VIDEO. Brexit : "On serait stupides de ne pas établir une nouvelle relation gagnant-gagnant avec les Britanniques", juge Xavier Bertrand

Le président des Hauts-de-France demande à l'Europe de ne pas "punir" le Royaume-Uni, pris dans l'imbroglio du Brexit.

"Je ne sais même pas s'ils savent eux-mêmes de quel côté la pièce va tomber", a déclaré Xavier Bertrand vendredi 29 mars à propos des Britanniques, toujours à l'heure de l'incertitude face au Brexit"À eux de nous dire ce qu'ils veulent, et ensuite qu'on ne cherche pas à les punir", a ajouté le président des Hauts-de-France.

>> DIRECT. Brexit : une journée (à nouveau) décisive pour le Royaume-Uni

"Demain, si on n'établit pas une nouvelle relation gagnant-gagnant avec les Britanniques, on serait complètement stupides, a-t-il ajouté. Dans l'accord qu'il y aura ensuite entre l'Union européenne et le Royaume-Uni, notre référence ne peut pas être notre relation avec la Turquie, ni avec la Norvège ou le Canada."

Xavier Bertrand, qui a quitté le parti Les Républicains en 2017, demande à l'Europe de faire preuve de "pragmatisme", et non de "formalisme". "Les Britanniques vont devenir des extra-communautaires, mais ça n'en fait pas des extraterrestres. Ce qui veut dire que demain si l'Union européenne leur impose des visas, c'est nous aussi qui allons être perdant"s, a-t-il mis en garde, précisant redouter "un vrai problème de fluidité du trafic et des passagers".

Le président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, invité de franceinfo le 29 mars 2019.
Le président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, invité de franceinfo le 29 mars 2019. (RADIO FRANCE)