Guerre en Ukraine : "Vous pouvez être fiers", lance Emmanuel Macron aux militaires français sur la base militaire de l'Otan en Roumanie

"Ce que vous avez su mettre en œuvre ici est inédit", a déclaré le président français.

Emmanuel Macron sur la base militaire de l\'Otan, à Constanta (Roumanie), le 14 juin 2022.
Emmanuel Macron sur la base militaire de l'Otan, à Constanta (Roumanie), le 14 juin 2022. (FRANCEINFO)
Ce qu'il faut savoir

La Russie a annoncé, mardi 14 juin, la mise en place, mercredi, d'un couloir humanitaire pour l'évacuation des civils se trouvant dans l'usine Azot à Sievierodonetsk, dans l'est de l'Ukraine. Les passagers seront conduits vers la ville de Svatove, sous contrôle russe, a précisé Moscou. Sur place, un responsable ukrainien a fait état de la destruction par les forces russes d'un troisième pont reliant Sievierodonetsk à la ville voisine de Lyssytchansk. Suivez les dernières informations sur la guerre en Ukraine dans notre direct.

Emmanuel Macron en visite en Roumanie. Le chef de l'Etat a salué, mardi, les 500 soldats français déployés sur une base de l'Otan depuis l'invasion de l'Ukraine, avant une visite en Roumanie et un possible déplacement à Kiev. "Nous ferons tout pour continuer les négociations [dans le cadre de la guerre en Ukraine] mais de manière durable nous aurons besoin de nous protéger, de dissuader, d'être présent", a déclaré Emmanuel Macron aux militaires françaises sur la base de l'Otan en Roumanie. "Ce que vous avez su mettre en œuvre ici est inédit, a-t-il ajouté. Vous pouvez être fiers."

Moscou pas saisi du cas des condamnés à mort britanniques. Le Kremlin a affirmé, mardi, ne pas avoir été saisi par le Royaume-Uni pour une intervention en faveur des deux Britanniques des forces ukrainiennes qui ont été condamnés à mort par les séparatistes prorusses en Ukraine. "Tout dépendra d'une demande de Londres, bien sûr, mais je suis sûr que la partie russe sera prête à écouter", a déclaré un porte-parole de la présidence russe.

La Russie condamnée pour violation de la CEDH. La Cour européenne des droits de l'homme a jugé, mardi, que la loi russe de 2012 sur les "agents étrangers" violait la Convention européenne. Saisie par 73 ONG russes, dont Memorial, principale organisation de défense des droits fondamentaux en Russie, la Cour a condamné Moscou à plus d'1 million d'euros de dommages et intérêts pour cette loi qui a conduit à la dissolution ou la liquidation de nombreuses ONG.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

00h06 : Ce live est terminé pour aujourd'hui. Il reprendra mercredi à 6 heures. Voici l'essentiel des actualités développées ce soir par franceinfo :


• Emmanuel Macron est arrivé mardi soir en Roumanie pour saluer les 500 soldats français qui y sont déployés depuis l'invasion russe de l'Ukraine, avant une visite de soutien à la Moldavie mercredi et un possible déplacement délicat à Kiev.

Avant de s'envoler pour la Roumanie, Emmanuel Macron s'est exprimé sur les législatives : il a réclamé une "majorité solide", au nom de l'"intérêt supérieur de la Nation". "Le bateau coule, Macron prend l’avion", a raillé Jean-Luc Mélenchon en meeting à Toulouse mardi soir.

Le ministre des Solidarités, Damien Abad, déjà mis en cause pour violences sexuelles, est visé par de nouvelles accusations de la part d'une femme qui dit avoir subi une tentative de viol en 2010, selon son récit publié par Mediapart. Il réfute ces "allégations".

Très chaud devant dans l'Hexagone. Le pays va subir des températures très largement au-dessus de 30 °C cette semaine. Le gouvernement va lancer un "programme de renaturation des villes et des centres-villes" à hauteur de 500 millions d'euros, a annoncé sa porte-parole.

