Guerre en Ukraine : la Commission européenne propose une aide "jusqu'à 9 milliards d'euros" à Kiev, sous forme de prêts

L'Union européenne a déjà mobilisé près de 4,1 milliards d'euros pour soutenir l'Ukraine dans le domaine économique, social et financier, selon l'exécutif européen.

Le drapeau européen flotte à Bruxelles, en Belgique, le 24 avril 2022.
Le drapeau européen flotte à Bruxelles, en Belgique, le 24 avril 2022. (NICOLAS ECONOMOU / NURPHOTO / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La Commission européenne a proposé, mercredi 18 mai, une "nouvelle assistance macrofinancière" à l'Ukraine d'un montant "allant jusqu'à 9 milliards d'euros en 2022", sous forme de prêts, pour aider ce pays à faire face aux conséquences de la guerre. L'Union européenne a déjà mobilisé près de 4,1 milliards d'euros pour soutenir le pays dans le domaine économique, social et financier, selon l'exécutif européen. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a salué ce soutien européen dans un message sur Twitter (en anglais). Ce direct est désormais terminé.

Le procès de Vadim Chichimarine ajourné. Jugé au tribunal de district Solomiansky en Ukraine pour crime de guerre, Vadim Chichimarine, un soldat russe de 21 ans, participe au premier procès du genre depuis l'entrée des troupes russes dans le pays. Il est accusé d'avoir abattu un civil de 62 ans le 28 février dans le nord-est de l'Ukraine. Il a plaidé coupable mercredi, mais son procès a ensuite été ajourné à jeudi.

La Russie expulse 34 diplomates français. L'ambassadeur français à Moscou a été convoqué, mercredi, au ministère russe des Affaires étrangères et s'est vu remettre une note signifiant que "34 collaborateurs des établissements diplomatiques français en Russie ont été déclarés persona non grata", relève la diplomatie russe dans un communiqué. Le Quai d'Orsay a réagi en "condamnant fermement" ces expulsions et a déploré la décision des autorités russes "qui ne repose sur aucun fondement légitime".

La bataille d'Azovstal est terminée. Le ministère russe de la Défense a annoncé que 959 militaires ukrainiens s'étaient rendus depuis lundi et s'étaient "constitués prisonniers". Parmi eux, 80 sont blessésLes autorités ukrainiennes veulent, elles, organiser un échange de prisonniers de guerre.

 La Finlande et la Suède bientôt à l'Otan ? Les ambassadeurs des deux pays ont remis leur demande d'adhésion au secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg. "C'est un moment historique à un moment critique pour notre sécurité", a réagi l'intéressé, souhaitant "conclure rapidement" le processus d'adhésion. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

23h50 : Sauf s'ils sont accusés de crimes de guerre, les prisonniers ukrainiens évacués d'Azovstal ne devraient pas pouvoir être poursuivis par la justice russe. Selon les conventions de Genève, les prisonniers de guerre ne doivent pas être poursuivis pour leur participation aux hostilités. Leur détention ne doit pas être considérée comme une forme de punition mais comme un moyen d'empêcher toute participation ultérieure au conflit, explique The Guardian (en anglais).

23h38 : ⚡️Azovstal bombing may put Azov Sea on the brink of extinction.According to Mariupol City Council, Russia’s bombing of the plant could severely damage its facilities for storing hazardous chemicals. Their leakage could kill all marine life in the sea.📷 Mariupol City Council https://t.co/hE9P9AQRMa

23h37 : Sur sa chaine Telegram, le conseil municipal de Marioupol estime que les bombardements de l'usine d'Azovstal auront des répercussions dans la mer d'Azov. Les produits chimiques stockés dans l'usine pourraient se déverser dans la mer et affecter la faune et la flore.

22h11 : Afin de lutter contre la crise alimentaire mondiale, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, appelle la Russie à libérer les exportations de céréales ukrainiennes. Dans le même temps, "la nourriture et les engrais russes doivent avoir un accès complet et sans restriction aux marchés mondiaux", a-t-il réclamé.

22h03 : 18.05.2022 Азовсталь Боротьба триває https://t.co/6tsi4uXypz

22h03 : Bogdan Krotevich, chef du régiment Azov à Marioupol, semble être resté dans l'usine d'Azovstal. "La lutte continue", écrit-il sur son compte Twitter.

