Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, est attendu mercredi à Paris

François Hollande avait invité Alexis Tsipras "à se rendre rapidement" en France après sa nomination, lors d'une conversation téléphonique.

Alexis Tsipras face à la presse après avoir voté à Athènes (Grèce), le 25 janvier 2015.
Alexis Tsipras face à la presse après avoir voté à Athènes (Grèce), le 25 janvier 2015. (ANGELOS TZORTZINIS / AFP)

Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, est attendu à l'Elysée mercredi 3 février, pour y rencontrer François Hollande. Au cours d'une conversation téléphonique, le 26 janvier, au lendemain du triomphe du parti de gauche radicale Syriza, ce dernier l'avait assuré que la France "serait aux côtés de la Grèce" tout en l'invitant à faire preuve d'un "esprit de responsabilité". Au passage, François Hollande avait invité Alexis Tsipras "à se rendre rapidement" en France. Le Premier ministre grec et chef de la gauche Syriza commencera d'abord sa tournée dimanche à Chypre, avant de se déplacer à Rome.

Une rencontre des ministres des Finances lundi

Le nouveau ministre des Finances grec, Yanis Varoufakis, a déclaré que son gouvernement n'avait pas l'intention de coopérer avec la mission de la "troïka" formée par l'Union européenne, la BCE et le Fonds monétaire international. Par ailleurs, il ne compte pas demander une extension du programme d'assistance financière. Alors qu'il doit rencontrer son homologue français Michel Sapin, lundi à Paris, ce dernier s'est dit prêt à "alléger le fardeau de la dette" grecque. Mais en aucun cas à l'annuler.