Cet article date de plus de cinq ans.

Les annulations de mariage catholique plus simples, et gratuites

Dans une lettre "motu proprio", le pape a décidé qu'une seule sentence suffira pour décréter la nullité du mariage - il fallait auparavant la décision de deux instances. François demande aussi que les procédures deviennent gratuites... mais se garde bien d'évoquer les motifs d'annulation : ce sera au synode des évêques, le mois prochain, d'y réfléchir.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Tout en réaffirmant l'indissolubilité du mariage, le pape a simplifié la reconnaissance de nullité © REUTERS/Tony Gentile)

Un léger époussetage. Pour le nettoyage en profondeur il faudra encore attendre un peu. Le mariage est, chez les catholiques, indissoluble - pas de divorce possible aux yeux de l'Eglise, pas de remariage à l'église, sauf pour les veufs ou veuves. D'ailleurs,  il n'existe pas proprement dit d'annulations, juste des reconnaissances de nullité. C'est cela que le pape a simplifié.

Dans une lettre "motu proprio", le pape François a décidé qu'une seule sentence suffira pour décréter la nullité, alors qu'auparavant il fallait la double décision de deux instances. Un processus abrégé est même prévu dans les diocèses, pour les cas de nullité les plus évidents. Le pape réclame aussi que les procédures deviennent gratuites.

Quant aux motifs de nullité, le pape se garde bien de se prononcer. Il a récemment réaffirmé le principe de l'indissolubilité du mariage et a refusé tout laxisme. Un synode des évêques est prévu le mois prochain, il devrait aborder le sujet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.