Crise en Ukraine : "Pas d’option militaire" prévue affirme Clément Beaune

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes assure que l'Europe "ne laissera pas les Ukrainiens seuls".

"S'il y avait une quelconque atteinte à la souveraineté ukrainienne, il y aurait des réponses extrêmement fortes européennes, coordonnées avec nos partenaires de l'Otan et avec les Américains", affirme ce mardi matin sur franceinfo Clément Beaune, secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, qui n'envisage pas "d'option militaire" alors que la Russie a déployé des troupes à la frontière russo-ukrainienne.

"Ce qui s'est fait au moment de la crise de la Crimée et du Donbass a été un grand moment de faiblesse occidentale, poursuit Clément Beaune. Je crois que c'est parce que les signaux envoyés par les occidentaux n'étaient pas fermes que Vladimir Poutine s'est permis, en se disant 'Ils ne feront rien, j'envahis, j'y vais'. Je crois que nos signaux sont aujourd'hui alignés, clairs et fermes", a insisté le secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes. Les Etats-Unis ont accusé la Russie d'avoir placé des agents dans le pays pour créer "un prétexte à une invasion".

"On ne laissera pas les Ukrainiens seuls", martèle-t-il. "Ça n'exclut pas, et le président de la République l'assume, d'avoir un dialogue, aussi difficile soit-il, avec Vladimir Poutine parce que notre but n'est pas d'être va-t-en-guerre, mais de nous défendre, et de dire aux Russes que ce ne sont pas eux qui définissent ce qui se passe en Europe."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.