Jean-Luc Godard décline une invitation en Russie en soutien au cinéaste emprisonné, Oleg Sentsov

Le réalisateur de A bout du souffle et du Mépris a été invité à visiter le musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg.

Jean-Luc Godard arrive à la projection de son film \"Notre musique\", au Festival de Cannes, le 18 mai 2004.
Jean-Luc Godard arrive à la projection de son film "Notre musique", au Festival de Cannes, le 18 mai 2004. (LORENVU/NIVIERE/NIKO/SIPA / SIPA)

En raison "des conditions de détention du réalisateur Oleg Sentsov", emprisonné en Russie, le cinéaste Jean-Luc Godard a refusé de se rendre au musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg selon un message rendu public lundi par la Société des réalisateurs de films française. "Je ne me sens pas autorisé pour l'instant à visiter l'Ermitage et ce, quelle que soit mon amitié pour le peuple russe", écrit le réalisateur de A bout du souffle et du Mépris, âgé de 87 ans, dans ce texte adressé à Dimitri Ozerkov, directeur du département art contemporain du musée de l'Ermitage.

Un collectif d'artistes et d'intellectuels du monde entier, dont les cinéastes Jean-Luc Godard, Wim Wenders et Aki Kaurismaki, a récemment exhorté, dans une lettre ouverte, les responsables des démocraties à obtenir du président russe Vladimir Poutine la libération du cinéaste ukrainien Oleg Sentsov. Opposant à l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie, Oleg Sentsov a été condamné en 2015 par la justice russe à 20 ans de camp pour "terrorisme" et "trafic d'armes", à l'issue d'un procès dénoncé comme "stalinien" par l'ONG Amnesty International.