21h54 : Les Etats-Unis affichent un soutien déterminé à la demande d'adhésion à l'Otan de la Finlande et de la Suède. "Nous sommes confiants" quant "à la possibilité de répondre aux inquiétudes de la Turquie", a déclaré le conseiller de Joe Biden pour la sécurité nationale Jake Sullivan. Ankara s'oppose en effet àl'adhésion de ces deux pays à l'alliance.

21h58 : Combien de combattants reste-il à Azovstal ? "Les commandants et les combattants de haut rang du (régiment) Azov ne sont pas encore sortis", a assuré Denis Pouchiline, un chef séparatiste prorusse. D'après lui, un millier de membres de cette unité paramilitaire intégrée à l'armée ukrainienne s'y trouvent toujours.

21h31 : Occupé pendant trois mois par les forces russes, le village ukrainien Vilkhivka a été libéré il y a une dizaine de jours. Sur place, il reste des roquettes dans les talus, un corps de soldat que personne ne veut ramasser et des habitants hébétés. Reportage de France 2.

21h21 : Objectif : plus d'indépendance énergétique. L'Allemagne, le Danemark, les Pays-Bas et la Belgique ont annoncé vouloir installer pour près de 150 gigawatts d'éoliennes en mer du Nord d'ici à 2050, pour se passer d'hydrocarbures russes.

21h05 : La région Île-de-France a voté à l'unanimité une aide d'urgence supplémentaire d'un montant global de 1,1 million d'euros. Cette aide s'ajoute à une première enveloppe de 500 000 euros votée en mars, pour les civils ukrainiens réfugiés en France ou restés sur place.

21h02 : La Société Générale annonce avoir finalisé la cession de Rosbank, poids lourd bancaire russe dans lequel elle était actionnaire majoritaire. Elle se traduira par une perte nette d'environ 3,2 milliards d'euros au deuxième trimestre, a précisé le groupe français.

20h04 : Il n'existe à ce jour aucun bilan global des victimes civiles du conflit. Rien qu'à Marioupol, les autorités ukrainiennes ont parlé il y a plusieurs semaines de 20 000 morts. Et les enquêteurs ukrainiens affirment avoir identifié "plus de 8 000 cas" présumés de crimes de guerre.

20h03 : Sur le site d'Azovstal à Marioupol, "959 combattants (ukrainiens) dont 80 blessés se sont constitués prisonniers" en deux jours, a affirmé le ministère russe de la Défense, une information non commentée par Kiev pour le moment.

20h00 : 20 heures, l'heure de faire le point sur l'actualité :



• Les Etats-Unis ont rouvert leur ambassade à Kiev, fermée mi-février avant l'invasion russe de l'Ukraine, a annoncé le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken. Suivez notre direct.

Jérôme Peyrat, le candidat investi par Ensemble ! aux élections législatives, condamné en 2020 pour des violences envers une ex-compagne, retire finalement sa candidature après une série de critiques dans la classe politique.

• Attendu sur la Croisette par de nombreux fans, Tom Cruise a monté les marches pour l'avant-première de son film Top Gun : Maverick.


Plusieurs records de température maximale pour le mois de mai ont été battus ou égalés, dans le Sud-Est, le Centre-Est et le Sud-Ouest, notamment à Albi (33,7 °C), Toulouse (33,4 °C) ou Montélimar (33,8 °C), a annoncé Météo-France. Un météorologue explique pourquoi il fait si chaud à cette période de l'année.

19h55 : La Banque mondiale va consacrer au cours des 15 prochains mois 12 milliards de dollars à de nouveaux projets destinés à répondre à la crise alimentaire dans le monde. La majorité des ressources ira aux pays d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Europe de l'Est et d'Asie centrale et du Sud.

19h35 : Russian MP Alexei Zhuravlyov on plans by Finland and Sweden to join Nato:"We don't care how many countries we have to destroy. 28 or 30. Even for 32 we've got plenty (of nukes)!" https://t.co/zeH7pRexXK

19h35 : Lors d'une intervention à la télévision russe, le député russe Alexei Zhuravlyov a abordé la volonté d'adhésion à l'Otan de la Suède et de la Finlande. "Peu importe le nombre de pays que nous devons détruire. 28 ou 30. Même pour 32, nous avons beaucoup de bombes nucléaires", cite un journaliste de la BBC.

