Conflit entre l'Ukraine et la Russie : "La France n'est pas en guerre, l'Otan n'est pas en guerre", martèle Jean-Yves Le Drian

"Nous sommes solidaires de l'Ukraine par des équipements militaires que nous fournissons", a estimé le ministre des Affaires étrangères sur France 2.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, le 1er mars 2022 en Pologne.
Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, le 1er mars 2022 en Pologne. (MATEUSZ WLODARCZYK / NURPHOTO / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La France soutient l'Ukraine mais n'est pas en guerre. C'est ce qu'a martelé le ministre des Affaires étrangères français, dimanche 6 mars, dans "20H30 le dimanche", sur France 2. "La France n'est pas en guerre, l'Otan n'est pas en guerre, pas de soldat sur le terrain, a expliqué Jean-Yves Le Drian. Mais nous sommes solidaires de l'Ukraine par des équipements militaires que nous fournissons parce que nous sommes totalement solidaires jusqu'au bout." Ce direct est désormais terminé.

 Des renforts vont-ils arriver en Ukraine ? Près de 20 000 combattants étrangers se sont portés volontaires pour aider le pays à se battre contre l'armée russe qui tente d'envahir le pays, a déclaré dimanche 6 mars le ministre ukrainien des Affaires étrangères. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait annoncé, fin février, la création d'une "légion internationale" de combattants étrangers pour l'aider à repousser l'invasion russe.

 Pas de cessez-le-feu à Marioupol. La deuxième tentative d'évacuation des habitants de Marioupol a une nouvelle fois été "interrompue", a annoncé le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), qui avait ouvert un peu plus tôt le passage. Cette grande ville portuaire stratégique du sud-est de l'Ukraine est encerclée par les forces russes et leurs alliés depuis plusieurs jours.

  La guerre ne fait pas l'unanimité en Russie. Au moins 1 100 personnes manifestant contre l'intervention militaire en Ukraine ont été arrêtées dimanche 6 mars, dans une trentaine de villes russes, a annoncé l'ONG OVD-Info, spécialisée dans le suivi des manifestations.

 L'armée russe maintient la pression sur le sud de l'Ukraine et sur Kiev. Selon un rapport de l'état-major ukrainien publié dimanche sur Facebook, l'armée russe poursuivait son offensive, "concentrant ses principaux efforts sur les environs des villes de Kiev, Kharkiv et Mykolaïv", au onzième jour de l'invasion du pays.

 Au moins 1,3 million de réfugiés ukrainiens dans les pays limitrophes. "Plus de 1,3 million de réfugiés sont arrivés ces derniers jours dans les pays voisins", a déclaré dimanche sur franceinfo Céline Schmitt, porte-parole en France du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés. Cette dernière réclame la mise en place "d'une aide d'urgence" et "un hébergement d'urgence pour les personnes qui arrivent".

 Plus de 40 000 personnes dans la rue en France. Des milliers de manifestants ont défilé samedi après-midi dans toute la France pour dénoncer l'invasion de l'Ukraine par la Russie et dire "non à la guerre en Europe". Ils étaient notamment plusieurs milliers à Paris, entre la place de la République et celle de la Bastille.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

08h08 : A 23 heures, voici un dernier point sur l'actualité de ce dimanche :

"La France n'est pas en guerre, l'Otan n'est pas en guerre", a martelé le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian sur France 2, après un nouvel échange téléphonique entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine. Le président russe reste déterminé à atteindre ses objectifs "par la négociation ou par la guerre", selon l'Elysée.

Au onzième jour de leur invasion, les forces russes ont détruit un aéroport dans le centre de l'Ukraine et poursuivent leur siège de Marioupol, le grand port du sud-est de l'Ukraine, où l'opération d'évacuation des civils a de nouveau été interrompue.

L'homme suspecté d'avoir agressé Yvan Colonna a été mis en examen pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste". Des échauffourées ont éclaté lors de la manifestation à Corte (Haute Corse) en soutien à l'indépendantiste corse.

• Un dimanche politique. Marion Maréchal a officialisé son soutien à Eric Zemmour, lors d'un meeting du candidat d'extrême droite à Toulon. De son côté, Jean-Luc Mélenchon a rassemblé ses soutiens à Lyon.

