Guerre en Ukraine : toute tentative russe de détourner l'énergie nucléaire ukrainienne serait "inacceptable", prévient Washington

La situation dans la centrale nucléaire de Zaporijjia devient critique puisqu'elle est désormais "totalement déconnectée" du réseau électrique, a annoncé l'opérateur ukrainien. 

Image satellite distribuée avec l\'aimable autorisation de Maxar Technologies, publiée le 19 août 2022, montre la centrale nucléaire de Zaporijjia, dans l\'est de l\'Ukraine.
Image satellite distribuée avec l'aimable autorisation de Maxar Technologies, publiée le 19 août 2022, montre la centrale nucléaire de Zaporijjia, dans l'est de l'Ukraine. (HANDOUT / SATELLITE IMAGE 2022 MAXAR TECH / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Washington met en garde la Russie. La diplomatie américaine a prévenu jeudi 25 août que toute tentative russe de détourner l'énergie nucléaire de l'Ukraine "vers les régions occupées" serait "inacceptable". "L'électricité qu'elle produit appartient de droit à l'Ukraine", a déclaré à la presse Vedant Patel, porte-parole du département d'Etat. "Aucun pays ne devrait transformer une centrale nucléaire en champ de bataille, et nous nous opposons à toute action de la Russie visant à détourner l'énergie de la centrale ou s'en servir comme d'une arme", a-t-il ajouté. Ce direct est désormais terminé.

 Conversation entre la France et la Russie au sujet de Zaporijjia. Une conversation entre le ministre des Armées Sébastien Lecornu et son homologue russe a eu lieu jeudi sur la mission éventuelle l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) à Zaporijjia. "L'importance de l’inspection de la centrale de Zaporojié par les représentants de l'AIEA et la volonté de leur fournir l'assistance nécessaire ont été soulignées", a annoncé l'Ambassade de Russie en France sur Twitter

 La centrale nucléaire de Zaporijjia "totalement déconnectée" du réseau électrique. La plus grande centrale d'Europe, sous contrôle russe et victime de plusieurs bombardements, est "totalement déconnectée" du réseau électrique après l'endommagement des lignes de communication, a annoncé, jeudi, l'opérateur ukrainien Energoatom. Ces dernières ont été abîmées par des "incendies" à proximité de la centrale et les "attaques terroristes" de la Russie ces derniers jours, assure Energoatom. 

Une gare frappée par des missiles russes. La Russie a affirmé avoir tué "plus de 200 militaires ukrainiens" dans une frappe ayant touché la gare ferroviaire de Tchaplyne dans la région de Dnipro (centre-est de l'Ukraine), mercredi. Le bilan est d'au moins "25 morts, dont deux enfants, et 32 blessés", selon des informations fournies jeudi matin sur Telegram par l'opérateur des trains ukrainiens. Les responsables "devront rendre des comptes", a averti le chef de la diplomatie de l'Union européenne, Josep Borrell.  

Un tribunal international dès l'an prochain ? Au septième mois de la guerre, Kiev a l'intention de créer dès l'an prochain un tribunal international, afin d'y juger le président russe, Vladimir Poutine, et les responsables de l'invasion de l'Ukraine, a révélé à l'AFP Andriï Smirnov, le chef-adjoint de l'administration présidentielle ukrainienne. "C'est la seule option pour que soient tenus rapidement responsables les criminels qui ont démarré la guerre contre l'Ukraine. La meilleure, la plus rapide et la plus efficace", a insisté le haut responsable. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

23h56 : Alors que la situation à la centrale nucléaire de Zaporijjia devient critique, le bilan de l'attaque russe à la gare de Tchaplyne, dans la région de Dnipro, s'est alourdi. Franceinfo revient sur les faits marquants du jour sur le front de la guerre en Ukraine.

Des travailleurs communaux dégagent les débris d'une maison détruite le 25 août 2022, après la récente frappe aérienne russe dans la ville de Chaplyne, dans la région de Dnipro, en Ukraine. (STR / AFP)

(STR / AFP)

23h16 : La diplomatie américaine prévient que toute tentative russe de détourner l'énergie nucléaire de l'Ukraine, où la centrale de Zaporijjia a été déconnectée du réseau national selon son opérateur, serait "inacceptable". "L'électricité qu'elle produit appartient de droit à l'Ukraine", a déclaré à la presse Vedant Patel, porte-parole du département d'Etat.Image satellite distribuée avec l\'aimable autorisation de Maxar Technologies, publiée le 19 août 2022, montre la centrale nucléaire de Zaporijjia, dans l\'est de l\'Ukraine.