19h28 : Depuis le mois d'avril, les témoignages de viols commis par l'armée russe se multiplient. Dans un échange téléphonique intercepté par l'armée ukrainienne, l'épouse d'un soldat russe discute de ces crimes avec son mari. "Viole-les, oui, mais ne me dis rien (...) je te le permets, il suffit d'utiliser un préservatif", dit-elle en riant.

18h30 : Le président ukrainien Volodymyr Zelensky propose de prolonger la loi martiale dans le pays jusqu'à la fin de l'été. En vigueur depuis le 24 février, cette loi qui augmente les pouvoirs de l'armée doit expirer le 24 mai, rapporte The Kiyv Independent (en anglais).

18h03 : Voici un nouveau point sur l'actualité en ce début d'après-midi :

L'investiture de Jérôme Peyrat par la majorité présidentielle avait mis le feu aux poudres. Le candidat investi par Ensemble ! aux élections législatives, condamné en 2020 pour des violences envers une ex-compagne, retire finalement sa candidature après une série de critiques dans la classe politique.

• La cour d'appel de Paris a tranché. La juridiction a confirmé la mise en examen du groupe cimentier Lafarge pour "complicité de crimes contre l'humanité" concernant ses activités jusqu'en 2014 en Syrie.

• Le premier procès d'un soldat russe pour crime de guerre depuis l'entrée des troupes de Moscou sur le territoire ukrainien a commencé à Kiev. Vadim Chichimarine, 21 ans, est accusé d'avoir abattu un civil de 62 ans le 28 février. A l'ouverture de l'audience, il a plaidé coupable. Son procès a ensuite été ajourné à demain.

• C'est probablement la journée la plus chaude de la semaine. Plusieurs records de chaleur ont été battus ou égalés dans le Sud-Est et le Sud-Ouest, selon Météo-France. Pourquoi fait-il aussi chaud dès la mi-mai ? On a posé la question à un météorologue.


17h33 : Reporters sans frontières (RSF) a ouvert un deuxième centre de la liberté de la presse en Ukraine, à Kiev, deux mois après un premier à Lviv. Cette nouvelle antenne "permettra de développer encore" les activités de "distribution de casques et de gilets pare-balles, entre autres, et de formation" à destination des reporters sur place, ukrainiens ou non. RSF a déjà fourni "440 gilets pare-balles" aux journalistes couvrant l'invasion russe.

17h08 : C'est la première fois que Moscou bannit un média occidental depuis le début de l'offensive russe en Ukraine. La Russie annonce fermer le bureau de Moscou de la radio-télévision canadienne CBC et l'annulation des accréditations et visas de ses journalistes, en réplique à l'interdiction de diffusion de chaînes du groupe russe RT au Canada.

16h55 : Bonjour @Lou. Eh bien non... Les autorités ukrainiennes ont annoncé l'arrestation de Vadim Chichimarine début mai sans donner de détail, tout en publiant une vidéo dans laquelle il disait être venu combattre en Ukraine pour "soutenir financièrement sa mère".

16h55 : Savez-vous comment ils ont retrouvé ce soldat russe? Merci et bonne journée

16h52 : Bonjour @keloumat @bizarre @philroine@hotmail.fr. Vous êtes nombreux à me poser la question. Nous avons finalement flouté le visage du soldat russe inculpé pour crime de guerre sur tous nos supports car nous avons considéré que les accords internationaux nous y invitaient fortement.

16h52 : Pourquoi le visage du soldat russe se retrouve-t-il maintenant flouté sur FI ? Merci pour votre travail !

16h52 : Bonjour FI ! comment expliquer que lors de son procès le visage de Vadim Chichimarine, le jeune soldat russe soit tout d'un coup flouté, alors que toutes les chaines de TV l'ont montré plein cadre lors des reportages précédent l'audience ?

16h52 : Pourquoi est-ce que ce matin on pouvais voir le visage du soldat russe accusé de crimes de guerre et que cet après midi son visage est flouté ? #UKRAINE

16h46 : Pour répondre à la demande de l'Union européenne qui souhaite se passer du gaz russe d'ici 2030, la Norvège pousse sa production de gaz liquéfié au maximum. Reportage dans l'une des principales usines de traitement, sur la côte sud-ouest norvégienne.

