Guerre en Ukraine : la Russie déplore 25 morts dans la région frontalière de Belgorod depuis le début de l'offensive

C'est la première fois en onze mois qu'un bilan de victimes pour une région est donné officiellement par les autorités russes.

Le chancelier allemand Olaf Scholz, le 24 janvier 2023 à Berlin (Allemagne).
Le chancelier allemand Olaf Scholz, le 24 janvier 2023 à Berlin (Allemagne). (KAY NIETFELD / DPA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Vingt-cinq personnes tuées et près de 100 autres blessées. Pour la première fois depuis le début de l'offensive russe en Ukraine, le 24 février 2022, Moscou a officiellement communiqué un bilan humain, attribué ici à des frappes ukrainiennes sur la région frontalière de Belgorod. "L'Ukraine, l'ennemi, bombarde des villages pacifiques. Nous avons 25 personnes tuées et 96 blessées", a déclaré, mardi 24 janvier, le gouverneur de la région, Viatcheslav Gladkov. Il s'exprimait lors d'un entretien avec Vladimir Poutine, diffusé à la télévision publique russe. Ce direct est désormais terminé. 

Berlin va examiner la demande de la Pologne sur la livraison de chars. Le gouvernement allemand va examiner "avec l'urgence requise" la demande d'autorisation de la Pologne de transférer 14 chars lourds Leopard 2 à l'Ukraine afin de l'aider à repousser l'invasion russe, a annoncé mardi un de ses porte-paroles. "La demande nous est parvenue (...) Nous allons traiter la demande avec l'urgence requise conformément à la procédure prévue", a-t-il précisé. 

Cinq gouverneurs régionaux et quatre vice-ministres démis de leurs fonctions. Cette décision intervient après un scandale de corruption présumée dans l'armée, en pleine invasion russe du pays. Selon le représentant du gouvernement auprès du Parlement, ces démissions concernent les gouverneurs des régions de Dnipropetrovsk (centre), de Zaporijjia (sud), de Soumy (nord), de Kherson (sud) et de la capitale Kiev. Le vice-ministre de la Défense, Vyacheslav Shapovalov, celui de la Politique sociale, Vitaliy Muzychenko, et deux vice-ministres du Développement territorial (Ivan Lukerya et Vyacheslav Nehoda) ont également été limogés.

Une erreur de pilotage à l'origine de l'accident d'hélicoptère à Brovary. Selon les données préliminaires de l'enquête, le pilote de l'accident d'hélicoptère à Brovary évoluait trop près du sol, dans un épais brouillard, et aurait aperçu trop tard un immeuble, a appris le média Politika Strana (article en ukrainien), citant des sources internes au ministère de l'Intérieur. 

Des livraisons à Kiev de chars de fabrication allemande Leopard n'augureraient "rien de bon", prévient le Kremlin. "De telles livraisons" laisseraient "une trace indélébile", a encore mis en garde le porte-parole de Vladimir Poutine. La Pologne a déclaré, lundi, qu'elle était prête à se passer de l'aval de Berlin pour livrer 14 de ces chars à l'Ukraine. Mais finalement, mardi, le ministre polonais de la Défense a annoncé avoir demandé à l'Allemagne son accord. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

23h14 : C'est l'heure de notre best-of, voici les contenus à ne pas manquer :

• Nos journalistes Pierre-Louis Caron et Fabien Jannic-Cherbonnel vous expliquent pourquoi les nouveaux chars occidentaux sont stratégiques pour Kiev.

• Après trois ans de pandémie, notre journaliste Louis Boy vous explique pourquoi la recherche n'a pas percé tous les mystères du Covid long.

Microsoft, Google, Amazon, Spotify... Franceinfo revient sur la vague massive de licenciements qui survient chez les géants de la technologie.

23h14 : "Les discussions doivent se finir par des décisions."

Le président ukrainien s'impatiente. Volodymyr Zelensky a assuré, dans son allocution quotidienne publiée sur les réseaux sociaux, que "les alliés ont le nombre requis de tanks" nécessaires à l'armée ukrainienne pour renverser les troupes de Moscou.

