Le gendre du roi d'Espagne suspecté de corruption

L'affaire a pris une tournure très embarrassante pour le populaire roi Juan Carlos. Le mari de sa plus jeune fille a été convoqué devant le juge dans une affaire de corruption présumée. Inaki Urdangarin se dit "totalement innocent".

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Au coeur de l'enquête : l'Institut Noos. Entre 2004 et 2006, cette société de mécénat a été présidée par le gendre du roi, Inaki Urdangarin. Parmi ses actions les plus marquantes, figure l'organisation en 2005 d'un congrès sur le tourisme et le sport, facturé 2,3 millions d'euros. Le problème, c'est que la moitié de cette somme aurait été reversée à des entreprises lucratives... dirigées par Inaki Urdangarin ou des associés. Un mécanisme similaire a été découvert par les enquêteurs dans le cadre de congrès sportifs organisés à Valence.

Aujourd'hui, le juge chargé de l'enquête annonce qu'il convoque Inaki Urdangarin pour le 6 février prochain. Une convocation qui embarasse beaucoup la famille royale, très populaire en Espagne. Depuis quelques semaines, déjà, Inaki Urdangarin est tenu à l'écart des cérémonies officielles.

Depuis Washington, où il vit avec l'infante Cristina, la plus jeune
des filles du roi Juan Carlos et de la reine Sofia, Inaki Urdangarin affirme qu'il est "totalement innocent" . Ancien champion de handball, il représente aujourd'hui le groupe espagnol de télécommunications Telefonica aux Etats-Unis.

 


Le gendre du roi d'Espagne suspecté de corruption - reportage à Madrid de Mathieu de Taillac
--'--
--'--