Guerre en Ukraine : cinq millions de réfugiés ont fui leur pays, s'alarme le Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU

Les Américains ont donné très peu de détails sur ces livraisons d'armes.

Des réfugiés ukrainiens dans un centre géré par le Haut Commissariat aux réfugiés de l\'ONU, à Cracovie (Pologne), le 13 avril 2022.
Des réfugiés ukrainiens dans un centre géré par le Haut Commissariat aux réfugiés de l'ONU, à Cracovie (Pologne), le 13 avril 2022. (BEATA ZAWRZEL / NURPHOTO / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Alors que Moscou a regroupé ses forces pour lancer une nouvelle offensive à l'est de l'Ukraine, le nombre d'Ukrainiens qui ont fui leur pays depuis le début de la guerre s'approche dangereusement des cinq millions, selon le Haut Commissariat pour les réfugiés de l'ONU mardi 19 avril. Avec plus de 4,98 millions de personnes, c'est le flux de réfugiés le plus important depuis la Seconde Guerre mondiale, selon l'organisation.

Ce direct est maintenant terminé. Voici les principales informations de la journée du mardi 19 avril.

Le Pentagone annonce une livraison d'avions de chasse à l'Ukraine, ainsi que de pièces détachées. Mais son porte-parole John Kirby s'est montré avare de détails. Il a refusé de préciser leur nombre, le type d'appareil ou leur origine. "Aujourd'hui, ils ont à leur disposition plus d'avions de chasse qu'il y a deux semaines", s'est-il borné à déclarer.

La Russie accuse les Occidentaux de "faire durer" le conflit en livrant des armes à l'Ukraine. Le ministre de la Défense russe, Sergueï Choïgou, a accusé "les Etats-Unis et les Etats occidentaux qu'ils contrôlent" de vouloir faire en sorte "que le régime de Kiev se batte jusqu'au dernier des Ukrainiens".

L'offensive est lancée dans le Donbass. Le ministère russe de la Défense a annoncé, mardi, avoir mené des dizaines de frappes dans l'est de l'Ukraine durant la nuit. L'offensive se poursuit dans la soirée de mardi, avec au moins trois personnes tuées et 21 autres blessées mardi dans de nouveaux bombardements russes sur Kharkiv, annonce sur Telegram le gouverneur régional, Oleg Sinegoubov. Ce dernier ajoute : "L'intensité des bombardements a augmenté."

"Nous nous défendrons", promet le président ukrainien. "Nous pouvons maintenant affirmer que les troupes russes ont commencé la bataille pour le Donbass, à laquelle elles se préparent depuis longtemps", avait déclaré, lundi soir, Volodymyr Zelensky. "Peu importe combien de soldats russes sont amenés jusqu'ici, nous combattrons. Nous nous défendrons", a-t-il clamé, après avoir averti la veille qu'"ils veulent littéralement achever et détruire le Donbass".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

23h55 : L'armée russe, qui se concentre désormais sur l'Est de l'Ukraine, a quitté les villes proches de Kiev, permettant à certains habitants qui avaient fui d'y retourner. Mais ils retrouvent des habitations ravagées par les bombardements, raconte une équipe de France 2, qui a suivi une de ces familles.

23h51 : L'avancée de l'offensive russe dans l'est de l'Ukraine, la livraison d'avions de chasse aux Ukrainiens, l'annonce d'un renforcement des sanctions contre Moscou... Comme tous les soirs, nous avons résumé les principales informations du jour sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

23h01 : L'Ukraine a reçu de nouveaux avions de chasse, laisse entendre ce soir un porte-parole du Pentagone, John Kirby, par une formule cryptique : "Aujourd'hui, ils ont à leur disposition plus d'avions de chasse qu'il y a deux semaines". L'Américain ne précise pas combien d'appareils ont été fournis ni qui les a donnés. Les Etats-Unis se sont contentés de faciliter l'envoi de pièces détachées, assure-t-il.

Début mars, Washington s'était opposé à l'envoi d'avions depuis la Pologne, craignant qu'elle pousse la Russie à y voir une entrée en guerre de l'Otan.

21h40 : Roubijné se trouve dans la partie contrôlée par l'Ukraine de la région de Donetsk, une des cibles de la Russie. Son gouverneur, Serguiï Gaïdaï, a lancé un appel aux habitants : "Partez ! Des milliers d'habitants de Kreminna n'ont pas eu le temps de partir et maintenant, ils sont otages des Russes." Kreminna, à 15 kilomètres à l'ouest de Roubijné, a été prise par l'armée russe hier.