22h42 : Le journaliste de France Télévisions, Mohamed Bouhafsi, s'est entretenu avec le maire de Kiev, Vitali Klitschko. Une interview à retrouver demain soir sur France 5 dans "C à vous".

07h46 : Lizia et Valery ont décidé de se dire "oui". A Kiev, la ligne de front est proche mais l'écho de la guerre s'est tu. Un calme providentiel, le temps d'une cérémonie traditionnelle orthodoxe, version kaki et casques lourds. Sur le front, c'est le commandant de la section qui les a mariés.



(FRANCE 2)

07h46 : L'ONG OVD-Info publie un nouveau bilan des arrestations en Russie. Plus de 4 600 personnes manifestant sans autorisation contre la guerre en Ukraine ont été interpellées dans une soixantaine de villes. Ce qui porte à plus de 13 000 le nombre de militants arrêtés depuis le déclenchement de l'invasion russe, le 24 février, selon l'organisation.

07h33 : Plus d'un million de réfugiés d'Ukraine sont arrivés en Pologne depuis l'invasion russe, annoncent les garde-frontières polonais. "C'est un million de tragédies humaines, un million de personnes chassées de leurs maisons par la guerre. Un million de personnes qui ont entendu les garde-frontières leur dire, une fois la frontière franchie : 'Vous êtes en sécurité'", écrivent-ils sur Twitter.

07h32 : Au 11e jour de leur invasion, les forces russes ont détruit un aéroport dans le centre de l'Ukraine et poursuivent leur siège de Marioupol, le grand port du Sud-Est. Les lignes de front ont peu évolué ces dernières heures, la capitale Kiev restant sous contrôle ukrainien, tout comme Kharkiv (nord-est), malgré d'intenses bombardements russes. Franceinfo résume les principaux événements du jour en Ukraine.

Un pont détruit près de Kiev en Ukraine, le 6 mars 2022. (ANDREA FILIGHEDDU / NURPHOTO / AFP)

(ANDREA FILIGHEDDU / NURPHOTO / AFP)

07h32 : Une vingtaine de pays occidentaux s’organisent pour la livraison d'armes sur le sol ukrainien depuis la Pologne. Une équipe de France Télévisons s'est rendue sur l'une des bases, où chaque jour jusqu'à 18 avions gros-porteurs atterrissent avec à leur bord des armes et de l'assistance militaire. Les opérations sont menées avec discrétion. Impossible de déterminer ce qui se trouve dans les conteneurs, expliquent les journalistes.



(FRANCE 2)

21h46 : Bonsoir @Naima, la Russie a réclamé hier aux Etats-Unis des "garanties écrites" que les sanctions la visant en raison de la guerre en Ukraine ne concerneront pas sa coopération avec Téhéran, avant de relancer l'accord sur le nucléaire iranien. "Les sanctions adoptées contre la Russie n'ont rien à voir avec l'accord sur le nucléaire iranien", a rétorqué le chef de la diplomatie américaine. "Les deux choses sont totalement différentes", donc la requête russe est "hors sujet", a ajouté Antony Blinken.

21h46 : Bonsoir, Pouvez vous préciser la nature de la nouvelle demande de la Russie concernant le nucléaire iranien évoqué par le Secrétaire d'État américain ?Merci !

07h29 : À Kiev, Marc de Chalvron, envoyé spécial de France Télévisions, décrypte l'avancée des forces russes vers la capitale ukrainienne. "On est en train d'assister à un encerclement progressif de la ville. Par le Nord, où les troupes russes sont très proches, par l'Est, où les chars russes contournent la ville de Kharkiv pour foncer vers la capitale et à l'Ouest, où les combats font rage, à Irpin, qui n'est qu'à 15 kilomètres de Kiev."




(FRANCE 2)

07h28 : TikTok suspend la possibilité de poster de nouvelles vidéos sur sa plateforme en Russie. "Au regard de la nouvelle loi sur les 'informations mensongères', nous n'avons pas d'autre choix que de suspendre les directs et la mise en ligne de nouveaux contenus, (...) le temps d'étudier les conséquences possibles pour la sûreté" des employés de TikTok et de ses utilisateurs, a expliqué le réseau social dans une série de tweets.

