Cet article date de plus de cinq ans.

Le maire de Londres, Boris Johnson, se prononce en faveur du Brexit

C'est un coup dur pour le Premier ministre britannique : son collègue conservateur, le maire de Londres Boris Johnson fera campagne pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Boris Johnson rejoint le camp des eurosceptiques dans la campagne sur le Brexit © Hannah Mckay/Reuters)

C'est désormais officiel: Boris Johnson ne fera pas campagne auprès du Premier ministre, David Cameron, pour le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne (UE). Dimanche soir, le maire de Londres a dit oui au Brexit.

Ce n'est pas vraiment une surprise, Boris Johnson n’a jamais porté dans son cœur dans les institutions européennes. Sa copie quand il était correspondant du Daily Telegraph à Bruxelles peut en témoigner, mais David Cameron espérait bien le convaincre de militer à ses côtés pour le maintien dans l’UE.

Des ambitions pour le poste de Premier ministre

Le fantasque et charismatique Boris Johnson aurait longuement hésité, passant ces derniers jours sans cesse d’un camp à l’autre selon ses proches. Ses convictions eurosceptiques ont finalement pris le dessus. Il y a sans doute un peu de calcul politique dans ce choix. Boris ou BoJo, comme on l’appelle au Royaume-Uni, est souvent présenté comme un futur Premier ministre. En cas de Brexit, il s’imposerait comme le successeur idéal de David Cameron. Un duel entre les deux hommes se dessine dans cette campagne pour le référendum du 23 juin. Les eurosceptiques ont trouvé leur champion.

A LIRE AUSSI ►►►  Cameron confirme que le référendum aura lieu le 23 juin

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.