Cet article date de plus de cinq ans.

Les Grecs divisés après l'annonce des propositions d'Alexis Tsipras

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Les Grecs divisés après l'annonce des propositions d'Alexis Tsipras
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Une équipe de France 2 est allée recueillir les réactions des Grecs après l'annonce des propositions d'Alexis Tsipras.

Hier, jeudi 9 juillet, Alexis Tsipras a fait part à ses créanciers de 13 pages de propositions. Les mesures annoncées sont à l'opposé des promesses du Premier ministre qui avait pourtant appelé les Grecs à voter "non" au référendum de dimanche dernier. En Une des journaux grecs ce matin à Athènes, les nouvelles mesures proposées par Alexis Tsipras. Ces dernières provoquent des réactions contrastées. Des mesures d'austérité contre lesquelles les Grecs avaient voté il y a seulement cinq jours. "Qu'ils dansent tous ensembles maintenant, tous dans le même panier", lance une Athénienne au micro de France 2. "J'étais sûre que ça se terminerait comme ça. Malheureusement on n’avait pas trop le choix", confie une seconde.

Les restaurateurs en colère

Ce matin, ce sont les partisans du "oui" au référendum, pourtant perdants qui sont les plus contents. "Ses mesures auraient dû être prises dès le début. Tsipras se moque du peuple", déplore un passant. Les restaurateurs eux s'inquiètent de l'augmentation de la TVA. Ici, on dénonce un chantage des créanciers. "Ça va tuer le secteur, ce n'est pas possible. Le peuple a voté, et on a dit 'non' à ces mesures. Tsipras n'a pas le choix parce que l'Europe ne lui laisse pas le choix", explique le restaurateur. Beaucoup semblent maintenir leur confiance en leur Premier ministre, mais se désolent que leur vote n'ait pas été entendu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.