La Grande-Bretagne opte pour une fiscalité attractive

L'impôt sur les bénéfices des sociétés va être allégé à 17%. France 2 vous en dit plus.

FRANCE 2
C'est une mesure pour l'économie britannique, mais c'est aussi un pied de nez brandi fièrement face à d'autres pays européens. Mercredi, le ministre des Finances a dévoilé son nouveau budget et fait une annonce-choc sur l'imposition des entreprises. "En 2010 nous étions à 28%, petit à petit nous avons réduit . Aujourd'hui, nous allons plus loin, le taux d'imposition baissera à 17%. Le Royaume-Uni ouvre la voie, laissons le reste du monde nous courir derrière", a déclaré Georges Osborne.

Modèle irlandais

17% d'imposition seulement, de quoi attirer les entrepreneurs et rassurer les milieux économiques, inquiets par la menace du Brexit. De quoi aussi distancer les autres pays européens, l'Allemagne, l'Italie et spécialement la France, championne de la taxation de ses entreprises avec en moyenne 33% d'impôts. Le Royaume-Uni a clairement regardé sur le modèle de son voisin irlandais. Avec 12%, il a raflé la mise de l'implantation des grands groupes mondiaux sur son sol. Pour compenser, le Royaume-Uni a annoncé qu'il serait intraitable avec les multinationales qui avec l'optimisation fiscale échappent trop souvent à l'impôt.
Le JT
Les autres sujets du JT
Le quartier des affaires de Londres (Royaume-Uni), le 15 février 2016.
Le quartier des affaires de Londres (Royaume-Uni), le 15 février 2016. (REUTERS)