Guerre en Ukraine : endommager la centrale nucléaire de Zaporijjia serait un "suicide", selon Antonio Guterres

Le secrétaire général de l'ONU rencontrait le président ukrainien Volodymyr Zelensky, ainsi que son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, aujourd'hui à Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine.

De gauche à droite, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, et le secrétaire général de l\'ONU, Antonio Guterres, à Lviv (Ukraine), le 18 août 2022.
De gauche à droite, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, et le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, à Lviv (Ukraine), le 18 août 2022. (TCCB/MURAT CETINMUHURDAR/HANDOUT / ANADOLU AGENCY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Nous devons le dire tel que c'est : tout dégât potentiel à Zaporijjia serait un suicide", a déclaré le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, jeudi 18 août. Lors d'une rencontre avec les président ukrainien et turc à Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine, le responsable s'est de nouveau dit "gravement préoccupé" par la situation dans la plus grande centrale nucléaire d'Europe, occupée par les troupes russes et que Moscou et Kiev s'accusent mutuellement de prendre pour cible"Un accord est nécessaire de toute urgence pour rétablir Zaporijjia en tant qu'infrastructure purement civile et pour assurer la sécurité de la région", a réclamé Antonio Guterres. Suivez notre direct.

  Le président turc s'inquiète d'un "nouveau Tchernobyl". "Alors qu'on poursuit nos efforts pour une solution, nous avons été et continuons à être du côté de nos amis ukrainiens", a déclaré Recep Tayyip Erdogan lors d'une rencontre avec son homologue ukrainien et le secrétaire général de l'ONU à Lviv, en Ukraine, jeudi 18 août. Ankara a rapidement condamné l'offensive russe, mais elle a refusé de se joindre aux sanctions occidentales contre Moscou, préférant la neutralité.

Volodymyr Zelensky appelle l'ONU à "assurer la sécurité" de la centrale nucléaire de Zaporijjia. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a dénoncé sur Telegram la "terreur délibérée" provoquée par la Russie, qui "peut avoir des conséquences catastrophiques majeures pour le monde entier". Il a ajouté que "l'ONU [devait] donc assurer la sécurité de ce site stratégique, sa démilitarisation et sa libération complète des troupes russes"

 Les exportations de céréales se poursuivent. Un nouveau navire a quitté l'Ukraine jeudi 18 août, ont annoncé les autorités ukrainiennes. "Le cargo I MARIA est parti du port de Tchornomorsk, 33 000 tonnes de maïs étaient chargées à bord. Le cargo est en route pour l'Afrique du Nord, il arrivera en Egypte dans quelques jours", ont précisé sur Facebook les autorités portuaires. Au total, 25 navires transportant des produits ukrainiens ont quitté les ports d'Odessa, de Pivdenny et de Tchornomorsk (sud de l'Ukraine) depuis la signature d'un accord avec les Nations unies et la Turquie ayant permis de lever le blocus de la Russie.

 De nouvelles frappes sur Kharkiv et sa région font cinq morts. Cinq personnes ont été tuées et 20 ont été blessées jeudi 18 août dans des frappes russes ayant touché Kharkiv et une autre ville proche, dans le nord-est de l'Ukraine, ont annoncé les autorités régionales, au lendemain de frappes ayant fait sept morts dans la deuxième plus grande ville du pays. "Autour de 04H30 (01H30 GMT), l'ennemi a lancé huit missiles de la ville de Belgorod (en Russie) vers Kharkiv", a signalé sur Telegram le gouverneur de la région, Oleg Sinegoubov. Plusieurs immeubles résidentiels ont été détruits. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

00h10 : Il est minuit, on fait un dernier point sur l'actualité avant de mettre ce direct en pause jusqu'à 6 heures :

Les intempéries en Corse ont fait au moins cinq morts et vingt blessés, selon le dernier bilan provisoire communiqué par le ministère de l'Intérieur. Gérald Darmanin avait annoncé par erreur un sixième mort plus tôt dans la soirée.

La Corse est toujours placée en vigilance orange et se trouve aussi en alerte pour des risques de pluies et d'inondations, alors qu'un nouvel épisode pluvio-orageux est attendu jusqu'à demain matin.

L'homme qui a poignardé Salman Rushdie a plaidé non coupable de tentative de meurtre et d'agression dans un tribunal de Mayville, dans l'Etat de New York.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a averti que tout dégât à la centrale nucléaire de Zaporijjia serait un "suicide", alors que le président turc Recep Tayyip Erdogan a dit craindre un "nouveau Tchernobyl".

21h15 : Deux villages russes ont été évacués aujourd'hui à cause d'un incendie qui s'est déclaré dans un dépôt de munitions situé près de la frontière avec l'Ukraine, ont annoncé les autorités locales. Cet incendie intervient quelques jours après des explosions sur une base militaire et un dépôt de munitions situés en Crimée, péninsule ukrainienne annexée par Moscou, où la Russie reconnaît dans ce dernier cas un acte de "sabotage" de Kiev.

