Crise en Ukraine : "Ma vie est ici", témoignent des expatriés français décidés à rester même en cas d'invasion russe

Les ressortissants français ne sont pas invités à quitter le territoire mais l'ambassadeur leur a demandé de préparer leurs papiers et de faire des réserves au cas où les efforts diplomatiques échoueraient.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Dans le centre-ville de Kiev (Ukraine), en juin 2016. (MAXPPP)

Au quotidien, Joël Frantz parle plutôt russe tout en essayant d'améliorer son ukrainien. Cela fait pourtant presque 30 ans que ce Français vit à Kiev. Dans la capitale ukrainienne, où vivent un millier d'expatriés tricolores, il a ouvert son restaurant, Le Gorchitsa, "ce qui veut dire moutarde", dans la langue de Tchekhov.

Alors que les Occidentaux continuent de négocier avec Moscou, le restaurateur dit ne pas craindre une intervention militaire russe : "Tout le monde n'a pas le même état d'esprit vu que certaines ambassades ont appelé les gens à partir. Moi même on m'a conseillé de partir. J'ai parmi mes connaissances une journaliste américaine qui a déjà fait des interviews et qui m'avait écrit que je devrais peut être rester en France, partir."

Un plan d'évacuation prêt si nécessaire

Joel Frantz ne veut pas participer à un mouvement de panique mais il ne se voit tout simplement pas quitter l'Ukraine : "Jhabite ici, j'ai ma femme qui est ici, ses parents sont ici. Ma vie est ici." Et même si les autorités françaises ordonnait à tous les expatriés français de quitter Kiev, il l'affirme, "je pense que je resterai."

"Tout ce truc, ça a été un peu trop trop monté en mayonnaise, je n'y crois pas."

Joel Frantz, restaurateur français de Kiev

à franceinfo

Parmi les clients, Ange, un Français de 50 ans lui aussi, installé depuis deux ans en Ukraine, ne semble pas plus inquiet. "Je vais rester. C'est les amis, les copains qui disent 'c'est la guerre'. Je leur dis 'calme-toi' en russe, explique-t-il. Je viens de recevoir un message comme quoi Poutine lèverait les troupes sur la frontière. Bon, c'est les messages, vous savez, on en reçoit beaucoup. On verra. Les gens vivent au jour le jour ici. Pour mon amie qui est Ukrainienne, l'histoire se répète. Ils sont plus philosophes que nous. Ils ont une histoire derrière eux, l'URSS, une histoire qui est dure. Adviendra ce qui adviendra."

Les ressortissants français en Ukraine ne sont pas invités à quitter le territoire mais de source diplomatique, si nécessaire, un plan d'évacuation peut être déclenché. Ce départ se ferait notamment par la route en cas de fermeture de l'espace aérien. Par précaution, l'ambassadeur de France à Kiev a tout de même demandé aux Français sur place de préparer leurs papiers, de faire des réserves d'eau, de nourriture, et de faire un plein de carburant en cas de départ précipité.

Ukraine : l'état d'esprit des Français de Kiev - Reportage de Benjamin Illy
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.