La Moldavie, l'atelier du textile de l'Europe

Le pays le plus pauvre de l'Europe est devenu incontournable au commerce européen. Dans le domaine du textile, les Moldaves sont très prisés. Le reportage de France 2.

France 2

Après la chute du communisme, le textile moldave a failli disparaître. Mais aujourd'hui, il est un acteur essentiel en Europe. Ce secteur a survécu en s'appuyant sur un atout maître : sa main d'oeuvre. Grâce à elle, la Moldavie est désormais surnommée "la nouvelle Chine de l'Europe".

Les ouvrières moldaves travaillent huit heures par jour, cinq jours sur sept, pour à peine 300 euros par mois. Ces salaires imbattables attirent les grands groupes. Dans l'usine Infinitextil, l'une des principales du pays, le carnet de commandes est rempli.

L'Europe inondée de produits

"Nous sommes très tolérants et très flexibles sur les prix", explique à France 2 la directrice adjointe de la production. Ici, le chiffre d'affaires a bondi de 20% cette année. La qualité est présente depuis que la Moldavie s'est hissée aux standards européens.

Ce pays, le plus pauvre et enclavé d'Europe, a tout de même dû faire des choix face à la concurrence asiatique. Il s'est notamment spécialisé dans le luxe avec un certain succès. La famille royale britannique a même adopté quelques produits issus des usines moldaves, lesquelles inondent l'Europe.

Le JT
Les autres sujets du JT