23h43 : Adrien Bocquet a donc menti au sujet de son voyage en Ukraine - jusqu’à preuve du contraire. Il a également falsifié un panneau piéton en contrebas de la rue, en le remplaçant par un faux panneau “Kiev”. https://t.co/FPB2gNaFax

23h42 : Pour vérifier cette photo, nous l’avons soumise à un outil de détection d’anomalies graphiques, @Invid. Une incohérence apparaît au niveau du panneau de signalisation : il a possiblement été retouché. Adrien Bocquet aurait donc menti sur la localisation réelle de la photo. https://t.co/jnQEQ14seW

23h42 : 🧵Adrien Bocquet, ex militaire français, est accusé d’avoir menti sur ses voyages en Ukraine 🇺🇦, notamment lors de témoignages à la télévision. Il a présenté comme preuve cette photo pour faire taire les critiques. Seul hic, c’est un photomontage. 📸❌ https://t.co/ssWVacGTcj

23h41 : Adrien Bocquet est un ancien militaire français qui prétend avoir constaté des crimes de guerre commis par l'armée ukrainienne à Boutcha. Sauf que, depuis ses premières apparitions médiatiques, son témoignage est sérieusement remis en cause par plusieurs enquêtes journalistiques. Ce soir Les Révélateurs de France télévisions révèlent que la dernière preuve qu'il utilise est en réalité un photomontage.

22h55 : "Oui, l'Ukraine devrait avoir plus d'armes lourdes" : les pays occidentaux devraient envoyer à Kiev davantage d'armes lourdes pour l'aider à combattre l'armée russe qui progresse dans l'est de l'Ukraine, selon le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg. L'Ukraine a dit avoir reçu "environ 10% des armes" qu'elle réclame aux Occidentaux au cours de la journée, que l'on résume dans cet article.

21h52 : Aucun enfant venant d'Ukraine ne doit faire l'objet d'une adoption en Russie, a déclaré à New York une responsable de l'ONU. Plusieurs milliers d'entre eux sont présumés avoir été transférés dans ce pays depuis l'invasion russe du 24 février. L'ONU privilégie "le retour des enfants dans leurs familles", a ajouté lors d'une conférence de presse Afshan Khan, directrice régionale de l'Unicef pour l'Europe et l'Asie centrale.

20h09 : Voici un nouveau point sur l'actualité de la soirée :

• Emmanuel Macron est arrivé en Roumanie pour saluer les 500 soldats français qui y sont déployés depuis l'invasion russe de l'Ukraine. "Vous pouvez être fiers de la mission ici, fiers de ce que vous avez supporté, fiers de ce visage de la France, de l'Europe et de l'Alliance que vous avez ici déployé", a déclaré le chef de l'Etat.

Avant de s'envoler pour la Roumanie, Emmanuel Macron est entré dans la bataille en réclamant une "majorité solide", au nom de l'"intérêt supérieur de la Nation". "Le bateau coule, Macron prend l’avion", a raillé Jean-Luc Mélenchon en meeting à Toulouse ce soir. Suivez notre direct.

Très chaud devant dans l'Hexagone. Le pays va subir des températures très largement au-dessus de 30 °C à partir de demain. Le gouvernement va lancer un "programme de renaturation des villes et des centres-villes" à hauteur de 500 millions d'euros, a annoncé sa porte-parole en milieu de journée.

La nouvelle était crainte par les supporters bordelais, elle est finalement tombée. Les Girondins de Bordeaux, relégués en Ligue 2 sportivement à l'issue de la saison, ont été sanctionnés par la DNCG, le gendarme du football français, d'une rétrogradation administrative en National 1.

20h04 : "Ce que vous avez mis en œuvre ici est exceptionnel. Vous pouvez être fiers de la mission ici, fiers de ce que vous avez supporté, fiers de ce visage de la France, de l'Europe et de l'alliance que vous avez ici déployée."

Emmanuel Macron félicite et encourage les soldats face à lui. Sa courte allocution se termine ainsi.

19h56 : "En m'adressant à vous aujourd'hui je veux avoir une pensée pour tous vos camarades en mer, dans les airs, sous terre, sous les mers."

Emmanuel Macron s'exprime en Roumanie devant les 500 soldats français qui y sont déployés depuis l'invasion russe de l'Ukraine. Il tient à saluer l'action de toute l'armée française et "tout particulièrement" les actions menées au Sahel.

19h23 : Le chef de l'Etat a échangé brièvement avec certains soldats, selon les images retransmises en direct sur la chaîne de télé franceinfo. "La coopération est bonne ?", a interrogé Emmanuel Macron, ce à quoi un soldat a répondu : "Tout se passe très bien, aussi bien avec l'Otan, qu'avec nos hôtes."

