Cet article date de plus de six ans.

Le budget de l'Allemagne voté à l'équilibre pour la première fois depuis 1969

Les députés allemands ont approuvé ce vendredi le projet de budget 2015 de l'Etat fédéral allemand qui prévoit le retour à l'équilibre. Une première depuis 1969 : il ne contractera pas de nouvelles dettes en 2015. Les comptes publics de l'Allemagne, qui comprennent l'Etat fédéral, les collectivités territoriales et la sécurité sociale sont eux à l'équilibre... depuis 2012.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les députés autour de la chancelière Angela Merkel lors du vote du budget de l'Etat fédéral allemand  © REUTERS/Hannibal Hanschke)

Comme tous les bons élèves, elle sera sans doute regardée par ses voisins avec un mélange d'agacement et d'admiration. Une pointe de jalousie n'est pas à exclure dans certains cas. Mais l'Allemagne n'en a cure et ne boude pas son plaisir en regardant passer un voyant de plus au vert sur le tableau de contrôle de son économie.

Objectif "zéro pointé"

Le voyant en question, c'est le budget de l'Etat fédéral, que viennent d'approuver les députés. Chose difficilement concevable à l'ouest du Rhin, il sera à l'équilibre... pour la première fois depuis 1969. Ce qui signifie que l'Etat fédéral allemand ne contractera aucune nouvelle dette en 2015. C'était l'objectif "zéro pointé", cher à Angela Merkel, mais critiqué par l'opposition et certains économistes qui estime que l'économie se voit ainsi bridée. Il deviendra désormais un dogme, une norme à respecter tous les ans, a annoncé le ministre des Finances, Wolfgang Schäuble. Le gouvernement espère ainsi satisfaire l'électorat allemand, toujours pointilleux sur l'orthodoxie budgétaire.

Finances publiques à l'équilibre depuis deux ans

Cette belle performance n'est pas la première de l'Allemagne, puisque les finances publiques du pays, c'est à dire celles de l'Etat fédéral, des Länder , des communes et des caisses de sécurité sociale, sont déjà à l'équilibre depuis 2012. Pour autant, le ciel économique n'est pas tout bleu : les commandes et la production industrielle sont en recul et la croissance est atone. Par ailleurs, malgré les belles courbes budgétaires, le pays est endetté au delà des règles européennes. Elles fixent un plafond d'endettement à 60% du PIB et l'Allemagne est à 78%. La France, pour sa part, sera cette année autour de 93%.

EN VIDEO :

►►► "L'Allemagne a un problème d'investissement", selon Jean Pisany-Ferry

►►► Le décryptage éco de Vincent Giret : mauvaise passe pour l'économie allemande

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.