07h28 : Dans les commentaires, @Puce13 me signale que le stade Vélodrome de Marseille, qui accueille en ce moment la rencontre OM-AS Monaco, s'est illuminé aux couleurs de l'Ukraine.

07h27 : Bonsoir @Raphaël, les Etats-Unis "travaillent activement" sur un accord avec la Pologne pour l'envoi d'avions de chasse à l'Ukraine, a déclaré aujourd'hui le secrétaire d'Etat américain, en visite en Moldavie. "Impossible de parler d'un calendrier mais je peux juste dire que nous étudions cela de manière très, très active", a ajouté Anthony Blinken.

21h21 : Bonsoir France Info, Est-ce que les Américains vont livrer des avions de chasse à la Pologne ? Merci

07h27 : Quelques précisions sur l'envoi de pastilles d'iode en Ukraine, évoqué par le ministre des Affaires étrangères sur France 2. L'ambassadeur de France en Ukraine, Etienne de Poncins, a déclaré à BFM TV que "2,5 millions de doses d'iode" seront fournies dans les prochains jours "pour pouvoir parer à tout danger nucléaire".

21h21 : Après Vladimir Poutine, Emmanuel Macron s'est de nouveau entretenu avec Volodymyr Zelensky. Lors de cet échange, il a notamment été question de la sécurité nucléaire et de la situation humanitaire en Ukraine, a appris le service politique de France Télévisions.

07h26 : Emmanuel Macron s'entretiendra mardi avec le président chinois, Xi Jinping, annonce Jean-Yves Le Drian. "On voit que la Chine est un peu hésitante" sur le conflit, ajoute le ministre des Affaires étrangères. Il rappelle que le pays s'est abstenu de voter la résolution de l'Assemblée générale de l'ONU exigeant le retrait de l'armée russe de Ukraine.

20h53 : Interrogé sur l'envoi de pastilles d'iode à l'Ukraine, Jean-Yves Le Drian répond que la France "a envoyé différents produits médicaux".

07h26 : "La France n'est pas en guerre, l'Otan n'est pas en guerre, [nous n'avons] pas de soldat sur le terrain."

"Mais nous sommes solidaires de l'Ukraine par des équiments militaires que nous fournissons parce que nous sommes totalement solidaires jusqu'au bout", poursuit le ministre.

20h45 : Il y a quelques minutes, l'Agence internationale de l'énergie atomique a exprimé sa "profonde inquiétude" à la suite d'informations concernant l'interruption des communications avec la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijia. L'organisme de surveillance des Nations unies dans le domaine du nucléaire a déclaré que l'Ukraine l'avait informée que la direction de cette centrale, située dans le sud-est du territoire ukrainien, était désormais sous les ordres des forces russes.

07h25 : "Il faut être extremement vigilant sur les garanties de sécurité nucléaire dans ce pays."

"L'Ukraine est un pays qui a une quinzaine de réacteurs nucléaires", rappelle Jean-Yves Le Drian, quelques jours après l'attaque russe sur la centrale nucléaire de Zaporijia. Les gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique vont se réunir demain précise le ministre.

20h38 : "Nous ne sommes pas en guerre contre Russie, c'est la Russie qui est en guerre contre l'Ukraine", martèle Jean-Yves Le Drian. "Et nous sommes solidaires" avec "les Ukraniens", déclare le ministre.

20h36 : Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, est l'invité de "20h30, le dimanche" en ce moment sur France 2.



(FRANCE 2)


07h23 : En raison des sanctions de l'Union européenne prises contre la Russie, les avions fabriqués par Airbus à Toulouse pour Aeroflot sont immobilisés ou ne pourront pas être livrés. La compagnie russe a commandé vingt-deux A350 au constructeur européen. Treize doivent encore être fabriqués d'ici 2023 et trois autres ont été livrés au cours des dernières semaines, selon France 3 Occitanie.

Son contrat de livraison signé, cet Airbus 350-900 de la compagnie russe Aeroflot est depuis le 5 janvier 2022 stocké sur l'aéroport de Châteauroux (Indre).

(MAXPPP)

07h20 : Les nouvelles sanctions du G7 contre la Russie pour son invasion de l'Ukraine devront surtout "toucher les oligarques" qui ont "profité de Poutine", selon le ministre allemand des Finances. "Nous travaillons sur d'autres sanctions", a-t-il expliqué à la télévision publique ARD.

