Cet article date de plus de dix ans.

La situation économique italienne est critique, Silvio Berlusconi y aurait beaucoup contribué selon des analystes

en déclarant qu'il faudrait faire des "sacrifices".Ce n'est certes pas ce à quoi le chef du gouvernement italien s'est astreint. Berlusconi mène un train de vie exceptionnel grâce à son empire médiatique. C'est aujourd'hui l'homme le plus riche du pays.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Silvio Berlusconi (AFP- Andreas Solaro)

en déclarant qu'il faudrait faire des "sacrifices".

Ce n'est certes pas ce à quoi le chef du gouvernement italien s'est astreint. Berlusconi mène un train de vie exceptionnel grâce à son empire médiatique. C'est aujourd'hui l'homme le plus riche du pays.

Mais les finances de son pays ne reflètent pas celles de son dirigeant, au contraire. Avec un taux de déficit de 4% et une dette publique de 120% la crise grecque guette l"Italie.

La mauvaise gestion du pays est, bien entendu, une des raisons de cette crise. S'y ajoute un système corrompu et l"emprise de sur l"économie du pays. Mais la personnalité de Silvio Berlusconi y est pour beaucoup. Les investisseurs se méfient de l"Italie.

Ses parties de "bunga bunga" bien connues de l"opinion publique lui ont fait plus de mal que de bien. Il s"est retrouvé devant la justice à Milan pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure. C"est le célèbre . Enième affaire d'une longue série de démélés avec la justice.

Fraude et corruption

Il a été accusé au moins douze fois de fraude et de corruption. Sa défense clame qu"il n"a jamais été condamné. Faux, il n"a jamais payé pour ses délits. En effet, la loi Alfano, proposée par un de ses proches, votée le 22 juillet 2008, accorde l"immunité pénale aux quatre plus hauts personnages de l"Etat italien. Elle a été jugée anticonstitutionnelle un an après.

Situation économique

Selon les dernières statistiques 25% des jeunes italiens sont au chômage, les femmes représentent à peine 46% de la force de travail, le taux le plus faible en Europe, et, au cours de ces dix dernières années la productivité italienne a chuté de 5%. Les jeunes diplômés quittent donc le pays en quête d"une meilleure situation.

Rigueur

Le plan de rigueur, de 40 milliards d"euros sur quatre ans, proposé par son ministre de l"Economie suscite l"indignation du Parlement italien jusque dans les rangs de la majorité. . Cette incapacité du gouvernement italien à mettre en place un programme d"économie ne manque pas d"inquiéter les dirigeants européens, les investisseurs et les marchés. En moins d"une semaine la bourse de Milan a reculé de 7%.

Les Etats membres du FMI demandent aujourd"hui à l"Italie de rationaliser son budget. Pas sûre que Berlusconi avec son goût du faste se plie à cette injonction.

A voir aussi

>>

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.