15h07 : "Toutes mes données personnelles, y compris mon passeport, mes numéros de téléphone, mes comptes sur les réseaux sociaux, ont fuité vers des sources publiques russes. À présent, je subis de nombreuses attaques. Des Russes menacent de me retrouver et de me tuer."

Iryna Zemlyana raconte les milliers de messages de menaces qu'elle a reçus dès les premières heures après son geste. "Les Russes sont prêts à tuer pour leur ambassadeur légèrement taché de bortsch polonais", écrit-elle.

15h33 : Parmi ces militants se trouvait Iryna Zemlyana, une journaliste ukrainienne. Dans un message posté sur sa page Facebook lundi, elle explique avoir été obligée de quitter Varsovie sous escorte, quelques jours après l'action contre l'ambassadeur. C'était devenu trop dangereux pour elle de rester, selon la police polonaise.

15h04 : L'image a fait le tour du monde. Sergueï Andreev, l’ambassadeur russe en Pologne, a été aspergé de faux sang à Varsovie le 9 mai, alors qu’il allait rendre hommage aux soldats soviétiques morts au cours de la Seconde Guerre mondiale. Une action menée par plusieurs militants ukrainiens qui dénonçaient la guerre menée par la Russie.

L'ambassadeur russe en Pologne, Sergueï Andreev, recouvert de faux sang à Varsovie le 9 mai 2022 (WOJTEK RADWANSKI / AFP)

(WOJTEK RADWANSKI / AFP)

15h01 : Le célèbre street artiste ukrainien Gamlet Zinkivsky est revenu à Kharkiv pour peindre les murs de sa ville natale détruite par le passage de l'armée russe. Une action politique en soutien à la population et aux soldats qui se battent depuis deux mois.

L'artiste de rue ukrainien Gamlet Zinkivskyi peint sur une planche de bois dans une rue de Kharkiv, le 16 mai 2022, en pleine invasion de l'Ukraine par la Russie. (DIMITAR DILKOFF / AFP)

(DIMITAR DILKOFF / AFP)

14h57 : Le procès du soldat russe Vadim Chichimarine a été ajourné à demain. Le correspondant de Radio France sur place ignore pourquoi. Un média ukrainien spécialisé sur la justice et les droits de l'homme avance de son côté que c'est en raison de la présence importante de journalistes sur place.

14h18 : Les Français ne sont pas les seuls concernés. La diplomatie russe va expulser 24 diplomates italiens et 27 espagnols, en représailles à celles de Russes dans la foulée de l'offensive russe contre l'Ukraine. "C'est un acte hostile mais il faut absolument éviter de rompre les relations diplomatiques", a réagi le chef du gouvernement italien Mario Draghi.

14h13 : Bruxelles propose "une nouvelle assistance macrofinancière exceptionnelle" pour l'Ukraine d'un montant allant "jusqu'à 9 milliards d'euros en 2022", annonce la présidente de la Commission européenne. Ursula von der Leyen n'a pas donné plus de précisions sur la forme que prendrait cette "assistance".

14h05 : Voici un nouveau point sur l'actualité en ce début d'après-midi :

• Le premier procès d'un soldat russe pour crime de guerre depuis l'entrée des troupes de Moscou sur le territoire ukrainien a commencé à Kiev. Vadim Chichimarine, 21 ans, accusé d'avoir abattu un civil de 62 ans le 28 février. A l'ouverture de l'audience, il a plaidé coupable.

• C'est probablement la journée la plus chaude de la semaine. Des températures aux alentours de 35 °C sont attendues dans le Sud et des records risquent d'être battus. Pourquoi fait-il aussi chaud dès la mi-mai ? On a posé la question à un météorologue.

"C'est un honnête homme." L'opposition condamne les propos de Stanislas Guérini sur la candidature de Jérôme Peyrat. L'ancien conseiller de l'Elysée a été investi en Dordogne sous les couleurs de la majorité malgré sa condamnation pour violences conjugales.


• Tom Cruise est attendu ce soir sur le tapis rouge du Festival de Cannes pour présenter la suite de Top Gun. L'occasion pour nous de plonger dans les relations entre Hollywood et la Croisette. Suivez la journée par ici.

13h58 : Le soldat russe jugé pour crime de guerre plaide coupable.

12h58 : "La décision des autorités russes ne repose sur aucun fondement légitime."

