Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. Espagne : les oubliés du Brexit

L'inquiétude monte chez les retraités britanniques installés en Espagne. Ils s'étaient construit un petit paradis sur la Costa Blanca espagnole, mais désormais, avec le Brexit, ils ont peur de perdre tous leurs avantages. 

Orihuela, dans la région d'Alicante : c'est ici, sur la Costa Blanca espagnole, que s'est installée la plus importante communauté britannique du pays : un tiers des 300 000 expatriés résidant en Espagne. Avec ses 320 jours de soleil par an et ses prix doux, la région attire les retraités du Royaume-Uni depuis une trentaine d'années.  

Anglais, mais aussi Ecossais, Irlandais... ils se sont aménagé ici un petit coin de paradis à leur image. Ici, on était loin de s'imaginer que le "non" à l'Europe l'emporterait lors du référendum de 2016. Alors, ces expatriés sont un peu dégoûtés, car ce vote pourrait remettre en question leur présence en Espagne. 

Droit de vote et couverture sociale en question

Le gouvernement de Theresa May affirme que leur statut ne sera pas impacté par le Brexit. Mais sur place, l’inquiétude monte, surtout chez ceux qui ont quitté leur pays depuis plus de quinze ans. Comme le veut la loi britannique, ils ont déjà perdu leur citoyenneté et n'ont pas eu leur mot à dire lors du référendum. Une fois leur pays sorti de l’Union européenne, ils ne pourront plus voter aux élections pour le Parlement européen ni aux élections locales espagnoles. Ils se considèrent désormais comme des apatrides.

Un reportage de Geneviève Roger et Steven Pichavant, diffusé dans "Avenue de l'Europe" le 12 septembre 2018.

Avenue de l\'Europe. Espagne : les oubliés du Brexit
Avenue de l'Europe. Espagne : les oubliés du Brexit (FRANCE 3 / FRANCETV INFO)