Cet article date de plus d'onze ans.

La militante basque Aurore Martin est rentrée en France

Elle a quitté sa prison espagnole samedi, en échange d'une caution de 15 000 euros.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La militante basque Aurore Martin, le 28 juillet 2011 à Hasparren (Pyrénées-Atlantiques). (GAIZKA IROZ / AFP)

Elle a passé 52 jours en prison. La militante basque française Aurore Martin a regagné la France dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 décembre. Samedi, elle avait quitté sa prison de Soto del Real, au nord de Madrid, en échange du versement d'une caution de 15 000 euros. La justice avait annoncé la veille sa remise en liberté. La jeune femme de 33 ans avait été arrêtée le 1er novembre à Mauléon (Pyrénées-Atlantiques) lors d'un contrôle routier de gendarmerie, puis remise à Madrid aussitôt, en vertu d'un mandat d'arrêt européen (MAE) datant de 2010. 

L'exécution du MAE, pour des faits (appartenance au mouvement nationaliste Batasuna) répréhensibles en Espagne mais pas en France, avait causé un émoi considérable au Pays basque, mobilisant des élus de diverses étiquettes politiques.

"Pas de risque de fuite"

Cette remise en liberté a été autorisée par trois juges de la plus haute instance pénale espagnole, qui estimaient qu'il n'y a "pas de risque de fuite". La Française doit désormais résider en Espagne et pointer tous les mois devant la justice, mais elle est autorisée à se rendre à l'étranger. Elle va donc probablement passer les fêtes en famille à Mauléon-Licharre (Pyrénées-Atlantiques).

Des collectes de fond organisées par Batasuna au Pays basque français pour réunir l'argent de la caution ont rencontré un certain succès, avec des contributions d'un public très diversifié, dont des élus locaux de toutes tendances. 

DLTFTV_MAM_2864496 ( France 3 Aquitaine - T. Danguy et F. Cordier)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.