22h59 : Bonsoir @Bruno. Pour le moment, les autorités allemandes n'ont rien confirmé officiellement. L'information dont vous parlez provient du quotidien Der Spiegel (lien en allemand) et de la chaîne d'information NTV (lien en allemand), qui affirment que le chancelier allemand doit donner son feu vert demain.

22h59 : L'Allemagne a-t-elle donné son accord pour la livraison de chars? La presse allemande l'annonce à l'instant. Merci FI

20h41 : Le quotidien allemand Der Spiegel (article pour les abonnés en allemand) affirme que Berlin va envoyer des chars Leopard en Ukraine. Toutefois, cette information n'a pas été confirmée par le gouvernement d'Olaf Scholz. Nos journalistes Pierre-Louis Caron et Fabien Jannic-Cherbonnel vous expliquent pourquoi les nouveaux chars occidentaux sont stratégiques pour Kiev.

20h43 : Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, ne veut pas que les athlètes russes participent aux Jeux olympiques de Paris en 2024. Il a formulé cette demande lors d'un entretien téléphonique avec Emmanuel Macron.

18h46 : En tout, 25 personnes ont été tuées et près de 100 autres ont été blessées dans des frappes ukrainiennes sur la région frontalière russe de Belgorod depuis le début du conflit, a annoncé le gouverneur de la région. C'est la première fois, en 11 mois, qu'un bilan de victimes pour une région est donné officiellement par les autorités russes.

18h10 : Le président finlandais, en visite surprise à Kiev (Ukraine), a suggéré cet après-midi d'utiliser les importantes capacités de son pays pour entraîner des soldats ukrainiens sur le char de combat Leopard 2. Ce char est réclamé avec insistance par l'Ukraine à plusieurs pays européens, dont l'Allemagne.

16h39 : Une erreur de pilotage est à l'origine de l'accident d'hélicoptère à Brovary, a appris le média Politika Strana (article en ukrainien), citant des sources internes au ministère de l'Intérieur. Selon les données préliminaires de l'enquête, le pilote évoluait trop près du sol, dans un épais brouillard, et aurait aperçu trop tard un immeuble. Cette route avait été choisie par crainte d'une éventuelle attaque de missiles, tirés depuis la Biélorussie. Au total, 14 personnes sont mortes, dont le ministre de l'Intérieur ukrainien et deux adjoints, et 25 autres ont été blessées.

15h32 : La justice ukrainienne a lancé des poursuites à l'encontre d'un premier militaire russe, pour la frappe menée sur un immeuble de Dnipro. Cette procédure vise le colonel Oleg Tymochine, commandant du 52e régiment d'aviation. Il est accusé d'avoir dirigé le bombardement qui a causé le mort de 46 personnes et en a blessé 79 autres, le 14 janvier dernier. Kiev lui attribue également des frappes meurtrières à Krementchouk (juin), Odessa et Lozova (mai), ajoutent les services de sécurité ukrainiens. Le militaire officie toujours dans l'armée russe.

14h22 : @Kat Je manque à tous mes devoirs ! Le voici servi frais et sans sucre ajouté.

•Le trafic est interrompu "toute la journée" à la gare de l'Est, à Paris, en raison d'un "incendie volontaire sur des câbles électriques" sur un poste d'aiguillage, annonce la SNCF. Il n'est pas certain que les trains puissent rouler demain. Ne loupez pas le wagon des dernières infos dans notre direct.

Cinq gouverneurs et quatre ministres ont été démis de leur fonction, dernier épisode du vaste scandale de corruption qui ébranle le pays. On vous résume tout ça par ici.

Le 31 janvier, les remontées mécaniques seront aussi en grève dans de nombreuses stations. Les syndicats ont déposé un préavis de grève "illimité" qui pourrait s'étendre jusqu'aux vacances scolaires.

La France a rapatrié 15 femmes et 32 enfants des camps de prisonniers jihadistes dans le nord-est de la Syrie. Conformément à la procédure, elles ont été immédiatement placées en garde à vue.