19h23 : Emmanuel Macron est arrivé en Roumanie pour saluer les 500 soldats français qui y sont déployés depuis l'invasion russe de l'Ukraine. Accompagné des nouveaux ministres des Affaires étrangères Catherine Colonna et de la Défense Sébastien Lecornu, il a été accueilli sur la base Mihail Kogalniceanu, à proximité de Constanta, le grand port roumain sur la mer Noire, un emplacement devenu extrêmement stratégique depuis le début de la guerre.

18h56 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité.

• La Cour de justice de la République refuse de nouveau d'annuler la mise en examen du garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, pour "prise illégale d'intérêts", selon son avocat à France Télévisions, confirmant une information de BFMTV.

"Nous avons besoin d'une majorité solide" pour éviter "un désordre français", a déclaré Emmanuel Macron sur le tarmac de l'aéroport d'Orly, avant son départ pour la Roumanie. Une allocution qui n'a pas manqué de faire réagir l'opposition. Suivez notre direct.

Très chaud devant dans l'Hexagone. Le pays va subir des températures très largement au-dessus de 30 °C cette semaine. Le gouvernement va lancer un "programme de renaturation des villes et des centres-villes" à hauteur de 500 millions d'euros, a annoncé sa porte-parole en milieu de journée.

• Un couloir humanitaire sera ouvert demain à Sievierodonetsk, dans l'est du pays, a promis Moscou. Suivez notre direct.

L'ambassade de France a modifié son formulaire de dépôt de plainte à destination des supporters de Liverpool, victimes d'incidents le 28 mai dernier au Stade de France, lors de la finale de Ligue des champions contre le Real Madrid.

17h49 : Le concours pour jeunes journalistes de BFMTV, "le Défi BFMTV", s'appellera désormais "le Défi BFMTV Frédéric Leclerc-Imhoff", en hommage à son journaliste mort à la fin du mois de mai en Ukraine. Le journaliste Frédéric Leclerc-Imhoff, photographié lors d'un de ses reportages, a été tué près de Sievierodonetsk (Urkaine), le 30 mai 2022. (HANDOUT / BFM TV / AFP) (HANDOUT / BFM TV / AFP)

17h33 : Les relations se refroidissent encore davantage entre Moscou et Londres. La Russie a annoncé qu'elle interdisait l'entrée sur son territoire à 49 citoyens britanniques. Parmi eux, des journalistes et des représentants du secteur de la Défense. Ces personnes, parmi lesquelles figurent notamment des journalistes et responsables de la BBC, du journal The Guardian ou encore de la chaîne Sky News, "ne sont plus autorisées à entrer en Fédération de Russie", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. En cause : le Kremlin les accuse de "propager de fausses informations" au sujet du conflit en Ukraine.

17h39 : Un sauvetage à plusieurs milliards. Le gouvernement allemand a annoncé qu'il allait débloquer une aide de 9 à 10 milliards d'euros pour sauver l'ex-filiale allemande du fournisseur de gaz russe de la faillite, et dont Berlin a pris le contrôle début avril pour assurer son approvisionnement en gaz. "Le gouvernement va empêcher la faillite de Gazprom Germania (...) grâce à un prêt", a informé la chancellerie dans un communiqué. C'est une source gouvernementale qui a précisé à l'AFP le montant de ce prêt, accordée par la banque publique KfW, qui pourrait atteindre entre 9 et 10 milliards d'euros.

15h06 : La Russie annonce la mise en place d'un couloir humanitaire demain matin pour l'évacuation des civils se trouvant dans l'usine Azot à Sievierodonetsk, ville de l'Est de l'Ukraine ravagée par les combats. Les passagers seront conduits vers la ville de Svatove, sous contrôle russe, a précisé le ministère russe de la Défense. Sur place, un responsable ukrainien a fait état de la destruction par les forces russes d'un troisième pont reliant Sievierodonetsk à la ville voisine de Lyssytchansk.

15h05 : De nombreux tirs ont eu lieu hier sur la ville de Donetsk, dans l'est du pays, selon notre correspondant Luc Lacroix présent sur place. Les séparatistes prorusses font état de quatre civils morts et 22 blessés. "Ils accusent les forces de Kiev de 'bombardement massif (…) d'une puissance, d'une intensité et d'une durée sans précédent' depuis le 24 février", précise notre journaliste, qui ajoute que des tirs sont toujours en cours.