21h37 : Au lendemain de l'annonce du lancement de la grande offensive de l'armée russe pour prendre l'est de l'Ukraine, une équipe de France 2 était aujourd'hui dans une tranchée ukrainienne près de Roubijné, à quelques kilomètres de la ligne de front.

21h30 : Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a demandé à la Russie et l'Ukraine une "pause humanitaire" dans les combats à l'occasion de la semaine sainte qui se conclut par la Pâque orthodoxe, c'est-à-dire de jeudi à dimanche.

21h12 : Les bombardements russes se poursuivent à Kharkiv, la grande ville de nord-est de l'Ukraine. Ils ont tué trois personnes aujourd'hui et blessé 21 autres, affirme le gouverneur ukrainien de la région sur Telegram. Son homologue de la région de Donetsk recense lui aussi trois morts civils, dans cette zone ciblée par la nouvelle offensive de l'armée russe.

20h29 : Les Etats-Unis et l'Union européenne sont parvenus à "un large consensus sur la nécessité d'accentuer la pression sur le Kremlin, notamment à travers l'adoption de nouvelles sanctions", a confirmé le gouvernement italien dans un communiqué à l'issue de cette discussion. Les participants ont "réaffirmé" leur engagement à "diversifier les sources énergétiques", explique Rome, sans plus de détails.

20h46 : "Nous renforcerons de nouveau nos sanctions contre la Russie", annonce sur Twitter la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Elle participait à une réunion en visioconférence entre plusieurs dirigeants soutiens de l'Ukraine, dont Emmanuel Macron et Joe Biden.

20h08 : Il est 20 heures, rappelons les principales infos du jour :

Jean-Luc Mélenchon, troisième du premier tour de l'élection présidentielle, appelle les Français à l"élire Premier ministre" en désignant une majorité de gauche aux législatives. Il se dit ouvert à tous les ralliements mais conservera son programme.


Les deux finalistes, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, se concentrent sur la préparation de leur duel télévisé prévu demain. Un rendez-vous crucial, qui vient souvent confirmer les dynamiques en cours.

"La nouvelle phase de l'opération spéciale débute en Ukraine", a déclaré Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères russe. Moscou a déclaré avoir mené une dizaine de frappes dans l'est du pays.

• Le tribunal correctionnel de Paris a infligé une amende de 375 000 euros à la plateforme Deliveroo, condamnée pour avoir fait travailler des livreurs en tant qu'indépendants et non comme salariés.

20h03 : Il est 18 heures. Voici les principaux titres de l'actualité :

Les deux finalistes de l'élection présidentielle se concentrent sur la préparation de leur duel télévisé prévu demain. Un rendez-vous crucial, qui vient souvent confirmer les dynamiques en cours.

• Le tribunal correctionnel de Paris a infligé une amende de 375 000 euros à la plateforme Deliveroo, condamnée pour avoir fait travailler des livreurs en tant qu'indépendants et non comme salariés.

"La nouvelle phase de l'opération spéciale débute en Ukraine", a déclaré Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères russes. Moscou a déclaré avoir mené une dizaine de frappes dans l'est du pays.

• Plus de 300 personnalités du monde du rugby ont cosigné dans L'Equipe une tribune en hommage à Federico Martin Aramburu, ancien international argentin tué par un militant d'extrême droite le 19 mars.

15h55 : Soixante-seize Ukrainiens ont été libérés dans un nouvel échange de prisonniers avec la Russie, a annoncé Kiev, sans révéler le nombre de Russes qui ont été remis à Moscou. "Nous avons échangé 60 militaires, dont 10 officiers. Seize civils sont également rentrés chez eux", a écrit sur Telegram (en ukrainien) la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk.

15h38 : La situation à Marioupol rend le processus de négociation avec la Russie "encore plus difficile", a déclaré Mikhail Podolyak, conseiller du président Volodymyr Zelensky. "Il est difficile de dire quand les prochains pourparlers de paix directs seront possibles", a-t-il ajouté. Les négociateurs ukrainiens et russes ne se sont plus rencontrés depuis la fin mars à Istanbul.

