Royaume-Uni : une fin de campagne difficile pour Boris Johnson, grand favori à la succession de Theresa May

Boris Johnson reste le favori au replacement de Theresa May au poste du Premier ministre du Royaume-Uni. Avec lui, les remous pourraient se multiplier au sein de l'Union européenne.

FRANCE 2

Face à des militants conservateurs pro Brexit, Boris Johnson brandit un hareng. Le favori à la succession au poste de Premier ministre estime que les producteurs du petit poisson tant apprécié par les Anglais est victime d'une bureaucratie européenne inutile et nuisible. Les bureaucrates auraient imposé un conditionnement en poche plastique avec de la glace.

Un recadrage doublé d'un camouflet

Dans un post sur Twitter, le haut-commissaire à la Santé crie à la fake-news. Ce recadrage s'est doublé d'un camouflet, jeudi 18 juillet, au Parlement britannique. Une majorité de députés, dont des membres du camp de Johnson, a voté un texte qui oblige le futur Premier ministre à consulter le Parlement sur les conditions de sortie de l'Union européenne. Le principal argument de Boris Johnson, décidé tout seul, ne tient plus, estime un analyste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Boris Johnson, pressenti pour devenir Premier ministre britannique, samedi 13 juillet 2019 à Braintree (Grande-Bretagne).
Boris Johnson, pressenti pour devenir Premier ministre britannique, samedi 13 juillet 2019 à Braintree (Grande-Bretagne). (NEIL HALL / AFP)