13h58 : Les choses avancent aussi concernant la livraison des chars Leopard à l'Ukraine. Rappel des épisodes précédents : la Pologne doit demander à l'Allemagne, fabricante des engins, si elle peut les donner à l'Ukraine en vertu d'un traité. La ministre des Affaires étrangères allemande a dit "pourquoi pas" dimanche, la Pologne a dit "il faut faire vite" hier et voilà que la porte-parole du gouvernement allemand dit que ce dernier examinera la demande polonaise "avec l'urgence requise".

13h05 : Pourquoi toutes ces démissions et ces mises à l'écart au sein du pouvoir ukrainien ? On vous explique dans cet article qu'il s'agit des conséquences d'un vaste scandale de corruption qui agite le pays.

12h39 : Le grand nettoyage se poursuit en Ukraine : au total, cinq gouverneurs et quatre vice-ministres sont démis de leurs fonctions, annonce le gouvernement sur sa page Telegram.

11h19 : Au moins 7 068 civils ont été tués en Ukraine et 11 415 autres ont été blessés depuis le début de l'invasion russe, selon un nouveau bilan du Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme.

10h36 : "J'ai expressément encouragé les pays partenaires qui ont des chars Leopard prêts à être déployés à entraîner les forces ukrainiennes sur ces chars", a déclaré le ministre de la Défense allemand. Cette déclaration intervient alors que la Pologne a fait part de son intention de livrer des chars Leopard de fabrication allemande à Kiev.

10h49 : Il n'y a "aucune indication" montrant que la Russie a "changé ses objectifs" dans sa guerre contre l'Ukraine, estime le chef de l'Otan. En visite à Berlin, Jens Stoltenberg a réaffirmé l'importance de fournir davantage d'armes lourdes à Kiev pour aider le pays à repousser les forces russes, et s'est dit "confiant" qu'une solution sera "bientôt" trouvée sur la livraison des chars d'assaut réclamés par l'Ukraine.

10h09 : Bonjour @Sylvie, effectivement, le chef adjoint de l'administration présidentielle, Kyrylo Tymochenko, a également annoncé sa démission. Les raisons de sa démission ne sont pas encore claires. J'ajoute que le procureur général adjoint, Oleksii Symonenko, a lui aussi quitté ses fonctions. Selon le média RBK-Ukraine, il lui est reproché d'avoir passé dix jours de vacances dans la ville de Marbella, en Espagne. Volodymyr Zelensky avait pourtant interdit ce genre de déplacements personnels à l'étranger.

10h09 : Et aussi Kyrylo Tymochenko

10h09 : En Ukraine, les habitants épuisés de Bakhmout se réfugient dans des "centres d'invincibilité". Des endroits où ils peuvent venir se réchauffer et manger alors que la guerre engendre de nombreuses coupures d'eau et d'électricité.

Des habitants de de Bakhmut, dans la région de Donetsk dans l'est de l'Ukraine, se rassemblent dans un "centre d'invincibilité" organisé par des bénévoles, le 17 janvier 2023. (ANATOLII STEPANOV / AFP)

(ANATOLII STEPANOV / AFP)

10h09 : En Ukraine, le vice-ministre de la Défense, Viatcheslav Chapovalov, a démissionné après des révélations de la presse sur des soupçons d'achats de provisions pour l'armée à des prix gonflés. Le ministère de la Défense explique dans un communiqué que Vyacheslav Shapovalov était responsable du soutien arrière des forces armées, et qu'il a demandé à être démis de ses fonctions. Le ministère affirme que les accusations portées à son encontre sont infondées.

08h16 : La Pologne va demander à l'Allemagne l'autorisation de livrer à l'Ukraine 14 chars de combat Leopard de fabrication allemande. Mais pourquoi Berlin a-t-elle un droit de regard sur les chars d'assaut de Varsovie ? Explications de notre journaliste Pierre-Louis Caron.

Des chars de combat Leopard 2 de l'armée polonaise lors d'un exercice militaire à Nowa Deba (Pologne), le 8 avril 2022. (STR / NURPHOTO VIA AFP)

(STR / NURPHOTO VIA AFP)