20h38 : Il est 20 heures, on fait un nouveau point sur l'actualité :

Les intempéries en Corse ont fait au moins six morts et vingt blessés, selon le dernier bilan communiqué par le ministrede l'Intérieur, Gérald Darmanin. Suivez notre direct.

L'homme qui a poignardé Salman Rushdie a plaidé non coupable de tentative de meurtre et d'agression dans un tribunal de Mayville, dans l'Etat de New York.


Cinq personnes ont été tuées et vingt blessées ce matin, dans des frappes russes qui ont touché le nord-est de l'Ukraine, ont annoncé les autorités régionales. Suivez notre direct.

L'aide exceptionnelle de solidarité sera versée à partir du 15 septembre 2022. Elle sera distribuée aux bénéficiaires des minimas sociaux et aux étudiants boursiers.

18h59 : Lors de cette rencontre, Recep Tayyip Erdogan a affirmé le soutien de la Turquie à l'Ukraine et s'est alarmé du danger d'un "nouveau Tchernobyl", en référence rapport à la centrale nucléaire de Zaporijjia, occupée par la Russie. "Alors qu'on poursuit nos efforts pour une solution, nous avons été et continuons d'être du côté de nos amis ukrainiens", a-t-il affirmé.

23h43 : Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, promet que son organisation va s'efforcer "d'intensifier" les exportations de céréales ukrainiennes avant l'arrivée de l'hiver, à l'issue d'une rencontre trilatérale à Lviv, dans l'ouest du pays, avec les présidents ukrainien, Volodymyr Zelensky, et turc, Recep Tayyip Erdogan. Ces exportations sont cruciales pour l'approvisionnement alimentaire de nombreux pays d'Afrique. Le responsable s'est également dit "gravement préoccupé" par la situation dans la plus grande centrale nucléaire d'Europe : endommager la centrale nucléaire de Zaporijjia serait un "suicide", selon lui.



(Dimitar DILKOFF / AFP)

18h06 : Il est 18 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• La Corse à nouveau placée en vigilance orange aux orages à partir de 21 heures, la cellule interministérielle de crise activée. Suivez notre direct.

• Cinq personnes ont été tuées et 20 blessées ce matin, dans des frappes russes ayant touché le nord-est de l'Ukraine, ont annoncé les autorités régionales. Suivez notre direct.

• L'aide exceptionnelle de solidarité sera versée à partir du 15 septembre 2022. Elle sera distribuée aux bénéficiaires des minimas sociaux et aux étudiants boursiers.

• Livres, films, séries, jeux vidéo... Le groupe suédois de jeux vidéo Embracer détiendra désormais les droits sur tous les produits dérivés de l'univers du Seigneur des anneaux.

17h11 : "La visite du président de la Turquie en Ukraine est un message puissant de soutien venant d'un pays aussi important."

Le président ukrainien a annoncé sur Telegram qu'il avait discuté avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan. Ils ont abordé la question des exportations de céréales et la situation autour de la centrale nucléaire de Zaporijjia.

16h29 : C'est dans ce contexte que Volodymyr Zelensky a affirmé en début d'après-midi que l'ONU devait "assurer la sécurité du site stratégique [de la centrale nucléaire de Zaporijjia], sa démilitarisation et sa libération complète des troupes russes". Il a également dénoncé la "terreur délibérée" provoquée par la Russie, qui "peut avoir des conséquences catastrophiques majeures pour le monde entier".

16h25 : Le bilan s'alourdit. Dans le nord-est de l'Ukraine, des frappes ont fait six morts. Et ce, quelques heures avant une rencontre entre les présidents ukrainien, Volodymyr Zelensky, et turc, Recep Tayyip Erdogan, et le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.

14h20 : En pleine guerre en Ukraine, une radio s'est donné une mission : soutenir le moral des troupes. Elle s'appelle Radio Bayraktar, du nom d'un drone de combat turc qui s'est avéré être une arme redoutable face aux forces russes. La page Facebook de Radio Bayraktar, "la musique ukrainienne de la victoire". (CAPTURE D'ÉCRAN) (CAPTURE D'ECRAN)

14h19 : De son côté, l'armée russe a assuré n'avoir pas déployé "d'armes lourdes" dans et autour de la centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus grande d'Europe, située dans le sud en territoire occupé par les Russes, et dont le sort inquiète.

14h14 : Ces tirs interviennent quelques heures seulement avant une rencontre entre les présidents ukrainien, Volodymyr Zelensky, et turc, Recep Tayyip Erdogan, et le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, dans l'ouest du pays.

14h11 : Les forces russes ont continué à bombarder le nord-est de l'Ukraine ce matin. Les frappes ont tué au moins cinq personnes, selon Kiev.

14h03 : Il est 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• L'orage qui a balayé la Corse ce matin a fait trois morts et au moins 13 blessés, dont deux dans un état grave. Le ministre de l'Intérieur se rend sur place cet après-midi.

• La vigilance orange aux orages a été levée dans les deux départements corses. Les Pyrénées-Atlantiques restent en alerte orange à la pluie et aux inondations.

• Cinq personnes ont été tuées et 20 blessées ce matin, dans des frappes russes ayant touché le nord-est de l'Ukraine, ont annoncé les autorités régionales. Suivez notre direct.

