Migrants : le père d'Aylan a enterré sa famille en Syrie

La photo du petit garçon retrouvé mort sur une plage turque avait ému le monde entier.

Voir la vidéo
France 3

Aylan, son grand frère et sa mère reposent désormais au mausolée des martyrs à Kobané (Syrie). La terre que la famille cherchait désespérément à fuir, mais que le père, seul survivant, leur a choisie comme dernière demeure. "Je veux que les gouvernements arabes voient ce qui est arrivé à mes enfants et en leur nom qu'ils apportent leur aide", a déclaré Abdullah Kurdi. Quelques heures plus tôt, une escorte et un avion turc avaient acheminé les cercueils. Mercredi, le monde entier découvrait horrifié les images d'Aylan, retrouvé mort sur une plage turque. Le petit garçon de trois ans est devenu le symbole de la crise des migrants.

Une vie d'errance

Au Canada où sa famille rêvait de s'installer, sa tante culpabilise d'avoir envoyé les fonds nécessaires à la traversée. Au téléphone, son frère lui a raconté le naufrage ."Il a dit qu'il avait fait tout ce qu'il pouvait pour garder leurs têtes hors de l'eau pour qu'ils respirent", explique Tima Kurdi, tante d'Aylan.. Elle avait raconté à ses voisins son projet de faire venir sa famille de Syrie.
Depuis 2012, la famille d'Aylan fuyait la guerre et les exactions du groupe Etat islamique : Damas, Alep, Kobané jusqu'à la Turquie. Du haut de ses trois ans, Aylan n'a connu qu'une vie de fuite, et d'errance.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les cercueils du petit Aylan Kurdi, de sa mère et de son grand-frère, en train d\'être enterrés à Kobané (Syrie), le 4 septembre 2015.
Les cercueils du petit Aylan Kurdi, de sa mère et de son grand-frère, en train d'être enterrés à Kobané (Syrie), le 4 septembre 2015. (ANHA / AFP)