(HANDOUT / SATELLITE IMAGE 2022 MAXAR TECH / AFP)

22h31 : Au-delà de la guerre, les deux dirigeants réunis à l'Elysée "échangeront sur les enjeux de la souveraineté européenne en matière de défense et de sécurité, ainsi que sur la coopération pour la pleine sécurisation du flanc oriental de l'Europe", détaille la présidence.

22h30 : Emmanuel Macron recevra lundi le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki pour discuter du soutien à l'Ukraine face à la Russie et des conséquences du conflit pour les Européens, annonce l'Elysée.



(Mateusz WLODARCZYK / AFP)

21h09 : Le ministre des Armées Sébastien Lecornu s'est entretenuavec son homologue russe Sergueï Choïgou sur la mission de l'AIEA à la centrale nucléaire de Zaporijjia. "L'importance de l’inspection de la centrale de Zaporijjia par les représentants de l'AIEA et la volonté de leur fournir l'assistance nécessaire ont été soulignées", a annoncé l'ambassade de Russie en France sur Twitter.Le ministre des Armées Sébastien Lecornu sortant de l\'Elysée, le 24 août 2022.

(BERTRAND GUAY / AFP)

20h58 : Au lendemain de la frappe russe qui a fait au moins 25 morts à la gare ferroviaire de Tchaplyne, dans la région de Dnipro, les équipes de France 2 ont rencontré des habitants de cette petite ville.

20h01 : Il est 20 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

L'opérateur ukrainien Energoatom fait état d'une "déconnexion totale de la centrale nucléaire de Zaporijjia du réseau électrique, pour la première fois dans son histoire". Suivez notre direct.

Emmanuel Macron est arrivé en Algérie pour une visite de trois jours qui vise à "refonder" la relation bilatérale entre Paris et Alger.

Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A inscrits à Pôle emploi a très légèrement augmenté le mois dernier, avec 19 500 inscrits en plus, selon les données du ministère du Travail.


Le PSG a hérité de la Juventus Turin, du Benfica Lisbonne et du Macabi Haïfa lors du tirage au sort de la Ligue des champions. L'OM sera opposé à Francfort, Tottenham et le Sporting Portugal et peut rêver.

18h03 : 18 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité de la journée :

L'opérateur ukrainien Energoatom fait état d'une "déconnexion totale de la centrale nucléaire de Zaporijjia du réseau électrique, pour la première fois dans son histoire". Suivez notre direct.

#ALGERIE Emmanuel Macron est arrivé en Algérie pour une visite de trois jours, visant à "refonder" la relation bilatérale entre Paris et Alger.


#CHÔMAGE Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A inscrits à Pôle emploi a très légèrement augmenté le mois dernier, avec 19 500 inscrits en plus, selon les données du ministère du Travail.


Quels adversaires pour Paris et Marseille ? Le tirage au sort de la phase de poules de la Ligue des champions débute à 18 heures à Istanbul (Turquie). Un événement que vous pouvez suivre dans notre direct.

18h03 : Bruno Chareyron, de la Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité (Criirad), rappelle que l'alimentation de la centrale est essentielle pour assurer le refroidissement des réacteurs, mais aussi des piscines de stockage de combustible irradié. D'après l'opérateur ukrainien Energoatom cet après-midi, l'approvisionnement en énergie de la centrale de Zaporijjia reste pour l'instant assuré, avec la centrale thermique voisine.

19h10 : Luc Lacroix, correspondant de France Télévisions à Moscou, s'est entretenu avec Bruno Chareyron de la Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité (Criirad). Il évoque une "situation confuse" et "potentiellement grave" à la centrale nucléaire de Zaporijjia (Ukraine). "La situation d’atteinte à la sûreté nucléaire que subit cette centrale depuis mars est grave", mais désormais, "on a passé un cap", décrypte-t-il. Il reste malgré tout des systèmes de secours à la centrale, mais de moins en moins.

17h55 : Une enquête du Monde révèle qu'une partie de la production de TotalEnergies alimente en kérosène des bases aériennes militaires russes, dont les avions bombardent des civils en Ukraine. Nous revenons en détail dans cet article sur ces révélations, démenties par le groupe français.

Le siège de TotalEnergies, à La Défense, Paris, le 10 août 2022. (MAXIME GRUSS / HANS LUCAS / AFP)


(MAXIME GRUSS / HANS LUCAS / AFP)

16h16 : Catherine Colonna, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, a par ailleurs échangé avec Rafael Grossi, directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). La ministre "a fait part de sa vive préoccupation concernant la dégradation de la situation sécuritaire autour de la centrale nucléaire de Zaporijjia", précise le Quai d'Orsay.

