Cet article date de plus de six ans.

La "grande hypocrisie" de l'Europe face à l'immigration depuis la Méditerranée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Face à l'arrivée massive de réfugiés sur les côtes italiennes, Matteo Renzi a réclamé un sommet européen d'urgence. Comment l'Union va-t-elle gérer la situation ? François Beaudonnet est en direct de Bruxelles.

Après le naufrage meurtrier d'un bateau de migrants, survenu samedi 18 avril en mer Méditerranée, les ministres des Affaires étrangères européens doivent se réunir demain, lundi 20 avril, au Luxembourg. "Mais soyons francs, il n'y a rien à attendre de cette réunion. D'abord parce que le drame qui se joue en Méditerranée est d'une telle ampleur que ce n'est pas aux ministres de décider, mais aux chefs d’État", commente François Beaudonnet depuis Bruxelles.

Un budget "ridiculement bas" pour Frontex

"Ensuite parce que cela fait des années que les 28 parlent, mais qu'ils n'agissent pas. Ils ont alloué un budget ridiculement bas à Frontex. Cette agence, pourtant censée contrôler toutes les frontières extérieures de l'Europe et ses 500 millions de citoyens, a à peine plus d'argent que la ville de Charleville-Mézières, 50 000 habitants", poursuit le journaliste de France 2. "Les 28 sont aussi d'une grande hypocrisie. [...] Ils craignent un appel d'air et aucune capitale ne veut accueillir autant de réfugiés", conclut-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.