Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron annonce une contribution de 6 millions d'euros pour la livraison de céréales d'Ukraine vers le Yémen et le Soudan

Selon le président français, "les pays les plus fragiles ne doivent pas payer le prix d'une guerre qu'ils n'ont pas voulue".

Le président français Emmanuel Macron à Djerba (Tunisie), le 19 novembre 2022.
Le président français Emmanuel Macron à Djerba (Tunisie), le 19 novembre 2022. (LUDOVIC MARIN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Un geste pour "les pays les plus fragiles". Emmanuel Macron a annoncé, samedi 26 novembre, une contribution supplémentaire de 6 millions d'euros pour le transport et la distribution par le Programme alimentaire mondial de céréales d'Ukraine à destination du Yémen et du Soudan. "Les pays les plus fragiles ne doivent pas payer le prix d'une guerre qu'ils n'ont pas voulue", a expliqué le président français dans une vidéo publiée sur TwitterCe direct est désormais terminé.

Quinze civils tués à Kherson. Le bombardement le plus meurtrier de ces derniers jours a frappé Kherson : "Quinze habitants de la ville ont été tués et 35 blessés, dont un enfant", a affirmé Galyna Lugova, une responsable de l'administration militaire de la ville, sur les réseaux sociaux. Elle a précisé que plusieurs "maisons privées et des immeubles de grande hauteur" avaient été endommagés.

La condamnation du président ukrainien et des Occidentaux. La stratégie russe de viser les infrastructures essentielles, au moment où l'Ukraine a basculé dans des températures hivernales, est constitutive de "crimes de guerre" pour les alliés occidentaux de l'Ukraine, et qualifiée de "crime contre l'humanité" par le président ukrainien Volodymyr Zelensky. 

Des coupures d'éléctricité. Dans le même temps, plus de six millions de foyers ukrainiens étaient affectés par des coupures d'électricité vendredi, deux jours après des frappes massives russes contre ce pays, selon Volodymyr Zelensky. "Ce soir, des coupures se poursuivent dans la plupart des régions et à Kiev", a ajouté le chef de l'Etat dans son adresse quotidienne.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

20h14 : Faisons un point sur l'actualité :

Victorieuse du Danemark (2-1), la France devient la première nation qualifiée pour les huitièmes du Mondial-2022, qu'elle pourra aborder comme première de groupe en faisant au moins match nul contre la Tunisie mercredi lors de leur dernier match de poule (16h00). "Pour nous, c'est l'idéal, on a six points donc on est sûrs d'être qualifiés après deux matches. On va apprécier ça avant le prochain match dans quatre jours", a commenté Didier Deschamps.


Une femme a été retrouvée morte et une dizaine de personnes sont toujours portées disparues, après un glissement de terrain provoqué par de fortes pluies sur l'île italienne d'Ischia, au large de Naples. La première victime est une femme dont le corps a été retrouvé par les secouristes, a annoncé en fin d'après-midi le préfet de Naples, Claudio Palomba, lors d'une conférence de presse.

Le bombardement le plus meurtrier de ces derniers jours a frappé Kherson : "Quinze habitants de la ville ont été tués et 35 blessés, dont un enfant", a affirmé une responsable de l'administration militaire de la ville, sur les réseaux sociaux. Elle a précisé que plusieurs "maisons privées et des immeubles de grande hauteur" avaient été endommagés. Suivez notre direct.

18h09 : Faisons un point sur l'actualité :

Après une entrée en matière réussie contre l'Australie (4-1) mardi soir, l'équipe de France retrouve le Danemark au Stade 974 de Doha. Les deux équipes se neutralisent pour l'instant mais les meilleures occasions ont été françaises. Suivez notre direct. L'Argentine, l'une des favorites de ce Mondial, se trouve dans une position périlleuse. Une défaite contre le Mexique (20h) briserait tous les rêves de Lionel Messi, qui, à 35 ans, pourrait alors dire adieu à la Coupe du monde.

Un glissement de terrain, dû à de fortes pluies, sur l'île d'Ischia, au large de Naples, s'est produit dans la ville de Casamicciola Terme (nord de l'île). En début d'après-midi la confusion régnait autour du bilan humain de la catastrophe. Le ministère italien de l'Intérieur a ainsi démenti le chiffre de huit morts, communiqué dans la matinée par plusieurs médias italiens ainsi que Matteo Salvini, vice-président du Conseil des ministres.