20h07 : Après Visa et Mastercard, American Express suspend à son tour ses opérations en Russie. "Les cartes American Express émises dans le monde entier ne fonctionneront plus chez les commerçants ou distributeurs de billets en Russie. En outre, les cartes émises en Russie par des banques russes ne fonctionneront plus hors du pays dans le réseau mondial American Express", détaille l'entreprise dans un communiqué, qui précise également mettre fin à toutes ses opérations commerciales en Biélorussie.

07h18 : Il est un peu plus de 20 heures, et voici un nouveau point sur l'actualité :

Vladimir Poutine reste déterminé à atteindre ses objectifs "par la négociation ou par la guerre", selon l'Elysée. Le président russe s'est entretenu pendant 1h45 avec Emmanuel Macron.

• La deuxième tentative d'évacuation de Marioupol est "interrompue", selon le Comité international de la Croix-Rouge. La ville portuaire du sud-est de l'Ukraine est soumise à d'intenses bombardements. Suivez notre direct.

• Un dimanche politique. Marion Maréchal a officialisé son soutien à Eric Zemmour, lors d'un meeting du candidat d'extrême droite à Toulon. De son côté, Jean-Luc Mélenchon a rassemblé ses soutiens à Lyon. Suivez notre direct.

• Le parquet national antiterroriste a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste", après l'agression d'Yvan Colonna en prison. Des échauffourées ont éclaté lors de la manifestation à Corte (Haute-Corse), en soutien à l'indépendantiste corse. Quatre gendarmes et 24 manifestants ont été blessés.

07h16 : Nous évoquions un peu plus tôt dans ce live l'athlète russe Ivan Kuliak qui a arboré hier un "Z" sur son justaucorps en soutien à l'armée russe. La Fédération internationale de gymnastique demande l'ouverture d'une procédure disciplinaire à son encontre. Elle dénonce un "comportement choquant" du gymnaste.

Le gymnaste russe Ivan Kuliak arborait le Z, symbole de l'armée russe pour l'invasion en Ukraine, le 5 mars sur la Coupe du monde de Doha au Qatar. (Capture d'écran Gymnovosti)

(GYMNOSTI)

19h47 : Eric Zemmour défend surtout une aide à la Pologne, estimant que "les Ukrainiens veulent aller en Pologne, rester à proximité de leurs proches qui se battent et pouvoir rentrer en Ukraine".


07h15 : Eric Zemmour change de position sur l'accueil des réfugiés ukrainiens, qu'il a qualifié pendant son meeting "de vrais réfugiés de guerre". Après s'être montré réticent, le candidat d'extrême droite estime désormais que "pour ceux qui préfèrent venir en France (…) il faut les accueillir le temps que les bombardements cessent".

07h15 : Face aux tensions avec la Russie, le gouvernement danois veut rejoindre la politique de défense de l'Union européenne. L'exécutif va organiser un référendum le 1er juin, a annoncé la Première ministre. Mette Frederiksen a "vivement" appelé les Danois à lever cette dérogation qui tient le pays scandinave, membre de l'Otan, à l'écart de la politique de l'UE en matière militaire.

07h10 : Qu'est-ce qu'on regarde à la télé ce soir ? Voici quelques suggestions :



•Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, sera l'invité de "20h30, le dimanche", sur France 2.



• A 20h50, "C dans l'air" vous propose une émission spéciale consacrée à la guerre en Ukraine. A suivre sur France 5.



• Pour voir ou revoir un classique du cinéma, rendez-vous sur Arte à 21h05 avec Il était une fois en Amérique, de Sergio Leone.

07h09 : Des frappes russes ont "complètement détruit" l'aéroport de la ville de Vinnytsia, à quelque 200 kilomètres au sud-ouest de Kiev, a annoncé Volodymyr Zelensky. Le ministère russe de la Défense a confirmé ces frappes.

07h08 : De Caen à Bordeaux, de Lyon à Nice, des milliers de personnes ont défilé aujourd'hui, en soutien à l'Ukraine. Voici quelques images.