• Les Etats-Unis et Taïwan vont entamer cet automne des négociations formelles en vue d'un accord commercial et d'investissement, a annoncé Washington. Il s'agit d'une nouvelle étape du renforcement de leurs relations.

12h15 : Il est midi, voici un nouveau point sur l'actualité :

Trois personnes ont été tuées en Corse ce matin, après le passage de violents orages sur l'île. Les intempéries ont également fait au moins 13 blessés, dont deux dans un état grave. Le ministre de l'Intérieur se rend sur place cet après-midi.

• La vigilance orange aux orages a été levée dans les deux départements corses. Les Pyrénées-Atlantiques restent en alerte orange à la pluie et aux inondations.

• Quatre personnes ont été tuées et 20 blessées ce matin, dans des frappes russes ayant touché Kharkiv et une autre ville du nord-est de l'Ukraine, ont annoncé les autorités régionales. Suivez notre direct.

• Les Etats-Unis et Taïwan vont entamer cet automne des négociations formelles en vue d'un accord commercial et d'investissement, a annoncé Washington. Il s'agit d'une nouvelle étape du renforcement de leurs relations.

11h39 : Carburants : "On va rester dans ces prix jusqu'à la fin de la guerre en Ukraine", estime Olivier Gantois, porte-parole de l’industrie pétrolière en France

11h39 : Le prix des carburants "va rester comme ça jusqu'à la fin de la guerre en Ukraine", estime le porte-parole de l'industrie pétrolière en France. Ces derniers jours, le prix à la pompe a pourtant baissé, atteignant 1,79 euro le litre de diesel et 1,74 euro le litre d'essence en moyenne.

11h02 : "Le rôle de la Turquie est assez singulier et crucial parce qu'elle entretient des relations complexes avec les deux protagonistes [russe et ukrainien]."

"La crise ukrainienne pour la Turquie est une opportunité pour sortir le pays de sa situation d'isolement", estime Bayram Balci, directeur de l'Institut français d'études anatoliennes à Istanbul. Une rencontre trilatérale doit avoir lieu aujourd'hui entre le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, et les présidents turcs Recep Tayyip Erdogan et ukrainien Volodymyr Zelensky.

10h42 : L'armée russe assure ne pas avoir déployé "d'armes lourdes" dans et autour de la centrale nucléaire de Zaporijjia, visée par des frappes dont s'accusent mutuellement Kiev et Moscou. "Seules des unités assurant la sécurité se trouvent là-bas", a affirmé le ministère russe de la Défense.

09h54 : Quatre personnes ont été tuées et 20 blessées ce matin dans des frappes russes ayant touché Kharkiv et une autre ville proche, dans le nord-est de l'Ukraine, ont annoncé les autorités régionales. Sept personnes sont mortes dans un autre bombardement russe à Kharkiv, hier soir.

09h07 : Voici un nouveau point sur l'actualité :

Les deux départements corses sont placés en vigilance orange, avec effet immédiat, en raison de "très forts orages occasionnant de la grêle et de violentes rafales de vent". Suivez notre direct.

• Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, doit rencontrer aujourd'hui les présidents ukrainien, Volodymyr Zelensky, et turc, Recep Tayyip Erdogan. Ils discuteront "du besoin d'une solution politique à ce conflit".

• Les Etats-Unis et Taïwan vont entamer cet automne des négociations formelles en vue d'un accord commercial et d'investissement, a annoncé Washington. Il s'agit d'une nouvelle étape du renforcement de leurs relations.

Vingt-six personnes sont mortes et plusieurs dizaines ont été blessées dans des feux de forêt dans le nord de l'Algérie. La gendarmerie a fermé plusieurs routes à cause des incendies.

07h12 : La Croix publie aujourd'hui un reportage avec les agriculteurs ukrainiens, "prêts à prendre tous les risques" pour moissonner malgré la proximité des combats. Ils s'interrogent déjà sur la possibilité de semer les blés d'hiver, d'ici quelques semaines.

(LA CROIX)

06h27 : Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, doit rencontrer aujourd'hui les présidents ukrainien Volodymyr Zelensky et turc Recep Tayyip Erdogan. Ils se retrouveront à Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine, pour discuter notamment "du besoin d'une solution politique à ce conflit".

06h13 : Voici un premier point sur l'actualité de la journée :

• Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, doit rencontrer aujourd'hui les présidents ukrainien, Volodymyr Zelensky, et turc, Recep Tayyip Erdogan. Ils discuteront "du besoin d'une solution politique à ce conflit".

• La vigilance orange aux orages est levée dans tous les départements. Les Pyrénées-Atlantiques restent en alerte orange à la pluie et aux inondations, après "des passages pluvio-orageux successifs".

• Les Etats-Unis et Taïwan vont entamer cet automne des négociations formelles en vue d'un accord commercial et d'investissement, a annoncé Washington. Il s'agit d'une nouvelle étape du renforcement de leurs relations.

Vingt-six personnes sont mortes et plusieurs dizaines ont été blessées dans des feux de forêt dans le nord de l'Algérie. La gendarmerie a fermé plusieurs routes à cause des incendies.