Emmanuel Macron a annoncé une contribution supplémentaire de 6 millions d'euros pour le transport et la distribution par le Programme alimentaire mondial de céréales d'Ukraine à destination du Yémen et du Soudan. "Les pays les plus fragiles ne doivent pas payer le prix d'une guerre qu'ils n'ont pas voulue", a expliqué le président français dans une vidéo publiée sur Twitter. Suivez notre direct.


16h23 : Il est déjà l'heure de faire un nouveau point sur l'actualité :

Emmanuel Macron a annoncé une contribution supplémentaire de 6 millions d'euros pour la livraison de céréales d'Ukraine vers le Yémen et le Soudan, alors que Kiev commémore la grande famine de 1933 et 1934 en Ukraine, provoquée par le régime de Stalinel'Holodomor. Suivez notre direct.

Des pluies torrentielles ont provoqué un glissement de terrain sur l'île d'Ischia, en face de la ville de Naples, ce matin. Une dizaine de personnes sont portées disparues, selon les autorités. En début d'après-midi la confusion régnait autour du bilan humain de la catastrophe.

Les Bleus pourraient se qualifier pour les huitièmes de finale en cas de victoire face au Danemark, à 17 heures. En attendant la rencontre, notre journaliste s'est penché sur la manière dont le Danemark s'est impliqué pour la défense des droits de l'homme au Qatar.
La chanteuse, actrice et danseuse Irene Cara a été retrouvée morte à son domicile en Floride, hier. La cause de la mort de l'artiste de 63 ans n'est pour l'instant pas connue.

16h18 : L'Ukraine engrange les promesses de soutien face à Moscou, au 90e anniversaire de l'Holodomor, la famine provoquée volontairement par le régime stalinien dans les années 1930. Outre les 6 millions supplémentaires annoncés par la France, la Belgique a annoncé un soutien financier supplémentaire de 37,4 millions d'euros pour l'Ukraine, notamment pour aider la population à faire face à l'hiver, dans un contexte de coupures de courant. Le chancelier allemand, Olaf Scholz, a lui annoncé dans une vidéo une aide supplémentaire de 15 millions d'euros pour soutenir les exportations de céréales ukrainiennes.

15h05 : L'Ukraine commémore aujourd'hui le 90e anniversaire de la Grande Famine de 1932-1933, dite Holodomor. Le souvenir de cet épisode, qualifié de génocide par Kiev, joue un rôle central dans l'identité nationale ukrainienne, nous explique dans cet article notre journaliste Fabien Magnenou. L'Autrichien Alexander Wienerberger, installé à Kharkiv (Ukraine) en 1933, est parvenu à transmettre des images de la Grande Famine provoquée par Staline. (ALEXANDER WIENERBERGER / MUSEE NATIONAL DE L'HOLODOMOR)(ALEXANDER WIENERBERGER / MUSEE NATIONAL DE L'HOLODOMOR)

15h02 : Les pays les plus fragiles ne doivent pas payer le prix d'une guerre qu'ils n'ont pas voulue. La France comme l'Ukraine et comme tous nos partenaires, a décidé de faire et fera toujours le choix d'une solidarité en actes : https://t.co/6RZ24xG2Bj

15h03 : "La guerre d'agression de la Russie contre l'Ukraine aggrave la déstabilisation des chaînes d'approvisionnement et menace le monde d'une crise alimentaire", prévient Emmanuel Macron. Nous en parlions plus tôt dans ce live : le président français a annoncé ce matin une contribution supplémentaire de 6 millions d'euros pour la livraison de céréales d'Ukraine vers le Yémen et le Soudan. On retrouve cette annonce dans une vidéo publiée ce matin à l'occasion des commémorations de la grande famine de 1933 et 1934 en Ukraine, provoquée par le régime de Staline.

14h11 : Emmanuel Macron a annoncé ce matin une contribution supplémentaire de 6 millions d'euros pour la livraison de céréales d'Ukraine vers le Yemen et le Soudan, dans le cadre du Programme alimentaire mondial.

