Cet article date de plus de deux ans.

Boris Johnson accuse la Russie de "crime de guerre" en Ukraine

"Ce que nous avons déjà vu de la part du régime de Vladimir Poutine concernant l'utilisation des munitions larguées sur des civils innocents, cela constitue déjà à mon avis un crime de guerre", a déclaré le premier ministre britannique. 

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, à la Chambre des communes à Londres (Royaume-Uni), le 2 mars 2022.  (AFP)

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a accusé, mercredi 2 mars, la Russie de s'être rendue coupable de "crime de guerre" en Ukraine en raison des armes utilisées contre des civils et appelé l'ONU à "exiger" un retrait russe.

>> Guerre en Ukraine : suivez les dernières informations dans notre direct

"Ce que nous avons déjà vu de la part du régime de Vladimir Poutine concernant l'utilisation des munitions larguées sur des civils innocents, cela constitue déjà à mon avis un crime de guerre", a-t-il déclaré devant les députés britanniques, qui se sont levés pour une ovation à l'ambassadeur ukrainien Vadym Prystaïko, présent dans les galeries de la Chambre des Communes.

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a annoncé lundi l'ouverture "aussi vite que possible" d'une enquête sur la situation en Ukraine, évoquant des "crimes de guerre" et "crimes contre l'humanité"Amnesty International a en particulier dénoncé l'utilisation de bombes à sous-munitions, interdites en 2010 par une convention internationale, estimant que cela devrait faire l'objet d'une enquête pour "crime de guerre".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.