VIDEO. Négociations sur le Brexit : "Nous ne céderons pas au bluff ou à l'intimidation", assure le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes

Clément Beaune a affirmé que l'Union européenne ne fera pas de concessions. 

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

"Nous ne céderons pas au bluff ou à l'intimidation dans les prochaines semaines", a assuré dimanche 11 octobre à franceinfo le secrétaire d'État aux Affaires européennes Clément Beaune, interrogé sur les négociations en vue d'un accord sur le BrexitLe sujet sera discuté lors du Conseil européen prévu jeudi et vendredi prochains. "Nous espérons un accord et nous y travaillons", avec les Britanniques car "c'est notre intérêt commun". 

La balle est aussi dans le camp des Britanniques. Ces dernières semaines, ils ont fait beaucoup d'agitation, de perturbations, parfois de provocations. On est restés très calmes, parce que dans cette négociation il ne faut pas se laisser intimider et détourner de l'objectif.

Clément Beaune

à franceinfo

"Nous avons été très clairs aussi sur le fait que nous ne voulons pas un accord à tout prix, poursuit Clément Beaune. Nous n'allons pas sacrifier les intérêts des Européens, de nos entreprises, de nos pêcheurs. Si on expliquait à nos pêcheurs que nous avons réduit à l'extrême leur accès aux eaux britanniques dans lesquelles ils pêchent et parfois dont ils dépendent pour survivre économiquement, ils diraient que c'est indécent et ils auraient raison", a précisé le secrétaire d'Etat.

"Nous défendons bec et ongles les intérêts de nos pêcheurs, de nos agriculteurs, de nos entreprises et de nos citoyens en général, et nous n'accepterons pas un mauvais accord." Il n'y aura "pas d'accord au rabais", a résumé Clément Beaune.

Clement Beaune, secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, était l\'invité de franceinfo dimanche 11 octobre. 
Clement Beaune, secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, était l'invité de franceinfo dimanche 11 octobre.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)