Cet article date de plus de deux ans.

Brexit : les ressortissants britanniques résidant en France devront détenir un titre de séjour à partir du 1er janvier 2022

Un délai leur a été accordé "pour tenir compte du contexte sanitaire". Les citoyens britanniques ont jusqu'au 30 septembre, au lieu du 1er juillet, pour déposer une demande en préfecture.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Image d'illustration montrant un passeport britannique. (PHIL REES / SHUTTERSTOCK / SIPA)

Un délai de trois mois, "pour tenir compte du contexte sanitaire", selon le ministère de l'Intérieur. Les ressortissants britanniques résidant en France devront, pour pouvoir rester dans le pays à la suite du Brexit, détenir un titre de séjour à partir du 1er janvier 2022, et non plus dès le 1er octobre.

Ils ont jusqu'au 30 septembre, au lieu du 1er juillet, pour déposer une demande en préfecture. Ce délai a été matérialisé par un décret publié au journal officiel, lundi 27 septembre. 

Certains Britanniques installés en France avant le 1er janvier, date d'entrée en vigueur du Brexit, n'ont en effet pas pu déposer leur demande de titre de séjour avant le 1er juillet "pour diverses raisons (état de santé, âge, crise sanitaire)", a précisé le ministère de l'Intérieur. Dès lors, "il a été donné instruction aux services préfectoraux de prendre en compte les demandes qui seraient présentées jusqu'au 30 septembre 2021". 

Plus de 160 000 demandes

Selon les chiffres fournis par le ministère de l'Intérieur, au 20 septembre, 163 157 Britanniques ont déposé une demande entre octobre 2020 et le 20 septembre, dont 4 581 après le 1er juillet 2021.

Les préfectures en ont traité 150 353 depuis octobre 2020. Dans son dernier recensement, en 2016, l'Insee avait dénombré 148 300 ressortissants britanniques vivant en France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.