16h13 : "La France condamne avec la plus grande fermeté l’attaque russe qui a, de nouveau, visé hier des cibles civiles" à la gare de Tchaplyne (Ukraine), réagit le Quai d'Orsay. "En continuant de bombarder de façon indiscriminée des civils et des infrastructures civiles en Ukraine, la Russie poursuit ses violations du droit international humanitaire. Les responsables devront répondre de leurs actes."

16h11 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à nous interroger sur les conséquences de cette "déconnexion totale" de la centrale nucléaire de Zaporijjia du réseau électrique ukrainien. Nous savons à ce stade que l'approvisionnement en énergie de la centrale reste assuré grâce à la centrale thermique voisine, d'après Energoatom. L'opérateur ukrainien précise que "des opérations sont en cours pour connecter un réacteur au réseau" électrique.

Nous vous tiendrons bien sûr informés dès que nous aurons davantage d'éléments à ce sujet.

16h07 : Bonjour, quelles sont les conséquences de cette information ?Cette déconnexion pose-t-elle des risques de sûreté/sécurité ou, au contraire, cela signifie-t-il que la centrale est à l'arrêt et que tout risque est écarté ? Les Russes pourraient-ils en profiter pour la connecter à leur propre réseau électrique ? Merci pour votre réponse et pour votre travail

16h07 : Bonjour franceinfo et merci pour votre formidable travail. Qu'implique la déconnexion de la centrale nucléaire en Ukraine ? Merci beaucoup

16h06 : Bonjour FI, qu'est-ce que cela signifie ? Est-ce que cela à un impact sur le fonctionnement de la central ? Y a t'il un risque pour la sécurité, intégrité de celle-ci ?

16h03 : Selon les informations de l'opérateur ukrainien Energoatom sur Telegram, des incendies au niveau d'une centrale thermique près de la centrale nucléaire de Zaporijjia ont provoqué l'endommagement d'une ligne de communication entre la centrale et le réseau électrique ukrainien. "Trois autres lignes de transmission avaient été endommagées plus tôt du fait de tirs russes", affirme Energoatom.

15h44 : Après l'endommagement de lignes de communication, "les deux réacteurs de la centrale en fonctionnement ont été déconnectés du réseau. En conséquence, les actions des envahisseurs ont provoqué une déconnexion totale de la centrale nucléaire de Zaporijjia du réseau électrique", annonce l'opérateur ukrainien Energoatom sur Telegram. Zaporijjia, la plus centrale d'Europe située dans le sud de l'Ukraine, est contrôlée par les forces russes depuis le 4 mars.

15h37 : L'opérateur ukrainien Energoatom fait état d'une "déconnexion totale de la centrale nucléaire de Zaporijjia du réseau électrique, pour la première fois dans son histoire".

14h11 : 14 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité :

Le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, a fait une série de déclarations à l'approche de la rentrée scolaire. En matière de rémunération, aucun enseignant ne débutera sa carrière sous 2 000 euros nets mensuels, a-t-il insisté. Le président a également évoqué l'extension du Pass culture à tous les collégiens, ainsi que la création d'un "fonds d'innovation pédagogique" doté de 500 millions d'euros.

#ALGERIE Après son discours à la Sorbonne, Emmanuel Macron entame cet après-midi une visite officielle de trois jours en Algérie. Elle sera orientée "vers l'avenir, les start-up, l'innovation, la jeunesse, des secteurs nouveaux", selon l'Elysée.

Une frappe russe sur la gare ferroviaire de Tchaplyne a fait au moins 25 morts hier, dont deux enfants, et 31 blessés, selon un dernier bilan communiqué ce matin. Suivez notre direct.

#CORSE L'état de catastrophe naturelle a été reconnu pour plus de 70 communes de Corse, une semaine après des orages meurtriers.

13h20 : Six mois après le début de la guerre en Ukraine, comment la population russe vit-elle ce conflit ? Décryptage depuis Moscou avec le journaliste de France Télévisions Benjamin Delombre.

(FRANCEINFO)

13h14 : Kiev craignait des représailles russes hier, lors du Jour de l'indépendance ukrainien. Une frappe russe sur la gare de Tchaplyne a fait au moins 25 morts, dont deux enfants, et 31 blessés, selon l'opérateur des trains ukrainiens. Voici ce que l'on sait de cette attaque.

Un train et un véhicule détruits par une frappe russe à la gare de Tchaplyne, dans le centre de l’Ukraine, le 25 août 2022.  (MARYSE BURGOT /FRANCE TELEVISIONS)


(MARYSE BURGOT / FRANCE TELEVISIONS)

12h30 : Moscou, de son côté, affirme avoir tué hier "plus de 200 militaires ukrainiens" dans cette frappe sur la gare de Tchaplyne (Ukraine). Kiev fait état d'au moins 25 personnes tuées, dont deux enfants.