15h22 : "[Les soldats russes] m'ont sorti dans ma cour, ils m'ont mis à genoux, ils m'ont demandé de mettre les mains en l'air et ils ont tiré dans ma main droite. Ensuite, ils m'ont mis un sac noir sur la tête, l'ont attaché avec du scotch, ils ont entravé mes mains et m'ont mis sur un blindé pour m'emmener vers leur base."

Combien d'exactions ont été commises en Ukraine ? La ville de Boutcha est devenue le symbole de ces crimes de guerre. Mais à Irpin, Borodyanka ou encore Druzhnya, les habitants rapportent des scènes terrifiantes. Franceinfo a recueilli leurs témoignages.

14h47 : La Russie a annoncé l'expulsion de 36 diplomates belges et néerlandais, en représailles à une mesure similaire prise par la Belgique et les Pays-Bas à la suite de l'offensive russe en Ukraine. Il s'agit de 21 diplomates belges et de 15 diplomates néerlandais, selon deux communiqués du ministère des Affaires étrangères russe. Ils devront quitter la Russie d'ici deux semaines.

14h20 : Des soldats ukrainiens combattent toujours à l'usine métallurgique d'Azovstal, à Marioupol. Afin d'en finir avec cette poche de résistance, l'armée russe affirme avoir ouvert un couloir pour évacuer les combattants ayant "volontairement déposé les armes". Moscou avait déjà exigé leur reddition mais Kiev a répondu que ces soldats "combattront jusqu'au bout".

13h45 : Moscou a ouvert une nouvelle phase de son invasion, après avoir échoué à prendre la capitale, Kiev, ces dernières semaines. En ligne de mire pour le Kremlin : les territoires séparatistes de Donetsk et Louhansk, dans l'est du pays. Voici ce que l'on sait de cette nouvelle phase de la guerre en Ukraine, 55 jours après le début des hostilités.

De la fumée s'élève au-dessus de l'usine sidérurgique Azovstal, à Marioupol, dans la république autoproclamée de Donetsk, le 14 avril 2022. (ILYA PITALEV / SPUTNIK / AFP)

(ILYA PITALEV / SPUTNIK / AFP)

12h59 : L'Ukrainien Taras Kremin, commissaire à la Protection de la langue, a proposé d'abolir l'enseignement du russe dans les écoles du pays. "Ce choix revient aux établissements et aux conseils des professeurs, mais sur le principe, nous soutenons une telle initiative", a répondu le ministre de l'Education ukrainien, Serhiy Shkarlet, au cours du marathon télévisé ukrainien dédié à la guerre.

12h27 : "La nouvelle phase de l'opération spéciale débute en Ukraine", a déclaré Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères russes. "Celle-ci vise, comme annoncé dès le départ, à obtenir la libération complète des républiques de Donetsk et de Louhansk", a-t-il déclaré dans un entretien accordé à India Today, repris par les agences russes.

12h09 : Il est un peu plus de midi, voici un nouveau rappel des principaux titres :

"Le match n'est pas plié", estime Jean Castex à cinq jours du second tour et à la veille du débat d'entre-deux-tours. D'ailleurs ce rendez-vous peut-il faire basculer l'élection ? Nous l'expliquons dans cet article.

• La TVA à 5,5% sur les carburants proposée par Marine Le Pen peut-elle aider les ménages les moins aisés ? A qui profitera le triplement de la prime "Macron" ? Avec l'aide de quatre économistes, franceinfo a décrypté l'impact, la faisabilité et le coût des propositions des deux candidats sur le pouvoir d'achat.

• La Russie poursuit son objectif de "libérer" l'est de l'Ukraine, affirme le gouvernement russe après avoir lancé son offensive hier soir. L'armée russe appelle "tous les militaires" ukrainiens à "déposer les armes maintenant". Suivez la situation dans notre direct.

• La politique zéro Covid-19 est-elle en difficulté ?Confinée depuis le début du mois, la ville de Shanghai a annoncé sept nouveaux morts du Covid-19 au cours des dernières 24 heures. Cela porte à 10 le total des décès dans la capitale économique chinoise.

11h42 : Le gouvernement danois présente un plan visant à devenir indépendant du gaz russe après l'invasion de l'Ukraine :

• il prévoit notamment que la moitié des 400 000 foyers danois qui se chauffent actuellement au gaz basculeront vers un raccordement au chauffage urbain ou les pompes à chaleur fonctionnant à l'électricité d'ici à 2028.

• Pour les foyers restants et l'industrie, le plan prévoit un développement du biogaz d'origine renouvelable.

