VIDEO. Le Cannonball freiné par les radars

Une cinquantaine de bolides ont traversé l'ouest puis le sud-ouest du pays, jeudi. Les gendarmes n'ont pas hésité à retirer deux permis et à verbaliser vingt-cinq excès de vitesse au cours de ce rallye de voitures de luxe.

France 3 Bretagne

FRANCE – Plusieurs dizaines de curieux les ont guettés à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), à l'arrivée de leur ferry en provenance de Portsmouth (Royaume-Uni). Mais les participants du Cannonball, ce rallye de voitures de luxe, ont surtout été accueillis par des policiers et soumis à des contrôles d'alcoolémie, jeudi 6 septembre.

Maserati, Ferrari, Lamborghini... Une cinquantaine de bolides ont traversé l'ouest puis le sud-ouest de la France. Les gendarmes n'ont pas hésité à retirer deux permis et à verbaliser vingt-cinq autres infractions au fil des heures, avec notamment deux excès de vitesse à 150 et 160 km/h au lieu de 110 km/h en Bretagne.

Les concurrents, sans doute échaudés, ont ensuite modéré leur vitesse. Et les voitures ont finalement franchi la frontière au Perthus pour la plupart entre 18h30 et 20h30 : un horaire bien plus raisonnable que ce qu'envisageaient les plus audacieux en espérant une arrivée à Barcelone à 17 heures.

Une Ferrari participant au Cannonball franchit une barrière de péage près de Nantes (Loire-Atlantique), sous le regard de la gendarmerie, le 6 septembre 2012.
Une Ferrari participant au Cannonball franchit une barrière de péage près de Nantes (Loire-Atlantique), sous le regard de la gendarmerie, le 6 septembre 2012. (FRANK PERRY / AFP)