12h41 : Les îles Féroé ont prolongé leur accord de pêche avec la Russie pour un an, malgré l'invasion de l'Ukraine. Le ministre de la Pêche de ce territoire autonome danois de l'Atlantique nord a toutefois assuré au quotidien danois Jyllands-Posten condamner "toute forme de guerre". "Aujourd'hui, nous n'avons des accords de libre-échange qu'avec six pays, et pas avec l'UE", a-t-il expliqué. "Si nous nous coupons d'un des marchés avec lesquels nous avons des accords, cela pourrait être problématique pour toute la prochaine génération".

12h15 : "Aujourd'hui, nous n'avons plus d'eau, de gaz ni d'électricité, mais nous sommes libres. Lorsqu'on a perdu la connexion internet durant l'occupation, nous avons regardé la télé russe. C'était une propagande hallucinante."

Avant la libération de la ville ukrainienne de Kherson, de nombreux habitants ont fui vers la Russie. Selon les habitants encore présents, la propagande de Moscou a été puissante et omniprésente.

12h12 : Voici un point à la mi-journée sur les grands titres de l'actualité :


Une personne est morte dans un incendie qui s'est déclaré dans la nuit, à Nice (Alpes-Maritimes), boulevard Comte de Falicon, rapporte France Bleu Azur samedi matin. Quatre autres personnes sont blessées, dont l'une a été hospitalisée en état d'urgence absolue.

Un glissement de terrain est survenu en Italie, sur l'île d'Ischia, en face de Naples, rapporte la presse et les agences italiennes, qui parlent de 13 personnes disparues. Le bilan n'a pas encore été confirmé par les autorités.

"Plus de 6 millions" de foyers ukrainiens affectés par des coupures d'électricité, a annoncé hier soir Volodymyr Zelensky. Dans un message publié sur Telegram, le président ukrainien a dressé un parallèle entre cette stratégie de l'armée russe et l'Holodomor, la grande famine organisée par Staline en Ukraine, et dont les Ukrainiens commémorent aujourd'hui le 90e anniversaire. Suivez notre direct.


Les Bleus pourraient se qualifier pour les huitièmes de finale en cas de victoire face au Danemark, à 17 heures. En attendant la rencontre, à 17 heures, notre journaliste s'est penché sur la manière dont le Danemark s'est impliqué pour la défense des droits de l'homme au Qatar.

10h25 : "Ils ont voulu nous détruire par la faim, maintenant par l'obscurité et le froid."

Dans un message publié sur Telegram, le président ukrainien a dressé un parallèle entre l'Holodomor et l'offensive russe en Ukraine.

10h25 : L'Ukraine commémore aujourd'hui le 90e anniversaire de la Grande Famine de 1932-1933. Provoquée par Staline, cette tragédie a façonné l'identité ukrainienne. Neuf mois après le début de l'invasion russe, je vous raconte cet épisode, qualifié de génocide par Kiev, qui fait écho à l'actualité. La grande famine de 1932-1933, appelée "Holodomor" en Ukraine, a entraîné des millions de morts dans le pays. (ELLEN LOZON / FRANCEINFO)(ELLEN LOZON / FRANCEINFO)

10h23 : Voici un premier point sur les grands titres de l'actualité ce matin :

Une personne est morte dans un incendie qui s'est déclaré dans la nuit, à Nice (Alpes-Maritimes), boulevard Comte de Falicon, rapporte France Bleu Azur samedi matin. Quatre autres personnes sont blessées, dont l'une a été hospitalisée en état d'urgence absolue.

• Et de six ! La Première ministre Elisabeth Borne a déclenché pour la sixième fois hier soir l'article 49.3 pour faire adopter la 4e partie du projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

"Plus de 6 millions" de foyers ukrainiens affectés par des coupures d'électricité, a annoncé hier soir Volodymyr Zelensky. Ces coupures "se poursuivent dans la plupart des régions et à Kiev", a expliqué le président ukrainien. Suivez notre direct.

Les Bleus pourraient se qualifier pour les huitièmes de finale en cas de victoire face au Danemark, à 17 heures. En attendant la rencontre, à 17 heures, notre journaliste s'est penché sur la manière dont le Danemark s'est impliqué pour la défense des droits de l'homme au Qatar.