14h29 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité.

Très chaud devant dans l'Hexagone. Le pays va subir des températures très largement au-dessus de 30 °C cette semaine. Le gouvernement va lancer un "programme de renaturation des villes et ces centres-villes" à hauteur de 500 millions d'euros, a annoncé sa porte-parole en milieu de journée.

• La Russie réduit de 40% les livraisons de gaz quotidiennes via le gazoduc Nord Stream, par manque d'équipements nécessaires. Le groupe allemand Siemens n'a pas honoré toutes les livraisons nécessaires, selon le groupe russe Gazprom. Suivez notre direct.

• Edouard Philippe estime qu'une majorité relative serait "une folie", dans un entretien au Figaro. Il assure également que "son seul objectif" est "d'assurer au pays une majorité stable, solide et cohérente" à l'issue du second tour des élections législatives. Suivez notre direct.

Le propriétaire du site pornographique Jacquie et Michel, Michel Piron, et quatre autres personnes ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête ouverte à Paris pour "viols" et "proxénétisme".

C'est le début des épreuves du baccalauréat avec les épreuves de français et d'histoire-géographie pour les élèves de la filière professionnelle. Les candidats du bac général débuteront, eux, demain.

13h34 : Pour mieux comprendre ce qu'implique l'annonce de Gazprom, je vous propose de lire (ou de relire), ce papier de notre journaliste Pierre-Louis Caron, qui explore les alternatives au gaz et au pétrole russes. En cas de rupture des livraisons russes, ou d'embargo à l'échelle européenne, des solutions existent mais elles risquent d'être coûteuses et contraignantes. Le gazoduc Nord Stream 1, qui alimente depuis 2011 l'Allemagne en gaz naturel depuis la Russie, via la mer Baltique, photographié le 27 avril 2022. (STEFAN SAUER / DPA) (STEFAN SAUER / DPA)

13h33 : La Russie réduit de 40% les livraisons de gaz quotidiennes via le gazoduc Nord Stream. Le géant russe Gazprom vient d'annoncer qu'il baisse de plus de 40% sa capacité quotidienne de livraison de gaz vers l'Allemagne via ce gazoduc, car des équipements nécessaires n'ont pas été livrés par le groupe allemand Siemens. "Les livraisons de gaz (...) ne peuvent être assurées que jusqu'à un volume de 100 millions de m3 de gaz par jour au lieu des 167 millions de m3 par jour prévus", a annoncé le groupe dans un communiqué publié sur la messagerie Telegram.

13h31 : "Ce que nous voyons, c'est la brutalité et la férocité avec lesquelles cette guerre est menée par les troupes, généralement des mercenaires, utilisés par les Russes."

Le pape François fustige la "férocité" des troupes russes face à un peuple ukrainien "courageux", tout en affirmant que la guerre a "pu être provoquée". Dans un entretien avec des revues jésuites européennes réalisé le mois dernier et publié aujourd'hui par la revue italienne La Civilta Cattolica, le souverain pontife s'est cependant refusé à "réduire" le conflit en cours à "une distinction entre les bons et les méchants".

12h08 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité.


Très chaud devant en France. Le pays va subir des températures très largement au-dessus de 30 °C cette semaine. Le gouvernement va lancer un "programme de renaturation des villes et ces centres-villes" à hauteur de 500 millions d'euros, annoncé sa porte-parole.

• Emmanuel Macron se rend en Roumanie, aux portes de l'Ukraine, pour saluer les 500 soldats français qui sont déployés sur une base de l'Otan, alors que le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, presse les Occidentaux de lui envoyer des armes "modernes" pour enrayer le coût humain "terrifiant" infligé par les troupes russes. Suivez notre direct.


• Invité de France 2 ce matin, Bruno Le Maire a appelé les électeurs à donner une majorité claire à Ensemble ! "La majorité absolue, c'est ce qui va éviter que l'Assemblée nationale ne devienne une véritable guerre de tranchées", a déclaré le ministre de l'Economie et des Finances. Suivez notre direct.

Le propriétaire du site pornographique Jacquie et Michel, Michel Piron, et quatre autres personnes ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête ouverte à Paris pour "viols" et "proxénétisme".

