Carburants : une pénurie de gazole est-elle possible ?

Publié Mis à jour
Carburants : une pénurie de gazole est-elle possible ?
France 2
Article rédigé par
J. Cholin, L. Campisi, A. Etienne, A. Sarlat, R. Massini, S. Ripaud - France 2
France Télévisions

Plusieurs groupes pétroliers ont annoncé cesser leurs activités en Russie. C’est le cas de TotalEnergies, qui n’achètera plus de gazole russe d’ici la fin de l’année 2022. Quelles seront les conséquences d'une telle décision en France ?

Moins de pétrole russe pourrait-il signifier moins de gazole dans les stations-service françaises ? Ce carburant est utilisé pour les camions, les navires, les chaudières ainsi que la majorité des voitures. Depuis le début du conflit en Ukraine, son cours s’est envolé, et beaucoup craignent une pénurie du gazole russe, très recherché car peu chargé en soufre. Les grands pétroliers ont par ailleurs annoncé ne plus effectuer de contrats avec la Russie.

Se tourner vers d’autres fournisseurs

Pourrait-on manquer de carburant ? Les industriels se veulent rassurants. "Si l’Europe devait décider d’un embargo, on reconsidérerait la situation pour estimer s’il y a une pénurie à venir ou pas, mais pour l’instant, on ne voit pas venir de pénurie", déclare Olivier Gantois, de l’Union française des industries pétrolières (UFIP). La France pourrait également se tourner vers d’autres fournisseurs, quitte à devoir investir pour adapter ses raffineries. Cela aurait toutefois un prix, et demandera du temps. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.