• Il prévoit un quadruplement des centrales solaires et surtout de l'éolien terrestre, à horizon 2030.

11h09 : "On ne peut pas vendre une barquette de frites 10 euros, c'est impossible. Si on répercute, on n'aura plus personne, ce qui est logique", estime Gaëtan FlamantGaëtan Flamant. A la fin de la semaine, il remplacera l’huile de tournesol russe et ukrainienne par de la graisse de bœuf belge, trois fois moins chère. Mais d’autres ont eu la même idée et, déjà, les prix commencent à s’envoler.

11h10 : Le prix de l'huile de tournesol en très forte hausse. "On se fait plumer", déplore auprès de franceinfo Gaëtan Flamant le patron d'une friterie dans les Ardennes. Il achète désormais son bidon d'huile de tournesol 110 euros au lieu de 33 euros en temps normal. Sa marge a chuté de 50% mais il refuse pour le moment d'augmenter les prix de sa barquette de frites. Voici notre reportage.



(SEBASTIEN BAER / RADIO FRANCE)

11h01 : Le ministère russe de la Défense affirme également avoir mené des dizaines d'autres frappes de missiles. Il dit aussi que son artillerie a visé des centaines de cibles dans le sud et l'est de l'Ukraine.

10h58 : La Russie annonce avoir mené durant la nuit des dizaines de frappes aériennes et de missiles dans l'est de l'Ukraine. "Des missiles de haute précision des forces aérospatiales russes ont neutralisé 13 places fortes des unités de l'armée ukrainienne" et des "concentrations" de troupes près de la ville de Sloviansk dans la région de Donetsk, affirme le ministère de la Défense.

10h32 : Il paraît difficilement concevable de voir les militaires ukrainiens déposer les armes, suivant l'appel de l'armée russe, lorsque l'on voit la détermination avec laquelle ils ont combattu depuis le début de l'invasion, fin février. De plus, selon le général Dominique Trinquand, les troupes ukrainiennes dans le Donbass sont les "meilleures" et "très bien préparées".

10h26 : L'armée russe appelle "tous les militaires" ukrainiens à "déposer les armes maintenant".

10h25 : @FranceenUkraine au travail à #Kiev. Rencontre fructueuse et chaleureuse avec @oleksiireznikov Ministre 🇺🇦 de la défense afin de préciser les besoins 🇺🇦 et y répondre. Solidarité 🇫🇷🇺🇦 en actes. #WeStandWithUkraine #Ukraine https://t.co/yNsei3nG77


10h25 : L'ambassadeur de France en Ukraine partage des photos de sa rencontre avec le ministre de la Défense ukrainien.

09h00 : Il est 9 heures, voici les principaux titres :

"Comme l'a dit Jacques Chirac durant toute sa vie, l'heure est au combat contre l'extrémisme." Claude Chirac, la fille de Jacques Chirac, lance un "appel clair et net au vote Macron". Suivez la situation dans notre direct à la veille du débat d'entre-deux-tours.

• Match retour. Marine Le Pen assure avoir tiré les leçons de son débat raté de 2017 à l'heure de retrouver Emmanuel Macron pour une nouvelle confrontation. Mais ce débat de l'entre-deux-tours entre les deux finalistes peut-il faire réellement basculer le résultat de l'élection ? Eléments de réponse.

• Nouvelle phase dans la guerre en Ukraine. La Russie a lancé, hier soir, son offensive sur le Donbass. Pour le troisième jour consécutif, aucun couloir d'évacuation des civils n'a pu être organisé ce matin en Ukraine, faute d'accord avec la Russie. Suivez la situation dans notre direct.

• La ville de Shanghai, confinée depuis le début du mois, a annoncé sept nouveaux morts du Covid-19 au cours des dernières 24 heures. Cela porte à 10 le total des décès dans la capitale économique chinoise.

08h54 : "Aujourd'hui, le 19 avril, il n'y a malheureusement aucun couloir humanitaire. Des bombardements intenses se poursuivent dans le Donbass", déclare la vice-Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk sur Telegram alors que la Russie a lancé une offensive sur le Donbass, hier soir.

08h52 : Pour le troisième jour consécutif, aucun couloir d'évacuation des civils n'a pu être organisé ce matin en Ukraine, faute d'accord avec la Russie.