C'est le début des épreuves du baccalauréat avec les épreuves de français et d'histoire-géographie pour les élèves de la filière professionnelle. Les candidats du bac général débuteront, eux, demain.

11h55 : L'Union européenne veut "renforcer" sa coopération énergétique avec israël, en réponse au "chantage" de la Russie, déclare la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, en visite dans le pays. "Le Kremlin a utilisé notre dépendance aux énergies fossiles russes pour nous faire du chantage", a-t-elle accusé. "Nous explorons actuellement des voies pour renforcer notre coopération énergétique avec Israël", a-t-elle expliqué, citant un projet de câble électrique sous-marin reliant l'Etat hébreu, Chypre et la Grèce et un gazoduc en Méditerranée orientale.

11h53 : "Je pense qu'il faut donner ce signal à l'Ukraine, être ouvert à cette candidature."

Clément Beaune, ministre chargé de l'Europe, a estimé que l'UE devait "être ouverte" à la demande de candidature de l'Ukraine. Il a rappelé que le processus d'adhésion est long et, selon lui, l'urgence est d'arrêter la guerre. La Commission européenne doit rendre son avis d'ici la fin de la semaine sur les demandes de statut de candidat déposées par l'Ukraine, la Moldavie et la Géorgie. Fin juin, un sommet des chefs d'Etats européens se prononcera sur la question. Leur vote doit être unanime.

11h47 : Attendu en Roumanie aujourd'hui et demain en Moldavie, il n'est pas question pour le moment pour le président de la République de se rendre en Ukraine. L’Elysée ne parle pas d’une éventuelle visite du président français à Kiev et précise que "rien n'est acté" à ce stade. Depuis plusieurs semaines, Emmanuel Macron martèle qu'il n'ira sur place qu'avec du concret.

11h46 : "Très marqué par Le Choc des civilisations, le livre de l'Américain Samuel Huntington, Cyrille a fait sienne cette vision d'une opposition radicale avec la culture occidentale."

Aux yeux du patriarche, le "monde russe" a pour adversaire l'Occident, jugé décadent. Dans un sermon datant du mois de mars, Cyrille avait ainsi fustigé les "parades de la gay pride". Cyrille vante aussi les séparatistes du Donbass, où il existe selon lui "un rejet fondamental des soi-disant valeurs qui sont proposées aujourd’hui par ceux qui prétendent au pouvoir mondial".

11h44 : Cyrille, le chef de l'Eglise orthodoxe russe et apôtre de la guerre en Ukraine, soutient l'invasion militaire et défend l'idée d'un monde russe unifié face à l'Occident. Mais ce conflit sur le terrain de la spiritualité sème le trouble au sein des paroisses ukrainiennes.

10h06 : Les soldats ukrainiens continuent de résister, mais sont pénalisés par un manque de munitions. Ils ne peuvent plus compter que sur l'aide militaire fournie par les Occidentaux, comme le montre ce reportage du journal de 20 heures de France 2.

11h26 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité.

Très chaud devant en France. Le pays va subir des températures très largement au-dessus de 30 °C cette semaine, une vague de chaleur particulièrement précoce, énième avant-goût d'une planète qui se réchauffe. Par conséquent, le gouvernement appelle les préfets à la mobilisation et les chefs d'établissement scolaires à être attentifs pour cette semaine du baccalauréat, notamment.

• Emmanuel Macron se rend en Roumanie, aux portes de l'Ukraine, pour saluer les 500 soldats français qui sont déployés sur une base de l'Otan, alors que le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, presse les Occidentaux de lui envoyer des armes "modernes" pour enrayer le coût humain "terrifiant" infligé par les troupes russes. Suivez notre direct.


• Invité de France 2 ce matin, Bruno Le Maire a appelé les électeurs à donner une majorité claire à Ensemble ! "La majorité absolue, c'est ce qui va éviter que l'Assemblée nationale ne devienne une véritable guerre de tranchées", a déclaré le ministre de l'Economie et des Finances. Suivez notre direct.

Le Gard a connu plusieurs départs de feu importants. Plus de 200 hectares de végétation ont brûlé. "Les feux sont maitrisés et Il n’y a pas eu de reprise sur les différents chantiers en cours", ont annoncé les pompiers. Près de 600 soldats du feu ont été mobilisés.

