Défense : l'armée française pourrait-elle faire face en cas d'attaque d'envergure ?

Publié Mis à jour
Défense : l'armée française pourrait-elle faire face en cas d'attaque d'envergure ?
France 2
Article rédigé par
J.Cholin, F.Le Moal, M.Selli, F.Cardoen - France 2
France Télévisions

Depuis le début de la guerre, les Européens s'interrogent sur leur capacité à se défendre. Les Allemands ont notamment lancé un plan de modernisation de leur armée de 100 milliards d'euros. Où en est la France ? 

Avec l'Ukraine, la guerre fait son retour en Europe, et les pays s'interrogent sur la scène internationale. La France, première puissance militaire du continent, pourrait-elle faire face en cas d'attaque ? À Limoges (Haute-Vienne), l'usine Arquus produit les véhicules de l'armée. Sur le parking, plusieurs Griffon, le dernier né des véhicules de combat de l'armée de Terre, un blindé 100% connecté. Des centaines d'heures de travail sont nécessaires pour une production de pointe. "Notre ligne avance tous les deux jours, et au maximum, (…) on a fait cinq véhicules par jour", explique Sophie Rol, responsable de Production chez Arquus. 

Plus les mêmes moyens qu'en 1991 

Les qualités des modèles sont reconnues, mais ils sont produits en quantité limitée. "Qui dit haute intensité dit aussi masse, c'est-à-dire aussi des quantités pour pouvoir faire face à des adversaires à parité", commente Emmanuel Levacher, PDG d’Arquus. Or, depuis la fin de la Guerre Froide, l'armée ne dispose plus des moyens d'autrefois. Elle comptait 1 349 chars en 1991, contre seulement 222 aujourd'hui. Le constat concerne également les munitions, qui seraient selon certains spécialistes insuffisantes en cas de bataille d'envergure. De son côté, le ministère des Armées rappelle que sa stratégie repose avant tout sur ses alliances. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.