsule en eau. Sa conquête, seule véritable succès militaire pour Moscou jusque-là, permet aussi de constituer un pont terrestre reliant la Crimée, la région séparatiste pro-russe de Donetsk et le territoire russe.



(GOOGLE MAPS)

12h41 : Cette région située dans le sud de l'Ukraine est depuis quelques semaines aux mains des Russes, et Moscou y a installé ses propres dirigeants. "Il y aura une demande [adressée au président russe] pour intégrer la région de Kherson en tant que sujet à part entière de la fédération de Russie", déclare aux agences russes Kirill Stremooussov, le chef adjoint de l'administration militaro-civile de Kherson.

12h43 : es autorités pro-russes de la région de Kherson vont demander à Vladimir Poutine d'inclure le territoire dans la Fédération de Russie. Suivez notre direct.

12h15 : Au cours des dernières 24 heures, l'armée russe a mené 38 attaques aériennes sur le territoire de l'usine d'Azovstal de Marioupol, affirme le régiment ukrainien Azov, dont quatre par des bombardiers stratégiques.

12h16 : L'Ukraine mène une "difficile" opération pour tenter d'extraire ses soldats du site d'Azovstal à Mairoupol, annonce le gouverneur de la région de Donetsk. Pavel Kyrkylenko ajoute que cette opération est menée sous le contrôle direct du président ukrainien. "Plus d'un millier" de militaires ukrainiens dont "des centaines de blessés" se trouvent toujours dans l'aciérie, annonçaient hier les autorités de Kiev.

12h06 : A midi, voici un nouveau point sur l'actualité :

Une journaliste d'Al-Jazeera a été tuée au cours d'une opération israélienne en Cisjordanie, dans des conditions qui restent à préciser. La chaîne qatarie affirme qu'elle a été "assassinée de sang froid" par l'armée israélienne. Pour le Premier ministre israélien, elle a "probablement" été tuée par des tirs palestiniens.

• Le Congrès américain a franchi hier une première étape vers le déblocage d'une enveloppe de 40 milliards de dollars pour l'Ukraine. Le renseignement américain prévoit une extension du conflit au-delà de l'Ukraine, estimant que Vladimir Poutine veut poursuivre son opération en Moldavie.

• Le gouvernement de Jean Castex se réunit pour la dernière fois en Conseil des ministres. Selon nos informations, le Premier ministre ne souhaite pas entrer dans le prochain gouvernement et se dit "pressé de quitter son poste".

Ferdinand Marcos Junior revendique la victoire à la présidentielle aux Philippines. "Au monde, il dit : 'Jugez moi sur mes actes, pas sur mes ancêtres'", annonce son porte-parole.

11h42 : Une détonation, puis deux. L’image se balance dans tous les sens. Pendant trois mois, le journaliste Loup Bureau a filmé la guerre du Donbass. Tranchées, son documentaire tourné en 2020, sort en salle aujourd'hui.









(LOUP BUREAU)

11h24 : "Les incertitudes commencent à diminuer, l'activité et l'emploi résistent mais l'inflation augmente fortement", annonce sur France Inter le gouverneur de la Banque de France. "Il reste des incertitudes", a-t-il toutefois nuancé, évoquant les "difficultés d'approvisionnement" liées en partie "au choc" de la guerre en Ukraine.

10h46 : Fin avril, plusieurs invités, députés du Parlement russe et chroniqueurs, ont évoqué à la télévision la capacité de Moscou de frapper l'Occident avec l'arme nucléaire, notamment le missile Sarmat. Ils ont même évoqué la possibilité de raser Paris en 200 secondes. Désintox revient sur cette affirmation.

10h35 : Invité de France 2, l'ambassadeur de France en Ukraine note une "montée en puissance" de l'aide occidentale à l'Ukraine avec un nouveau paquet de sanctions dans les prochains jours. Enfin, l'ambassadeur explique croire qu'Emmanuel Macron a prévu d'aller à Kiev, même si "la date exacte n'est pas encore fixée".

09h06 : A 9 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Une journaliste d'Al-Jazeera a été tuée au cours d'une opération israélienne en Cisjordanie, dans des conditions qui restent à préciser. La chaîne qatarie affirme que Shireen Abu Akleh a été "assassinée de sang froid" par l'armée israélienne, mais Tsahal évoque "la possibilité que les journalistes ont été atteints" par des Palestiniens.

• Le Congrès américain a franchi hier une première étape vers le déblocage d'une enveloppe de 40 milliards de dollars pour l'Ukraine. Le renseignement américain prévoit une extension du conflit au-delà de l'Ukraine, estimant que Vladimir Poutine veut poursuivre son opération en Moldavie.

• Le Parti socialiste et La France insoumise ont dévoilé leurs premières investitures au sein de la Nupes pour les législatives. Venu rendre visite aux candidats de la majorité présidentielle à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), Emmanuel Macron a renvoyé dos à dos le bloc de gauche et l'extrême droite.

Ferdinand Marcos Junior revendique la victoire à la présidentielle aux Philippines. "Au monde, il dit : 'Jugez moi sur mes actes, pas sur mes ancêtres'", annonce son porte-parole.

07h24 : L'étau russe se desserre sur Kharkiv, la deuxième ville d'Ukraine, pilonnée depuis fin février. "Nos forces armées nous ont donné à tous de bonnes nouvelles de la région de Kharkiv. Les occupants sont progressivement repoussés de Kharkiv", affirme le président Volodymyr Zelensky dans une vidéo. En revanche, le conflit pourrait désormais s'étendre vers le sud-ouest, selon Washington.

07h31 : "Avec ce programme d'aide, l'Amérique envoie au monde entier le signal de notre détermination inébranlable à soutenir le peuple courageux d'Ukraine jusqu'à la victoire."

Le paquet de 40 milliards doit désormais être voté au Sénat avant d'être promulgué par Joe Biden. Au sein de cette enveloppe, se trouvent notamment 6 milliards de dollars qui doivent permettre à l'Ukraine de s'équiper en véhicules blindés et de renforcer sa défense antiaérienne.

06h29 : Le Congrès américain a franchi hier une première étape vers le déblocage de près de 40 milliards de dollars pour l'Ukraine. Avec cette nouvelle enveloppe très conséquente, les parlementaires suivent la stratégie de Joe Biden dans son soutien indéfectible à Kiev.

06h11 : Les Français renouvellent leur confiance aux journalistes. Mais celle-ci est teintée de méfiance et d'exigence. La sixième édition du baromètre Viavoice sur l'utilité du journalisme montre que l'immense majorité des Français considère que le journalisme est "utile". Le traitement de la guerre en Ukraine est notamment plébiscité à plus de 80%. Voici les enseignements de ce baromètre.

07h35 : Débutons par un point sur l'actualité :

• Le Congrès américain a franchi hier une première étape vers le déblocage d'une envelopp de 40 milliards de dollars pour l'Ukraine. Le renseignement américain prévoit une extension du conflit au-delà de l'Ukraine, estimant que Vladimir Poutine veut poursuivre son opération en Moldavie.

• Les Français jugent les journalistes "utiles", voire "indispensables", notamment sur le traitement de la guerre en Ukraine, selon le baromètre Viavoice.


• Le Parti socialiste et La France insoumise ont dévoilé leurs premières investitures au sein de la Nupes pour les législatives. Venu rendre visite aux candidats de la majorité présidentielle à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), Emmanuel Macron a renvoyé dos à dos le bloc de gauche et l'extrême droite.

Elon Musk s'est dit prêt à lever la suspension définitive de Donald Trump de Twitter, une décision "moralement mauvaise" à ses yeux.