07h55 : 🗣 La résistance ukrainienne peut-elle tenir ? ➡️ "Dans cette région, elle peut tenir. D’abord parce que ce sont les meilleures troupes, et elles sont très bien préparées”, selon le général Dominique Trinquand.Suivez le live 👉 https://t.co/0naQZOp7fu https://t.co/6wQSApDK4g

07h55 : 🔴DIRECT - 🗣 V. Poutine lance la bataille du Donbass ➡️ "Ça commence par des préparations d’artillerie extrêmement intenses”, explique le général Dominique Trinquand, pour qui l’armée russe “n’a pas les moyens de mener les attaques au sol qui lui permettraient de” l’emporter. https://t.co/t8nCiaUOw2

07h55 : Invité de franceinfo, le général Dominique Trinquand estime que la Russie "n'a pas les moyens de mener les attaques au sol qui lui permettraient de" l'emporter dans le Donbass.

07h39 : Sur la route d’Izyoum, au nord de Sloviansk, très peu d’infos jusqu’où les russes ont pu pousser. Certains villages sont toujours sous contrôle ukrainien mais les troupes ne sont pas présentes à l’intérieur de ces villages, ils se tiennent prêts en embuscade dans la forêt.

07h39 : D’après les autorités de Severiodonetsk, les russes ne sont toujours pas rentrés dans la ville, ils restent aux abords, les ukrainiens craignent une offensive en début d’aprem-midi. Combats à Lyman, à 10km de Sloviansk. C’est là que les russes semblent avoir le plus avancé.

07h39 : Petit point de situation ce matin au regard de l’offensive russe : combats sur toute la ligne de front du Donbas dans la nuit mais pas de percée russes. Les ukrainiens étaient prêts et pour le moment ils résistent.

07h38 : Un journaliste qui se trouve dans le Donbass dresse un bilan après le début de l'offensive russe sur l'est de l'Ukraine.

07h30 : "Ce qui est incompréhensible, c'est que les ex-Républiques autoproclamées de Donetsk et de Louhansk étaient déjà acquises à la cause russe", relève Valéria Faure-Muntian. Le 21 février, trois jours avant le début de l'offensive russe en Ukraine, le président russe Vladimir Poutine a reconnu l'indépendance de ces deux territoires séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine. Dans la foulée, les députés russes ont approuvé à l'unanimité des "accords d'amitié, de coopération et d'entraide" avec des deux territoires. Nous en parlions dans cet article.

06h46 : 🔴 DIRECT - 🗣 Offensive russe sur l’Est de l’Ukraine➡️ "Cette nuit, la Russie a renvoyé ce qu’elle avait de forces libres sur le Donbass parce que Vladimir Poutine a besoin d’afficher une victoire”, dit Valéria Faure-Muntian, députée LREM née en Ukraine. https://t.co/M4w7g0WVuM

07h30 : "Cette nuit, la Russie a renvoyé ce qu’elle avait de forces libres (...) sur le Donbass parce que Vladimir Poutine et la fédération de Russie ont besoin d'afficher une victoire", déclare sur franceinfo Valéria Faure-Muntian, députée LREM née en Ukraine.

07h33 : Alors que la Russie a lancé, selon l'Ukraine, son offensive sur le Donbass, Joe Biden doit participer à une réunion virtuelle consacrée à l'offensive russe en Ukraine. Le président américain évoquera, "avec les alliés et partenaires" des Etats-Unis, le "soutien continu à l'Ukraine et les efforts visant à s'assurer que la Russie rende des comptes", a précisé un responsable de la Maison Blanche.

07h34 : Commençons la journée avec un premier rappel des titres :

• Le président ukrainien a affirmé, hier soir, que l'armée russe avait entamé son offensive dans l'est de l'Ukraine. Cette nouvelle phase de l'invasion avait été annoncée par Moscou, il y a plusieurs semaines.

• A la veille du grand débat entre les deux finalistes, Emmanuel Macron devance Marine Le Pen de 12 points dans les intentions de vote pour le second tour, selon le baromètre quotidien réalisé par Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien-Aujourd'hui en France.

• La ville de Shanghai, confinée depuis le début du mois, a annoncé sept nouveaux morts du Covid-19 au cours des dernières 24 heures. Cela porte à 10 le total des décès dans la capitale économique chinoise.

• L'armée israélienne a mené des premières frappes aériennes depuis des mois sur la bande de Gaza. Il s'agit de représailles à un tir de roquette depuis cette enclave palestinienne.