Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. Norvège : un modèle à suivre pour le Royaume-Uni post-Brexit ?

La Norvège n'est pas membre de l'Union européenne, mais le statut que lui octroie l'accord de libre-échange semble n'avoir que des avantages. Extrait du magazine "Avenue de l'Europe".

Avenue de l'Europe/France 3

Ses relations avec l'Union européenne passent pour un modèle à transposer au Royaume-Uni post-Brexit. Grâce à un accord de libre-échange, la Norvège (ses habitants ont refusé deux fois, par référendum, d'entrer dans l'Union) a presque autant d'avantages qu'un pays membre. Si ce n'est qu'évidemment, elle ne participe pas aux décisions prises à Bruxelles. Pour faire entendre la voix de ses habitants et de ses entreprises, le pays entretient donc un important réseau de lobbyistes. Le magazine "Avenue de l'Europe" a rencontré l'un d'eux.

Dialogue énergétique avec Bruxelles

"Quand l'Union européenne discute de la politique énergétique, changement climatique, pureté de l'eau, etc., les intérêts norvégiens sont importants, parce que ça nous concerne, explique Paal Frisvold. Nous avons beaucoup d'expérience dans ces domaines." Une relation loin d'être à sens unique, selon lui : "L'Europe a besoin de nous entendre, et nous avons besoin d'être entendus."

Agriculture et pêche protégées

Les Norvégiens sont gagnants sur tous les tableaux. Non seulement ils exportent leurs poissons et leur gaz, mais ils ont réussi à exclure de l'accord de libre-échange la pêche et l'agriculture, deux secteurs particulièrement fragiles de l'économie norvégienne.

Extrait de "Norvège : un modèle à suivre ?", un reportage à voir dans "Avenue de l'Europe" le 12 septembre 2018.

Avenue de l\'Europe. Avec l\'Union européenne, un accord gagnant pour la Norvège
Avenue de l'Europe. Avec l'Union européenne, un accord gagnant pour la Norvège (FRANCE 3 / FRANCETV INFO)