La ville espagnole de Tarragone prévoit des tests ADN contre les crottes de chien

La ville souhaite que la base de données nécessaire au projet soit lancée "dès que possible", afin de retrouver facilement les propriétaires indélicats.

Une femme promène deux chiens dans la vieille ville de Tarragone (Espagne), le 5 mai 2015. 
Une femme promène deux chiens dans la vieille ville de Tarragone (Espagne), le 5 mai 2015.  (MANUEL COHEN / MANUEL COHEN)

Aux grands maux, les grands remèdes. En Espagne, la ville de Tarragone veut effectuer des tests ADN sur les crottes de chien, afin de retrouver les propriétaires qui ne ramassent pas les excréments de leurs animaux. L'idée est encore au stade de projet, dans cette commune de 135 000 habitants pour 2 800 toutous.

Le maître devra aussi acquitter les frais du test ADN

La municipalité doit travailler avec l'université locale Rovira i Virgili pour mettre au point une base de données ADN des chiens, a précisé la conseillère municipale chargée des espaces publics, Ivana Martinez, sur la radio Cadena Ser (en espagnol). "A l'heure actuelle, si la police n'est pas sur place au bon moment, il est très difficile de savoir qui transgresse les règles", a-t-elle souligné. Une crotte retrouvée dans la rue ou dans un parc pourrait permettre de remonter la trace de son auteur, et donc d'infliger une amende au maître. Ce dernier devrait également acquitter les frais engagés pour les besoins du test ADN.

La ville souhaite que cette base de données soit lancée "dès que possible", a ajouté Ivana Martinez, sans toutefois avancer de date. Plusieurs autres villes espagnoles ont engagé des réflexions similaires, comme Valladolid, Ségovie ou Elche. La réaction des policiers locaux n'est pas encore connue.