C'est le début des épreuves du baccalauréat avec les épreuves de français et d'histoire-géographie pour les élèves de la filière professionnelle. Les candidats du bac général débuteront, eux, demain.

07h51 : Depuis le début de la guerre, le convoi sur rail qui relie l'est de l'Ukraine sort chaque jour les civils de l'enfer de la guerre. Quotidiennement, la liaison Pokrovsk-Lviv permet à des civils qui n'ont pas pu ou voulu partir plus tôt, de quitter le Donbass. Découvrez notre reportage réalisé sur place.

Le train à quai, en gare de Pokrovsk (Ukraine), transporte des centaines de civils qui évacuent le Donbass, le 12 juin 2022. (THIBAULT LEFEVRE / RADIO FRANCE)

(THIBAULT LEFEVRE / RADIO FRANCE)

07h50 : Emmanuel Macron est attendu en Roumanie pour saluer les 500 soldats français qui sont déployés sur une base de l'Otan depuis le début de l'invasion de l'Ukraine. Il se rendra ensuite en Moldavie, avant un possible déplacement à Kiev. Très attendue depuis des semaines, cette visite en Ukraine pourrait prochainement se dérouler en compagnie du chancelier allemand, Olaf Scholz, et du Premier ministre italien, Mario Draghi, selon des médias à Berlin et Rome. Une information non confirmée par l'Elysée, qui précise que "rien n'est acté" à ce stade.

07h49 : Cet appel lancé par le président Zelensky intervient alors que les alliés fournissent déjà munitions, pièces détachées et armement léger à Kiev. "Nous avons juste besoin d'assez d'armes pour assurer tout cela. Nos partenaires en ont", a martelé le dirigeant. L'Ukraine a épuisé son armement de fabrication russe et soviétique et dépend désormais exclusivement des armes que lui fournissent ses alliés étrangers, notamment de l'artillerie occidentale, selon des experts américains.

07h47 : "La bataille du Donbass restera sûrement dans l'histoire militaire comme l'une des batailles les plus violentes en Europe."

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a pressé les Occidentaux de lui envoyer des armes "modernes" pour aider son pays dans sa guerre contre la Russie. "Le coût humain de cette bataille (de Sievierodonetsk) pour nous est très élevé. Il est juste terrifiant", a-t-il ajouté, insistant sur le besoin désespéré de recevoir ces armements, alors que Kiev fait état de 100 à 300 de ses hommes tués chaque jour.

06h07 : Deux dirigeantes de l'ONU ont appelé les pays membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à ne pas imposer de restrictions aux exportations de nourriture. Objectif : éviter le risque de grave crise alimentaire que fait planer sur le monde entier l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

09h00 : On débute avec le traditionnel point sur l'actualité.

Très chaud devant en France. Le pays va subir des températures très largement au-dessus de 30 °C cette semaine, une vague de chaleur particulièrement précoce, énième avant-goût d'une planète qui se réchauffe. Par conséquent, le gouvernement appelle les préfets à la mobilisation et les chefs d'établissement scolaires à être attentifs pour cette semaine du baccalauréat notamment.

• Emmanuel Macron se rend en Roumanie, aux portes de l'Ukraine, pour saluer les 500 soldats français qui sont déployés sur une base de l'Otan, alors que le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, presse les Occidentaux de lui envoyer des armes "modernes" pour enrayer le coût humain "terrifiant" infligé par les troupes russes.


• Après avoir fait jeu égal au premier tour des élections législatives, la Nupes et la coalition présidentielle Ensemble ! entament une semaine de duel avant le second tour dimanche. Invité de France 2 lundi soir, Jean-Luc Mélenchon a revendiqué la première place et accusé Beauvau de "tripatouillages", car il estime que le ministère de l'Intérieur "reclasse des candidats Nupes en divers gauche".

Le Gard a connu plusieurs départs de feu importants, dont l'un a détruit 60 bungalows dans l'un des plus grands campings d'Europe, au Grau-du-Roi, et près de 200 hectares ont été brûlés.

Battue par la Croatie à Saint-Denis (1-0), l'équipe de France a enchaîné lundi soir une quatrième contre-performance d'affilée, abandonnant son titre en Ligue des nations.

C'est le début des épreuves du baccalauréat avec les épreuves de français et d'histoire-géographie pour les élèves de la filière professionnelle. Les candidats du bac général débuteront, eux, demain.