(PHILIPPE LOPEZ / AFP)







(VALERY HACHE / AFP)

19h05 : A Kharkiv, la tente du mouvement d'insurrection Euromaïdan a été reconstruite, cinq jours après avoir été touchée par un missile russe, rapporte notre journaliste Raphaël Godet.

07h07 : Près de 20 000 combattants étrangers se sont portés volontaires pour aider l'Ukraine à combattre l'armée russe qui tente d'envahir le pays, a déclaré le ministre des Affaires étrangères ukrainien. "Ils viennent principalement de pays européens", a déclaré Dmytro Kouleba sur la chaîne américaine CNN. Le président Volodymyr Zelensky avait annoncé fin février la création d'une "légion internationale" de combattants étrangers, pour l'aider à repousser l'offensive.

07h06 : Bonsoir, vous faites référence à Ivan Kuliak, médaillé de bronze en barres parallèles lors de la coupe du monde de gymnastique artistique à Doha (Qatar), qui a affiché son soutien aux forces militaires russes ayant envahi l'Ukraine. Sur le podium, l'athlète de 20 ans a porté sur son justaucorps la lettre "Z", semblable à celle inscrite sur de nombreux véhicules militaires russes en Ukraine. Pour l'heure, il n'a pas été sanctionné par la Fédération internationale de gymnastique.

18h55 : #PARALYMPIQUES Bonjour FILe gymnaste russe a t il été sanctionné pour avoir affiché le "Z" sur son maillot en soutien de l'invasion de l'Ukraine ?

18h38 : Le chef d'orchestre russe Tugan Sokhiev annonce avoir quitté ses fonctions de directeur musical du Théâtre Bolchoï à Moscou et de l'Orchestre national du Capitole de Toulouse, évoquant "l'option impossible de choisir entre [s]es musiciens russes et français bien-aimés" et se disant opposé à "tout conflit sous quelque forme que ce soit".





(ERIC CABANIS / AFP)

18h33 : Bonjour @couscous, l'identité du remplaçant de Nikita Mazepin n'a pas encore été communiquée par l'écurie de Formule 1, mais elle devrait l'être avant les deuxièmes et derniers essais d'avant saison à Bahreïn du 10 au 12 mars. Pour rappel, Haas a décidé hier de mettre fin "avec effet immédiat" au contrat du pilote russe et au partenariat avec son sponsor titre, également russe, Uralkali.

Le pilote russe, Nikita Mazepin, lors de la séance d'essais du Grand Prix de Formule 1 d'Abu Dhabi, sur le circuit Yas Marina, le 9 décembre 2021. (GIUSEPPE CACACE / AFP)

(GIUSEPPE CACACE / AFP)

18h32 : Qui va remplacer Nikita Mazepin dans l'écurie Haas pour le premier grand prix de formule 1 ?

18h26 : Une image symbolique. Un drapeau ukrainien a été hissé devant le Mémorial de Caen (Calvados), rapporte France 3 Normandie. Sur l’esplanade du général Eisenhower, plusieurs milliers de personnes sont venues exprimer leur soutien à l'Ukraine.

Dimanche 6 mars, des milliers de personnes ont assisté à la levée du drapeau ukrainien, devant le Mémorial de Caen.

(FRANCE 3 NORMANDIE)

18h20 : En cette fin d'après-midi, il est l'heure de faire le point sur l'actualité.

Vladimir Poutine reste déterminé à atteindre ses objectifs "par la négociation ou par la guerre", selon l'Elysée. Le président russe s'est entretenu pendant une heure et 45 minutes avec Emmanuel Macron.

• La deuxième tentative d'évacuation de Marioupol est "interrompue", selon le Comité international de la Croix-Rouge. La ville portuaire du sud-est de l'Ukraine est soumise à d'intenses bombardements. Suivez notre direct.

• C'est désormais officiel. Marion Maréchal a officialisé son soutien à Eric Zemmour. Elle s'exprime en ce moment au meeting du candidat d'extrême droite à Toulon (Var). Jean-Luc Mélenchon, lui, a tenu un rassemblement à Lyon. Suivez ce dimanche politique dans notre direct.

• Le parquet national antiterroriste a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" après l'agression, en prison, d'Yvan Colonna, condamné pour l'assassinat du préfet Erignac.