La porte-parole du Quai d'Orsay déplore la décision de la Russie. "Le travail de ces diplomates et des personnels de notre ambassade en Russie, dont la France salue le courage et le grand professionnalisme, s’inscrit à l’inverse pleinement dans le cadre de la convention de Vienne sur les relations diplomatiques et consulaires", a-t-elle déclaré.

12h58 : Le Quai d'Orsay "condamne fermement" l'expulsion par Moscou de 34 diplomates français. "Cette décision est présentée par la partie russe comme une réponse aux décisions de la France, notifiées les 4 et 11 avril derniers, d'expulser plusieurs dizaines d'agents russes agissant sur notre territoire", regrette la porte-parole du ministère des Affaires étrangères lors d'un point-presse.

12h40 : Le mois dernier, c'est la France qui avait expulsé 41 diplomates russes, soupçonnés de se livrer à des activités d'espionnage. La sanction s'inscrivait dans "une démarche européenne". Au début du mois d'avril, près de 200 diplomates russes ont été expulsés d'Europe en 48 heures.

12h37 : L'ambassadeur de France à Moscou a été convoqué au ministère russe des Affaires étrangères et s'est vu remettre une note signifiant que "34 collaborateurs des établissements diplomatiques français en Russie ont été déclarés 'persona non grata'", selon un communiqué de la diplomatie russe. Ils doivent quitter la Russie d'ici deux semaines.

12h34 : La Russie annonce l'expulsion de 34 diplomates français.

12h40 : Soutenir le terrorisme et demander [notre] appui est un manque de cohérence", a insisté Recep Tayyip Erdogan. Comme nous l'expliquons dans cet article, le président de la Turquie reproche aux deux pays nordiques d'héberger des membres du PKK, le Parti des travailleurs du Kurdistan, qu'il considère comme une organisation terroriste.

12h40 : Le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui menace de bloquer l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'Otan, espère que ses "alliés entendront [ses] inquiétudes" et le "soutiendront". "Nous ne pouvons dire oui", a-t-il répété.

14h15 : Son visage juvénile était apparu vendredi aux caméras du monde entier, lors d'une audience préliminaire. Vadim Chichimarine, un soldat russe âgé de 21 ans, crâne rasé et jogging gris et bleu, était arrivé menotté au petit tribunal de district Solomiansky en Ukraine. C'est lui qui est jugé à partir d'aujourd'hui pour crime de guerre. Il s'agit du premier procès de ce genre en Ukraine depuis l'entrée des troupes russes sur son territoire. Franceinfo revient en quatre questions sur ce procès.

Le soldat russe Vadim Chichimarine, 21 ans, lors d\'une audience préliminaire en vue de son procès au tribunal à Kiev, en Ukraine, le 13 mai 2022.


(EFREM LUKATSKY / AP / SIPA)

12h19 : "Nous n'avons jusqu'à présent aucune information. Et les possibilités d'aider [le prévenu] sont très limitées en l'absence de représentation diplomatique."


Le Kremlin assure n'avoir aucune information sur le cas du soldat russe jugé pour crime de guerre en Ukraine, tout en accusant Kiev de fabriquer les accusations de ce type visant la Russie.

12h06 : Il est midi et des poussières, voici les principaux titres :

"C'est un honnête homme." L'opposition condamne les propos de Stanislas Guérini sur la candidature de Jérôme Peyrat. L'ancien conseiller de l'Elysée a été investi en Dordogne sous les couleurs de la majorité malgré sa condamnation pour violences conjugales.

• C'est probablement la journée la plus chaude de la semaine. Des températures aux alentours de 35 °C sont attendues dans le Sud et des records risquent d'être battus.

• Tom Cruise est attendu ce soir sur le tapis rouge du Festival de Cannes pour présenter la suite de Top Gun. L'occasion pour nous de plonger dans les relations entre Hollywood et la Croisette. Suivez la journée par ici.

• La Finlande et la Suède ont officiellement soumis leurs demandes d'adhésion à l'Otan. "C'est un moment historique à un moment critique pour notre sécurité", estime Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l'alliance. Suivez la situation dans notre direct.

11h54 : Pourquoi l'armée russe n'arrive-t-elle toujours pas, comme dans la première phase du conflit, à progresser sur le terrain ? Retrouvez les explications de notre journaliste Franck Cognard, qui relève que la guerre est entrée dans une phase d'usure.