VIDEO. La tante du petit Aylan : "Il faut agir maintenant et aider les réfugiés"

Depuis Vancouver, au Canada, la tante du petit garçon syrien retrouvé mort sur une plage turque mercredi, regrette de n'avoir pas pu transmettre la demande d'asile de sa famille aux autorités canadiennes.

Voir la vidéo
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Mon frère m'a demandé de vous faire passer un message : il faut agir maintenant et aider les réfugiés, il ne veut plus que des familles meurent noyées désormais", explique la jeune femme. Depuis son domicile de Vancouver, au Canada, Teema Kurdi, la sœur d'Abdallah Ebdi, le père du petit Aylan retrouvé mort mercredi sur une plage de Bodrum, en Turquie, exprime son désarroi.

Jeudi 3 septembre, Teema Kurdi a confié qu'elle avait espéré que son frère vienne la rejoindre avec sa famille au Canada, précisant qu'elle avait d'abord tenté de parrainer l'arrivée d'un autre frère, actuellement en Allemagne, dont la demande a été rejetée. En réponse, le ministère canadien de l'Immigration a déclaré que cette demande avait été rejetée parce qu'"incomplète", ajoutant qu'aucune demande émanant de la famille d'Aylan n'avait été reçue. 

Les corps rapatriés ce vendredi en Syrie

Le Premier ministre, Stephen Harper, a cependant compati avec la détresse de cette famille. "Avec mon épouse, Laureen, nous avons vu les images de ce petit garçon mort sur la plage [...]. C'est terrible." Il a ajouté qu'en cas de réélection, en octobre, son gouvernement "acceptera plus de réfugiés de Syrie et d'Irak". Les corps du petit Aylan, de son frère Ghaled et de sa mère doivent être rapatriés ce vendredi à Kobané, en Syrie, pour y être enterrés.

Teema Kurdi, la tante du petit Aylan Kurdi au Canada, le 3 septembre 2015.
Teema Kurdi, la tante du petit Aylan Kurdi au Canada, le 3 septembre 2015. (BEN NELMS / REUTERS)