12h25 : The EU strongly condemns another heinous attack by Russia on civilians: in #Chaplyne on #UkraineIndependenceDay.Those responsible for Russian rocket terror will be held accountable.

12h28 : Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, réagit à l'attaque russe sur la gare de Tchaplyne (Ukraine). "L'UE condamne fermement une nouvelle attaque odieuse de la Russie contre des civils, à Tchaplyne, le Jour de l'indépendance en Ukraine", a-t-il réagi sur Twitter. Les responsables de cette "terreur russe" par ces frappes "devront rendre des comptes".

12h02 : Il est midi, c'est l'heure de faire un point sur l'actualité à la mi-journée :

Emmanuel Macron vient d'annoncer l'extension du Pass culture à tous les collégiens et la création d'un "fonds d'innovation pédagogique" doté de 500 millions d'euros. En matière de rémunération, aucun enseignant ne débutera sa carrière sous 2 000 euros net mensuels, a-t-il insisté.


#ALGERIE Après son discours à la Sorbonne, Emmanuel Macron entame cet après-midi une visite officielle de trois jours en Algérie, orientée "vers l'avenir, les start-up, l'innovation, la jeunesse, des secteurs nouveaux", selon l'Elysée.

Une frappe russe sur la gare ferroviaire de Tchaplyne, dans la région de Dnipro, a fait au moins 25 morts hier, selon un dernier bilan communiqué ce matin.

#CORSE Une semaine après les orages meurtriers en Corse, l'état de catastrophe naturelle a été reconnu pour plus de 70 communes de l'île, selon le Journal officiel d'aujourd'hui.

11h07 : Nous sommes à Tchaplyne dans le centre de l’Ukraine. Nos images du train explosé par une frappe. Des civils tués mais aussi des soldats ukrainiens.#Ukraine @infofrance2 @franceinfo @stef_guillemot https://t.co/9cB0GgZWLQ

11h08 : Depuis l'Ukraine, les équipes de France 2 constatent les dégâts à Tchaplyne, dans le centre-est du pays, après le bombardement d'un train par une frappe russe, hier. Selon le dernier bilan, 25 personnes sont mortes et 31 ont été blessées.

10h17 : "On a une entreprise française qui est devenue le complice indirect d'une guerre meurtrière."

Manon Aubry a réagi à ces "révélations choquantes" à propos de TotalEnergies. "L'entreprise Total ne peut plus fermer les yeux, la France ne peut plus fermer les yeux", assure la députée européenne La France insoumise sur franceinfo, qui estime que "le gouvernement doit aussi avoir une prise de parole" sur le sujet. "Le gouvernement est si prompt à supplier Total à baisser le prix de l'essence en France, mais ferme complètement les yeux sur les crimes de guerre qui sont réalisés en Ukraine avec une participation indirecte de Total", déclare-t-elle.

10h11 : Nous évoquions ce sujet tout à l'heure : selon Le Monde, le gaz sibérien produit par une entreprise codétenue par TotalEnergies a permis de fabriquer du carburant destiné à alimenter des avions de guerre russes engagés dans le conflit en Ukraine. Ces accusations se basent sur plusieurs documents et une enquête de l'ONG Global Witness.

09h51 : Le bilan du bombardement russe qui a frappé hier soir une gare ferroviaire dans le centre-est de l'Ukraine est revu à la hausse : la frappe a fait 25 morts et 31 blessés, selon l'opérateur des trains ukrainiens.

09h02 : Il est 9 heures, faisons un point sur l'actualité de ce jeudi 25 août :

#ALGERIE Emmanuel Macron entame aujourd'hui une visite officielle de trois jours en Algérie, orientée "vers l'avenir, les start-up, l'innovation, la jeunesse, des secteurs nouveaux", selon l'Elysée. La question mémorielle, la guerre en Ukraine et le gaz algérien seront aussi au programme.

La France a dépassé ce matin les 90% de remplissage de ses stocks de gaz en vue d'un hiver qui s'annonce tendu en matière d'approvisionnements énergétiques.


Une frappe russe sur la gare ferroviaire de Tchaplyne, dans la région de Dnipro, a fait au moins 22 morts hier, selon le dernier bilan communiqué par Volodymyr Zelensky.

#CORSE Une semaine après les orages meurtriers en Corse, l'état de catastrophe naturelle a été reconnu pour plus de 70 communes de l'île, selon le Journal officiel d'aujourd'hui.

08h05 : La France a dépassé ce matin le seuil des 90% de remplissage pour ses stocks de gaz en vue de l'hiver, selon la plateforme européenne Agregated Gas Storage Inventory (AGSI). L'objectif du gouvernement est d'atteindre 100% avant novembre, afin de faire face à de potentielles pénuries liées à la guerre en Ukraine.