Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Et si l'Espagne fermait sa frontière avec Gibraltar ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Avenue de l'Europe. Et si l'Espagne fermait la frontière avec Gibraltar ?
Avenue de l'Europe/France 3

A Gibraltar, territoire britannique revendiqué par Madrid, travaillent de nombreux Espagnols. Après le Brexit, l'Espagne a menacé de fermer la frontière. Les pêcheurs et les habitants de La Línea de la Concepcíon plaident leur cause. Un extrait du magazine "Avenue de l'Europe".

A Gibraltar, territoire britannique revendiqué par Madrid, travaillent de nombreux Espagnols. Après le Brexit, l'Espagne a menacé de fermer la frontière. La crise de 2013 a échaudé les pêcheurs espagnols de Gibraltar. Leurs filets-racloirs permettant de récolter les fruits de mer dans la baie étaient bloqués par la barrière de béton érigée par les autorités britanniques.

Aujourd'hui, en 2016, le délégué des pêcheurs de La Línea, la ville espagnole voisine, réclame un accord des gouvernements qui prenne en compte les particularités de la vie locale. "Les gens de Gibraltar viennent manger ce poisson dans nos restaurants. Et entre 50% et 60% des pêcheurs ont de la famille qui travaille à Gibraltar", explique-t-il.

"Nous dépendons de l'économie de Gibraltar"

La Línea de la Concepcíon, avec 70 000 habitants dont 9 000 chômeurs et 12 000 Espagnols travaillant à Gibraltar, affiche un revenu par tête six fois inférieur à celui du riche "Rocher". Son nouveau maire, José Juan Franco Rodriguez, demande lui aussi au gouvernement espagnol d'être sensible à la situation de la ville : "Nous dépendons totalement de l'économie de Gibraltar", souligne-t-il.

Extrait de "Europe : le retour des frontières", thème du magazine "Avenue de l'Europe" du 14 septembre 2016.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.